Que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne

Bonjour à tous,

 

Nous commençons aujourd’hui la méditation des demandes du Notre Père. Le Notre Père comprend sept demandes. Les deux premières que nous allons voir aujourd’hui portent sur ce qui constitue la fin, le but, de la prière : nous voulons la gloire de Dieu et notre participation à sa gloire.

 

« Que ton nom soit sanctifié », première demande

 

Dans la première demande, nous demandons que la sainteté de Dieu soit reconnue.

 

Attention : le commentaire dont nous disposons pour cette première demande n’est pas de saint Thomas d’Aquin mais d’Aldobrandini de Toscanelle.

 

Le nom de Dieu est :

 

  • Admirable. En toute créature, ce nom opère des œuvres merveilleuses ;
  • Aimable. Il nous sauve ;
  • Vénérable. Tout genou fléchit au nom de Jésus, au ciel, sur la terre et dans les enfers ;
  • Inexprimable. Aucune langue n’est capable d’en exprimer toute la richesse.

 

Nous demandons que le nom de Dieu soit manifesté, connu et tenu pour saint. « Saint » signifie trois choses : ce qui est ferme, solide, inébranlable ; ce qui n’est pas terrestre ; et ce qui est « teint de sang », lavé du péché par le sang du Christ.

 

Dans la Somme de théologie, saint Thomas d’Aquin, à la suite de saint Augustin, associe chaque demande du Notre Père à un don du Saint-Esprit et à une béatitude. Cette première demande est associée au don de « crainte » et à la béatitude : « Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des cieux est à eux ».

 

« Que ton règne vienne », deuxième demande

 

Dans la deuxième demande, nous demandons que Dieu nous fasse parvenir à la vie éternelle.

 

Le règne de Dieu a toujours existé, pourquoi donc demandons-nous son avènement ? Saint Thomas donne trois raisons de cette demande :

 

  • Le règne de Dieu sous sa forme achevée suppose la parfaite soumission de toutes choses à Dieu. Tout n’est pas encore parfaitement soumis à Dieu. Cela se réalisera à la fin du monde. Nous demandons que les justes se convertissent, que les pécheurs soient punis et que la mort soit détruite ;
  • Le règne des cieux désigne la gloire du Paradis. Nous demandons de triompher des obstacles pour avoir part à la gloire du Paradis. « Règne ne signifie rien d’autre que gouvernement. Un gouvernement atteint son plus haut point d’excellence, lorsque rien ne vient plus faire obstacle à la volonté de celui qui gouverne. Or la volonté de Dieu est le salut des hommes, car Dieu veut les sauver tous (cf. 1 Tim 2, 4). » Cette volonté divine s’accomplira surtout dans le Paradis où il n’y aura rien de contraire au salut des hommes. Ce royaume est extrêmement désirable pour trois raisons : la souveraine justice qui y règne, la parfaite liberté et la merveilleuse abondance de ses biens ;
  • Parfois le péché règne et triomphe en ce monde. Nous demandons donc que Dieu vienne régner en nos cœurs. « Quand donc nous demandons la venue du règne de Dieu, nous demandons que ne règne plus en nous le péché, mais Dieu seul et pour toujours. »

 

Cette deuxième demande est associée au don de « piété » et à la béatitude : « Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage ».

 

Nous pouvons résumer la méditation de ce jour par ce passage de la Somme de théologie :

Notre fin, c’est Dieu, vers qui le mouvement de notre cœur tend à double titre. Nous voulons sa gloire, et nous voulons jouir de cette gloire. Il s’agit d’abord de la dilection que nous portons à Dieu lui-même, et ensuite de celle par quoi nous nous aimons nous-même en Dieu. De là notre première demande Que ton nom soit sanctifié ; elle exprime notre désir de la gloire de Dieu. Et la deuxième Que ton règne vienne par quoi nous demandons de parvenir à la gloire de Dieu et de son règne. (ST II-II, q. 83, a. 9, co.)

 

Méditation du jour : Récitons lentement ces mots « Que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne », en ayant au cœur un profond désir que la gloire de Dieu soit reconnue et que nous participions à cette gloire. Nous pouvons répéter plusieurs fois ces mots dans la journée.

 

Achevons notre prière avec l’oraison de la fête de saint Thomas d’Aquin : « Dieu qui as fait de saint Thomas d'Aquin un modèle admirable par sa recherche d'une vie sainte et son amour de la science sacrée, accorde-nous de comprendre ses enseignements et de suivre ses exemples. »

 

Bonne journée en prière avec saint Thomas d’Aquin !

 

Isolde Cambournac, pour Aquinas

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

19 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Prier le Notre Père avec saint Thomas d'Aquin