Entrons en Carême ! - Hozana

Entrons en Carême !

Entrons en Carême !

Evangile (Matthieu 6, 1-18)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes
pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.

Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra. »

Méditation

La Parole de  ce jour nous introduit au Carême. Ces 40 jours (sans compter les dimanches) rappellent les 40 années que les Juifs ont passées au désert avant d’atteindre la terre promise. Ils rappellent également les 40 jours que le Christ a passés dans le désert avant d’entamer sa vie publique. A chaque fois, ces moments ont été marqués par un sacrifice intense où les intéressés se sont totalement abandonnés à Dieu pour atteindre leurs objectifs. De même pour nous, nous devons profiter du Carême pour remettre Dieu au centre de notre vie loin de la gloire et de l’admiration que nous attendons souvent des autres et nous préparer ainsi à recevoir, dans de meilleures dispositions spirituelles, le Christ ressuscité à la Pâques.

Prier, c’est se mettre en présence du feu de l’amour du Christ et à l’écoute de sa Parole (Mgr Dufour). Pendant le Carême, passer plus de temps connecté au Seigneur nous rappelle humblement que nous ne sommes rien sans notre Créateur. Nous devons aimer prier tout au long de la journée. La prière du matin nous aidera à recevoir la lumière pour éclairer nos pensées, nos actes et nos paroles. La prière du soir nous donne l’occasion de dire merci à Dieu pour ses nombreuses grâces et de lui demander pardon pour toutes nos imperfections du jour.

Jeûner, c’est un peu moins penser à moi et penser un peu plus aux autres et à Dieu. Le jeûne nous libère de nos aliénations, de choses auxquelles nous sommes trop attachés. A ce titre, le jeûne est une démarche totalement individuelle et diverse : chacun va donc se priver, dans la mesure du possible, de ses «péchés-mignons» tels que les jeux, l’internet, la télévision, les friandises, la viande... pour se reconnecter avec ce qu'il est vraiment. Mais comme Jésus nous le rappelle dans l'évangile du jour, le jeûne n'est pas synonyme de tristesse. C'est une immense joie car en me dépouillant de tout ce qui est superflu dans ma vie,  je peux redécouvrir la joie d'être aimé et d'aimer !

Enfin, faire l’aumône, fruit de la prière et du jeûne, c’est aider humblement les nécessiteux. Cela est possible par des dons d’argent, de nourriture et des vêtements directement aux pauvres dans la rue ou aux organisations caritatives qui les redistribuent à ceux qui en ont le plus besoin. Réconforter les malades, assister ceux qui sont dans la détresse et supporter les plus faibles autour de nous sont aussi des actes de générosité que nous pouvons poser au sein même de nos familles, dans nos écoles, sur nos lieux de travail, dans les hôpitaux, dans les hospices et même dans les prisons. Nous tourner ainsi vers nos frères plaît à Dieu car il témoigne de l’amour puisé dans le coeur du Christ.

1 question = 1 réponse

Pourquoi reçoit-on des Cendres le premier jour de Carême ?

La cendre est grise, triste, sans vie ! Pas très réjouissant tout ça ! Elle nous rappelle nos vies si souvent encombrées par le péché, si souvent fragiles devant le mal. Recevoir un peu de cendre, c'est se rappeler ainsi que nous ne sommes pas toujours parfaits, bien au contraire, nous vivons parfois loin des commandements de Dieu, loin de son Amour, loin de son pardon.

Mais recevoir les cendres n'a pas pour objectif de nous décourager, nous rendre triste à notre tour. Au contraire ! Avec la cendre, nous sommes signés de la Croix du Christ et nous entendons cette parole : "convertis-toi et crois à l'évangile". C'est une Bonne nouvelle : malgré nos péchés et nos difficultés, il nous aime et nous pardonne toujours ! 

Si donc la Cendre dit notre faiblesse, la Croix dit là où nous pouvons puiser notre force pour combattre nos ténèbres : Jésus. C’est LUI seul qui peut nous en délivrer et nous faire revivre !

En pratique

5 mots à retenir pour ce Carême
SERVICE          -       PARTAGE          -       PRIERE           -     JEÛNE     -    RECONCILIATION

En famille, dans notre  coin-prière ou dans un endroit visible par tous (par exemple : dans le salon, la salle à manger, sur le frigo de la cuisine....),  on écrit ces 5 mots sur une feuille. Inviter les enfants à dessiner ce que ces mots représentent pour eux et réfléchir ensemble à comment on peut le vivre au quotidien. Cette affiche pourra la feuille de route de notre Carême, on pourra chaque jour la relire ensemble, écrire des notes...

Au catéchisme, on peut envisager aussi la même activité,  en réfléchissant à des actions que le groupe peut faire ensemble et en lien avec l'église : participer à la messe ensemble (PRIERE), aider à l'entretien de l'église (SERVICE)....

Prière

Seigneur, pendant ce Carême, aide-moi à revenir à toi !

Aide-moi à prier davantage et avec toujours plus de Foi et d'Amour.

Aide-moi à être plus serviable, à toujours être volontaire pour rendre service  et à ne plus me chercher des excuses pour remettre à plus tard et pour ne rien faire. 

Aide-moi à être plus généreux , à partager avec ceux qui n'en ont pas et à rompre avec mon égoïsme.

Aide-moi à faire mon jeûne, à résister à toutes les tentations, à être plus fort et à me concentrer sur l'essentiel. 

Aide-moi à me pardonner à moi-même et à pardonner à ceux qui m'ont blessé,
que je sois artisan de paix dans ce temps de carême et tous les jours de ma vie.

Amen

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader