Facebook PixelJour 8 - Dimanche 10 décembre : ACCUEILLIR LA NOUVEAUTÉ DE DIEU - Hozana
Emmanuel

Emmanuel dans Paroisse Sainte Pauline du Vésinet en Avent !

Publication #8Initialement publiée le 10 décembre 2017

Jour 8 - Dimanche 10 décembre : ACCUEILLIR LA NOUVEAUTÉ DE DIEU

Jour 8  - Dimanche 10 décembre : ACCUEILLIR LA NOUVEAUTÉ DE DIEU

Parole de Dieu : 2 P 3, 8-9

 

Bien-aimés, il est une chose qui ne doit pas vous échapper :

pour le Seigneur, un seul jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un seul jour.

Le Seigneur ne tarde pas à tenir sa promesse, alors que certains prétendent qu’il a du retard.

Au contraire, il prend patience envers vous, car il ne veut pas en laisser quelques-uns se perdre, mais il veut que tous parviennent à la conversion.

 

Méditation

 

Pourquoi Dieu semble-t-il si loin de nos vies ? Pourquoi le message de Noël, sa paix et sa joie, n’est-il pas reçu ? Pourquoi Jésus n’instaure-t-il pas son règne de bonheur ? Que signifie ce retard ?

La parole de Saint Pierre répond à ces questions récurrentes dans nos vies. Elle nous ouvre d’abord à la signification du temps pour Dieu.

 

Pour nous, le temps se compose de minutes, d’heures, de jours, de semaines, de mois, d’années et de siècles. Ces durées additionnent les unes aux autres. Elles constituent notre temps chronologique. Il dure et s’écoule, quelque fois trop lentement ou trop vite. Nous comprenons l’histoire humaine comme une succession d’époques avec leur richesse et leur misère. Nous avançons dans le temps. Il y a un passé, un présent et un futur.

 

Pour Dieu, le temps n’est pas ainsi : « Pour Dieu, un seul jour est comme mille ans et mille ans sont comme un jour » (2 P 3, 8). Dieu est hors du temps. Pour lui, le temps est un éternel présent. Ainsi, le jour d’aujourd’hui n’est pas différent de la nuit de Bethléem, ni du jour du retour du Christ à la fin des temps. En Dieu, il n’y a pas de durée, de succession d’époques et de longueur du temps avec un début et une fin. En Dieu, Il y a un même événement et un même dessein déployés dans un acte unique, perpétuellement en train de se passer.

Cet évènement est le don total du Père au Fils et du Fils au Père. Cette auto-donation réciproque s’extériorise à la naissance de Jésus. Elle ne cesse de s’extérioriser dans le cœur des disciples de Jésus, donc en nous aussi.

 

Alors, nous pouvons accueillir ce don que Dieu nous fait de lui. Nous entrons dans l'évènement et le dessein de Dieu. Nous quittons notre temps, linéaire et fait de hauts et de bas. Nous entrons dans le temps de Dieu. Nous accueillons la nouveauté de Dieu. Noël veut dire nouveau. Quelques soient nos existences, leurs soucis, leurs duretés, nous pouvons tous entrer dans la nouveauté de Dieu ! Laissons Dieu faire du neuf !

 

Actions concrètes

 

Je transforme mon regard : je m'applique tout au long de la journée à regarder avec amour chaque personne que je croise, à leur sourire si possible, et dans le silence de mon cœur je dis une courte bénédiction pour chaque personne que je croise (cela peut être aussi simple que « Seigneur, viens bénir cette personne »). Je m'abstiens de toute remarque négative et j'essaye d'être toujours calme et aimable. Je vais m'efforcer de garder cette attitude tout au long de la semaine, mais je fais vraiment un effort particulier aujourd'hui !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Jour 7 – MISSION !

Publication #7Initialement publiée le 9 décembre 2017

Jour 6 – Reconnaître le visage de Jésus

Publication #6Initialement publiée le 8 décembre 2017

Jour 5 – Réunis en Son nom

Publication #5Initialement publiée le 7 décembre 2017

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader