Jour 25 - La fécondité possible dans les difficultés du monde

Jour 25 - La fécondité possible dans les difficultés du monde

Même au milieu du trouble

Comme Il le fit pour la Samaritaine, Jésus nous rejoint là où nous en sommes, dans nos préoccupations, dans nos lourdeurs. Mais Il donne quelque chose de plus : Jésus parle à un autre niveau, au niveau de Son heure. Ici, dans le texte d'Isaïe, nous avons la même chose : les rescapés rencontrent de grandes difficultés. Mais le Seigneur redit cette histoire d'Amour qu'Il est venu annoncer, Il donne des noms nouveaux comme peuvent le faire des amoureux :

Tu seras une splendeur dans les mains de ton Dieu, une couronne, un resplendissement. Mon désir est en elle. Elle est comme l'épousée. (Isaie 62, 3-4)

Et c'est cette renaissance dans l'amour que le Seigneur vient annoncer.

Dans la vie du Père Lamy, la rencontre du Seigneur se fait à travers cette grâce mariale qu'il reçoit, c'est quelque chose qui vient le renouveler, lui faire redécouvrir qu'il est unique, qu'il peut avoir une fécondité devant les difficultés du monde qui semblent l'anéantir : la guerre qui arrive, la lutte au sein de l'Eglise (avec l'arrivée du modernisme, des idées nouvelles…) Comment tenir au milieu de ces grands chamboulements ?
Le Père Lamy va redécouvrir que dans ce monde, il peut porter une fécondité.
Et c'est là que la grâce mariale vient le rejoindre.

Pour nous aussi, il est important que nous vivions de cette grâce de Marie pour nous laisser rejoindre par le Seigneur, y faire attention dans notre quotidien, et apprendre à vivre avec le Seigneur cette histoire d'amour qu'Il propose à chacun d'entre nous.

Vivre avec le Seigneur, ce n'est pas simplement des valeurs à incarner, mais c'est accepter une rencontre avec Lui. Mais où peut-on rencontrer le Seigneur si ce n'est pas la prière personnelle : c'est le lieu même de notre relation avec Lui. Ce moment de cœur à cœur va nous permettre de faire grandir cet amour affectif et de demeurer dans le Seigneur.

Prions

« Nous vous choisissons aujourd'hui, ô Marie, en présence de toute la cour céleste pour notre mère et notre reine. Nous vous livrons et consacrons, en toute soumission et amour, nos corps, nos âmes, nos biens intérieurs et extérieurs et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de nous et de tout ce qui nous appartient – sans exception - selon votre bon plaisir, et à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l'éternité !
Amen  »

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

19 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Un mois pour vivre plus intensément avec Marie !