15 Août : Notre Dame de l'Assomption - Hozana

15 Août : Notre Dame de l'Assomption

15 Août : Notre Dame de l'Assomption
L'ASSOMPTION:                                                                                                                                                                                        L'Immaculée est la réalité la plus sublime entre Dieu et la création. Elle est une image fidèle de la perfection de Dieu, de sa Sainteté. Plus grande sera notre perfection dans l'amour, plus étroite sera l'union de notre volonté avec celle de Dieu. Parce que la très Sainte Mère de Dieu surpasse dans sa perfection tous les anges et les saints, sa volonté s'unit et s'accomplit dans la plus étroite collaboration avec la volonté de Dieu, elle vit et oeuvre uniquement en Dieu, et à travers Dieu. (St Maximilien)

L´assomption de Marie : Notre modèle de victoire

Saint Luc 1, 39-56

En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie de l’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au-dedans de moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. » Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur. Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de bien les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race à jamais. » Marie demeura avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

Prière d’introduction Seigneur, je crois, j’espère en toi et je t’aime. Par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, glorieusement montée au ciel, fais que je puisse repousser toute médiocrité dans ma foi, enlever tout germe de désespoir dans mon espérance et supprimer toute indifférence dans mon amour pour toi.

Demande Seigneur, accorde-moi une foi comme celle de Marie, une foi vibrante et conquérante qui chasse les tentations et la désespérance qui qui me menacent.

Points de réflexion

1. Toutes les générations me diront bienheureuse. Nous rappelons dans la fête d’aujourd’hui d’une façon spéciale la déclaration de Marie : « Désormais tous les âges me diront bienheureuse ». Le 1er novembre 1950, Pie XII déclarait solennellement : « Par l’autorité de Notre Seigneur Jésus-Christ, des saints apôtres Pierre et Paul, et par notre propre autorité, nous prononçons, déclarons et définissons comme dogme divinement révélé : la Mère Immaculée de Dieu, Marie toujours vierge, après sa vie sur terre a été élevée corps et âme à la gloire du ciel » (Munificentissimus Deus, 1er novembre 1950). Par conséquent, nous nous joignons aujourd’hui aux générations en honorant et en renouvelant notre dévotion à Marie, la plus bénie entre toutes les femmes. La véritable dévotion n’est pas une affection stérile et passagère ni une certaine crédulité vaine mais procède de la vraie foi par laquelle nous sommes conduits à connaître l’excellence de la Mère de Dieu. Laissons-nous saisir par un amour filial envers notre Mère en imitant ses vertus.

2. Fidèle à l’amour . « Mes brebis écoutent ma voix, je les connais et elles me suivent ; je leur donne la vie éternelle ; elles ne périront jamais et nul ne les arrachera de ma main. » (Jean 10, 27). A qui, plus qu’à Marie, ces mots du Seigneur s’appliquent-ils ? En vérité, tout est grâce. C’est elle, plus que toute autre âme, qui a participé le plus pleinement à l’acte rédempteur de Notre Seigneur. Sa première grâce a été le don privilégié de la conception immaculée. Avec la grâce actuelle qui lui a été donnée par Dieu, elle a ensuite coopéré jusqu’au dernier moment de sa vie terrestre alors qu’elle fut glorieusement élevée au ciel. Marie a traversé la vie et soutenu les épreuves tout en demeurant intacte. Son cœur ne s’est jamais éloigné de l’amour de Dieu Elle a été fidèle à sa grâce originelle et elle a remis son âme à Dieu, pure et immaculée, certes, mais plus encore, remplie de fruits pour le Royaume, résultat de sa fidélité à l’amour.

3. Marie, modèle de la victoire sur le mal. Nous, les disciples du Christ, nous devons constamment faire effort pour grandir en sainteté et dominer le mal. En Marie, nous trouvons un vrai modèle de victoire. Il faut tourner tous les jours nos regards vers Marie qui nous éclaire comme un modèle de vertu. En méditant, et en la contemplant à la lumière du Verbe fait homme, nous entrons plus intimement dans le mystère de l’Incarnation et nous devenons de plus en plus semblables à Son Fils. Qu’il soit visible dans toutes nos actions de la journée, où que nous allions, dans toutes nos conversations, que le Christ vit en nous ! Marie nous appelle, aujourd’hui et chaque jour, à nous tourner vers Son Fils, vers Son sacrifice et vers l’amour du Père. Suis-je attentif à son appel ?

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, aide-moi à imiter ta mère, Marie. Elle a su à tout moment de sa vie coopérer à la grâce de Dieu : puisse-t-elle être mon guide sur le chemin de la fidélité ! Permets que j’honore ta mère aujourd’hui, fête de sa très sainte Assomption au ciel. Puisse-t-elle m’enseigner les vertus qu’elle a si parfaitement imitées !. A l’heure de la tentation et de la désespérance, que mes yeux et mon cœur se tournent vers elle pour demander son intercession. Que sa fidélité envers toi me pousse à coopérer davantage à ta grâce dans ma vie.

Résolution Je me préoccuperai d’un parent dans le besoin pour lui apporter la charité et la tendresse de Dieu.

P2530828

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies