Jour 8 - La perte de la foi - Hozana
Jeanne

Jeanne dans 9 jours pour approfondir le combat spirituel

Publication #8Initialement publiée le 28 septembre 2017

Jour 8 - La perte de la foi

Jour 8 - La perte de la foi

La perte de la Foi

« Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte: Eli, Eli, lama sabachthani? C'est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné? » (Mt 27, 46) Alors même qu'il est sur le point de mourir pour notre salut, alors qu'il a subi une souffrance physique et morale que nous ne pouvons imaginer, alors même qu'il est Fils de Dieu, il rejoint nos doutes, notre humanité, en posant cette question. Il nous montre qu'il comprend, il sait ce que nous éprouvons, lorsque l'épreuve semble occulter les bienfaits de notre Père. Et il nous montre aussi la voie : notre Foi peut souffrir, le doute est permis, mais c'est là que nous pouvons choisir l'abandon total dans les bras du Père. C'est l'enjeu de notre liberté : re choisir Dieu ou céder à la tentation du démon - la perte de la foi. Sans la Foi, nous sommes comme des aveugles sur le chemin de notre existence, car nous sommes privés de son sens même, le principe de toute chose : DIEU.


Le doute qui est permis par notre liberté et où se déchaîne le démon nous amène à remettre en question notre Foi. Lorsque nous regardons notre entourage ou notre société, nous ne pouvons que le constater : notre monde a en grande partie perdu la Foi. Les attaques violentes contre cette vertu sont innombrables, et prennent bien des formes. Benoît XVI dénonçait la « dictature du relativisme », pire que tous les totalitarismes parce qu'elle ne prône aucune idéologie si ce n'est la remise en cause profonde de la Vérité sous toute ses formes. Et ne plus reconnaître une Vérité unique, c'est ne plus reconnaître Dieu, tout simplement.
Ces idées qui insidieusement nous corrompent, la souffrance que nous voyons, ces épreuves que nous vivons et qui nous font parfois nous demander si Dieu existe vraiment, tout cela met en péril notre Foi. Ce sont parfois même leur frères, ou des ministres indignes qui par le scandale, en les dégoûtant de leur conduite, les ont détournés de Dieu. Nous-mêmes, peut-être sommes-nous passés par là et éprouvons ce sentiment de révolte, cette incompréhension et ce doute. Et pourtant Dieu est là, sa miséricorde demeure, ainsi que l'Espérance.


« Mon père, disait un jour à un prêtre un homme au bord du désespoir, je ne crois pas en Dieu. Mon fils, lui répondit le prêtre, pourtant Lui croit en vous. » Lorsque le Christ meurt en croix, il nous donne la plus belle preuve de Son amour et de sa foi en nous. Si nous voulons que notre foi demeure, et qu'elle enflamme le monde, nous devons l'entretenir par nos actes (car “Sans les oeuvres, la Foi est morte” Jacques 2,26), et par un témoignage rayonnant. N'oublions pas que c'est nous que le Christ a chargé d'annoncer la Vérité!


Que Saint Michel, qui a triomphé de ce doute par son « Quis ut deus ? » (Qui est comme Dieu ?) nous aide à garder notre confiance en Dieu, à le choisir par des actes et à l'annoncer.


Des clés concrètes :

- Méditer sur les paroles du Christ en Croix
- Dès qu'un doute survient dire : “Seigneur j'ai confiance en toi”
- Entretenir notre relation à Dieu par la prière et la communion fréquente.
- Demander à l'Esprit Saint la grâce de l'Espérance, et l'annonce joyeuse de l'Evangile


Intention de prière :

Archange Saint Michel, nous te confions ceux de nos frères qui, frappés par le doute ou les épreuves, ont perdu la Foi. Ce sont souvent des circonstances où nous nous sentons impuissants humainement, et c'est pour celles-ci que Saint Paul nous dit « Pleurez avec ceux qui pleurent » (Ro 12). Ne les abandonnons pas, soyons présents et prions pour qu'ils retrouvent le chemin vers Dieu et la foi en sa Miséricorde.

Réciter un "Notre-Père", un "Je vous salue Marie" et un "Gloire au Père"

Cliquer sur le bouton “Je prie” pour réciter la prière du Pape Léon XIII à L'archange St Michel et cliquer sur “Amen”.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Jour 1 - Les structures de péché

Publication #1Initialement publiée le 21 septembre 2017

Jour 2 - Le rapport au temps

Publication #2Initialement publiée le 22 septembre 2017

Jour 3 - La solitude et la tristesse

Publication #3Initialement publiée le 23 septembre 2017

126 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader