Jour 30 - Offrir nos souffrances au Seigneur par amour pour la Croix

Jour 30 - Offrir nos souffrances au Seigneur par amour pour la Croix

Ouvrir et offrir nos souffrances au Seigneur

Nous le savons bien, c'est quand Jésus s'offre sur la Croix qu'Il apprend à être vainqueur, c'est bien là que commence la victoire.

Nous devons ouvrir au Seigneur ce que nous vivons, notre souffrance. Ce n'est pas une zone interdite pour la Présence de Dieu. Il peut aussi rentrer là. Ce n'est pas simple, mais c'est le travail auquel nous sommes appelés, pour lequel nous nous épaulons entre frères et sœurs dans la foi.

Et quand nous sommes à côté de quelqu'un qui est dans la détresse, nous remarquons qu'allant mieux que lui, nous pouvons lui apporter du réconfort en restant auprès de lui, comme Marie qui accompagne Jésus. Essayer d'y proportionner notre cœur pour aider celui qui vit dans la peine, de trouver les moyens, de trouver la force.

C'est par la délicatesse de cette grâce mariale que Jésus nous donne de comprendre qu'il se passe quelque chose. C'est ça le mystère de la vocation chrétienne.

Chez le Père Lamy, on voit beaucoup cet amour de la Croix. Et à partir du moment où la Vierge Marie lui confie ces deux missions, on peut constater une grande transformation. Auparavant, il était un bon prêtre dévoué, mais, son cœur va rester en communication constante avec le Seigneur, de façon extraordinaire.
Il peut ainsi retrouver par cette grâce mariale Celui qui est plus intime à son cœur et Le laisser agir sur le courant de sa vie.

Il le fera à travers notre cœur, à travers la délicatesse, à sa place.

Il y a une place pour le Seigneur dans notre monde et c'est à nous de la préparer !

Prions

« Nous vous choisissons aujourd'hui, ô Marie, en présence de toute la cour céleste pour notre mère et notre reine. Nous vous livrons et consacrons, en toute soumission et amour, nos corps, nos âmes, nos biens intérieurs et extérieurs et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de nous et de tout ce qui nous appartient – sans exception - selon votre bon plaisir, et à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l'éternité ! Amen !  »

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

19 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Un mois pour vivre plus intensément avec Marie !