Le 5 mars : Saint Jean-Joseph de la Croix - Hozana

Le 5 mars : Saint Jean-Joseph de la Croix

Le 5 mars : Saint Jean-Joseph de la Croix

Saint Jean-Joseph de la Croix (1654 - 1734)

Né dans l'île d'Ischia en Italie, il est Frère mineur à seize ans. Pendant une trentaine d'années il s'efforcera de répandre la réforme de son Ordre selon les règles rétablies par saint Pierre d'Alcantara, puis il se retira à Naples dans la prière et l'effacement. Il est resté célèbre par ses extases et ses lévitations publiques et même son don de bi-location. Il fut surtout un père spirituel voué à la direction des âmes. Il mourut à Naples où il est grandement vénéré.

Prière

Prions pour les moines, que leurs prières accompagnent toutes les personnes demandent leurs prières.

Autres saints du jour

Bienheureux Fugixima, martyr

Sainte Olive, martyre

Saint Clément, abbé

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

17 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Marie-guy
place Orbigny, il y a 2 mois
Union de priére Amen 🙏
Marie therese
place Carcès, il y a 2 mois
🥀👄🌷🌼🌹
Claire
 il y a 2 mois
En Union de prière Amen
Pierrette
place Pleslin-Trigavou, il y a 2 mois
Seigneur entends nos prières pour les moines et moniales afin que leurs prières accompagnent toutes les personnes qui demandent leurs prières. Saint Jean-Joseph de la Croix priez pour nous.
Claudie
place Hauts-de-France, il y a 2 mois
Saint Jean-Joseph de la Croix priez pour nous. Amen.
Claire
 il y a 2 mois
Saint Jean-Joseph de la Croix : Priez pour les moines et les moniales Amen Grande union de prière
Marie-Colombe
place Mauvezin, il y a 2 mois
Il naît à Ischia sous le nom de Carlo Gaetano Calosirto, le 15 août 16541, fils d'un gentilhomme, Giuseppe Calosirto, et de son épouse, née Laura Gargiulo. Il fréquente sur l'île l'école des Pères augustins et choisit à l'âge de quinze ans la voie religieuse en entrant chez les franciscains déchaux de la réforme alcantaraine au couvent Santa Lucia Vergine al Monte de Naples. Il prend le nom de religion de « Jean-Joseph de la Croix » et fait son noviciat sous la direction ascétique du Père Joseph Roblès. En janvier 1671, il est envoyé avec onze autres frères (dont il est le plus jeune) au sanctuaire de Santa Maria Occorrevole à Piedimonte d'Alife, où l'on construit un couvent et où il devient prêtre le 18 septembre 1677. L'ordination a lieu en l'église Santa Maria Maggiore. Pendant son séjour permanent à Piedimonte, il fait construire dans un bosquet caché des regards un petit ermitage sous le nom de « La Solitude », qui est encore aujourd'hui un lieu de pèlerinage. Dans cet ermitage, il peut prier dans le silence. Ces mêmes années, il dirige aussi le noviciat, puis il devient gardien (c'est-à-dire supérieur) du couvent de Piedimonte et prend part à la construction du couvent du Granatello dans le quartier des Portici à Naples. Au début du xviiie siècle, l'ordre des franciscains subit une forte tempête due à des dissensions chez les alcantarains, provenant en grande partie d'Espagne, qui s'opposent aux franciscains italiens. Cela provoque la séparation en deux groupes nationaux, avec l'approbation papale. Les Espagnols obtiennent le couvent de Sainte-Lucie-du-Mont (Santa Lucia al Monte) et celui du Petit-Grenat (Granatello). Le Père Jean-Joseph, nommé à la tête des franciscains italiens, doit donc se confronter à de multiples difficultés posées par ses confrères espagnols, bien plus puissants. Jean-Joseph réclame à environ deux cents frères un respect plus strict de la règle et réorganise les études. Après son mandat, le cardinal Pignatelli le charge d'appliquer cette interprétation de la règle à une soixantaine de monastères et maisons de l'archidiocèse de Naples, tandis que le cardinal Caracciolo fait de même pour son diocèse d'Aversa. De plus, Jean-Joseph de la Croix se fait une réputation en tant que directeur de conscience auprès d'ecclésiastiques célèbres ou d'aristocrates illustres, dont saint Alphonse de Liguori, futur fondateur des rédemptoristes, ou le jésuite saint François de Geronimo. Il est crédité de divers charismes, comme d'apparitions mariales, d'apparitions de l'Enfant Jésus, d'extases, du don de la lecture des cœurs et de vues prophétiques. Il s'imposait des jeûnes et des mortifications très austères. Le 22 juin 1722, les deux branches alcantaraines sont de nouveau réunies par décret pontifical et le couvent Sainte-Lucie retourne aux frères italiens. C'est là que le Père Jean-Joseph de la Croix meurt, le 5 mars 1734, après y avoir vécu douze ans. Sa tombe, dans l'église du couvent, devient rapidement un lieu de dévotion des Napolitains. Il est béatifié le 24 mai 1789 par Pie VI et canonisé le 26 mai 1839 par Grégoire XVI avec quatre autres saints de cette époque de rayonnement catholique napolitain : saint François de Geronimo, saint Alphonse de Liguori, saint Pacifique de San Severino et sainte Véronique Giuliani. L'évêque d'Ischia, Mgr Filippo Strofaldi, a obtenu que la dépouille du saint soit transférée de Sainte-Lucie-du-Mont au couvent franciscain de l'île. Saint Jean-Joseph de la Croix nousTe prions pour les moines et les moniales et pour toutes celles qui veulent marcher sur le chemin de Dame Pauvreté à l'école de Saint François et de Sainte Claire. Amen!!!!! et ci-dessous châsse contenant les reliques de saint Jean-Joseph de la Croix.
Valérie-Anne
place Montrouge, il y a 2 mois
Merci pour la biographie de saint Joseph de la croix, ainsi que pour la photo de sa chaste. UNION de prière.
Claire
 il y a 2 mois
Merci Marie-Colombe , Grande communion de prière avec vous Amen