Facebook Pixel9e jour : consentir à la volonté de Dieu - Hozana
Juliette

Juliette dans Neuvaine à Sainte Anne pour couples en espérance d'enfant

Publication #9Initialement publiée le 24 décembre 2017

9e jour : consentir à la volonté de Dieu

L’Annonciation à Marie : « Rien n’est impossible à Dieu »

PAROLE DE DIEU (Lc 1,35-38)

L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

Dans cet évangile dont l’intégralité se trouve en Luc 1, 26-38, l’Ange Gabriel se présente à Marie, et lui annonce qu’elle a été choisie pour être la mère du Messie ! Que d’émotions pour Marie ! Rencontrer un ange n’est déjà pas chose courante, même si nous pouvons avoir conscience de la présence de notre Ange Gardien. Et en plus, cet ange lui annonce quelque chose d’incroyable qui va bouleverser sa vie toute entière. Selon la Tradition, elle avait fait vœu de virginité, et voilà que, tout en restant vierge, elle va aussi être mère par l’action de l’Esprit Saint. Et mère de pas n’importe quel enfant ! Pour confirmer sa demande, l’Ange Gabriel donne un signe à Marie : la femme stérile a conçu un fils dans sa vieillesse. C’est un signe biblique fort, qui la renvoie à toute l’histoire du Salut, depuis Abraham. Ainsi, Marie peut croire ce messager qui est bien réel, et non pas le fruit de son imagination. Si la femme stérile a conçu, alors la Vierge elle aussi peut enfanter !

Marie est dans l’écoute, dans une disponibilité totale à ce messager. Elle accueille et elle consent, même si elle ne réalise pas forcément tout ce que cela implique – cela, elle le réalisera jour après jour au contact du Fils de Dieu. Sa réponse est toute en simplicité : « puisque Dieu m’a choisie, puisque Dieu m’aime et veut mon bonheur, alors, j’adhère à son plan d’amour pour moi, et pour le monde à travers moi ». Quelle leçon de confiance et d’amour filial !

Demandons-lui en ce jour d’adhérer à la volonté de Dieu pour nous, aujourd’hui. Ce que nous vivons n’est pas ce que nous souhaitions, mais prenons conscience que Dieu nous rejoint là où nous sommes, au plus profond de notre souffrance, au plus profond de notre être. Il nous emmène sur des chemins que nous ne pouvons suivre que dans une immense confiance, comme Pierre marchant sur les eaux en regardant Jésus. Que veut-il pour nous aujourd’hui ? Nous n’avons pas vraiment de réponse, mais laissons-le nous conduire, et prenons les mains de sainte Anne et de Marie qui sont là, à nos côtés et qui nous redisent aujourd’hui que Dieu nous veut heureux, debout, et féconds !

Que le signe d’Elisabeth qui conçoit dans sa vieillesse nous encourage : « rien n’est impossible à Dieu ! »

Ô Sainte Anne, ô Marie, tenez-nous fort par la main, pour que nous avancions au même rythme que vous dans la Volonté d’Amour de notre Dieu.

Notre Père

Je vous salue Marie

Gloire au Père

Sainte Anne, priez pour nous

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

1er jour : l'appel à la fécondité

Publication #1Initialement publiée le 16 décembre 2017

2e jour : Dieu nous veut heureux !

Publication #2Initialement publiée le 17 décembre 2017

3e jour : la tentation de la jalousie, de l'envie

Publication #3Initialement publiée le 18 décembre 2017

9 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader