Avatar de Mission Notre-Dame du Sacerdoce

Thérèse de Lisieux

Thérèse de Lisieux

            Chers Priants,

             En ce 4e jour, mettons-nous à l’école de saint Thérèse de l’Enfant-Jésus qui, humble carmélite de Lisieux, a œuvré puissamment par sa prière et ses sacrifices à leur sanctification.

Voici la "surprise" dont nous vous parlions hier : une vidéo de témoignages :


Les prêtres ont besoin de prière

             C’est à l’occasion de son pèlerinage à Rome, peu avant son entrée au Carmel, que Thérèse découvre l’importance de la prière pour les prêtres. Pendant le mois que dure ce pèlerinage, elle côtoie en effet de plus près de nombreux prêtres. A leur contact, elle réalise que « si leur sublime dignité les élève au-dessus des anges, ils n'en sont pas moins des hommes faibles et fragiles ».

Etre « Apôtre des apôtres » par la prière et les sacrifices

             Cette expérience la conduit à approfondir le sens de l’appel qu’elle a reçu à rejoindre le Carmel, à être apôtre des apôtres : « Nous offrons nos prières et nos sacrifices pour les apôtres du Seigneur ; nous devons être nous-mêmes leurs apôtres, tandis que, par leurs paroles et leurs exemples, ils évangélisent les âmes de nos frères. Quelle noble mission est la nôtre ! ».

Avoir un frère, prêtre et apôtre

             Huit ans après le pèlerinage à Rome, la carmélite se voit confier un premier frère spirituel, un séminariste du nom de Maurice Bellière. Elle formule cette prière :

             « Ô mon Jésus ! Je vous remercie de combler un de mes plus grands désirs, celui d'avoir un frère, prêtre et apôtre... Je me sens bien indigne de cette faveur, cependant puisque vous daignez accorder à votre pauvre petite épouse la grâce de travailler spécialement à la sanctification d'une âme destinée au sacerdoce, je vous offre pour elle avec bonheur, toutes les prières et les sacrifices dont je puis disposer. »

 

            Nous pouvons en cette journée prier pour le prêtre que nous avons choisi en récitant la prière de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et en offrant – avec bonheur ! – un sacrifice à son intention :

Ô mon Jésus ! Je vous remercie de m'avoir donné le Père..... (nommer ici le nom du prêtre pour lequel vous avez choisi de prier), qui est prêtre et apôtre, pour que je prie pour lui... Je me sens bien indigne de cette faveur, cependant puisque vous daignez m'accorder la grâce de travailler spécialement à la sanctification d'une âme destinée au sacerdoce, je vous offre pour elle avec bonheur, toutes les prières et les sacrifices dont je puis disposer. Amen.

---

Pour aller plus loin : Page sur Thérèse et les prêtres

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

 partages
21 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

    • Ajoutez une image
    Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies