Jour 15

Partie 1 : le Pentateuque (la Torah)
La Genèse

Chapitre 15
Alliance du Seigneur avec Abraham.

01 Après ces événements, la parole du Seigneur fut adressée à Abram dans une vision : « Ne crains pas, Abram ! Je suis un bouclier pour toi. Ta récompense sera très grande. »
02 Abram répondit : « Mon Seigneur Dieu, que pourrais-tu donc me donner ? Je m'en vais sans enfant, et l'héritier de ma maison, c'est Élièzer de Damas. »
03 Abram dit encore : « Tu ne m'as pas donné de descendance, et c'est un de mes serviteurs qui sera mon héritier. »
04 Alors cette parole du Seigneur fut adressée à Abram : « Ce n'est pas lui qui sera ton héritier, mais quelqu'un de ton sang. »
05 Puis il le fit sortir et lui dit : « Regarde le ciel, et compte les étoiles, si tu le peux… » Et il déclara : « Telle sera ta descendance ! »
06 Abram eut foi dans le Seigneur et le Seigneur estima qu'il était juste.
07 Puis il dit : « Je suis le Seigneur, qui t'ai fait sortir d'Our en Chaldée pour te donner ce pays en héritage. »
08 Abram répondit : « Seigneur mon Dieu, comment vais-je savoir que je l'ai en héritage ? »
09 Le Seigneur lui dit : « Prends-moi une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourterelle et une jeune colombe. »
10 Abram prit tous ces animaux, les partagea en deux, et plaça chaque moitié en face de l'autre ; mais il ne partagea pas les oiseaux.
11 Comme les rapaces descendaient sur les cadavres, Abram les chassa.
12 Au coucher du soleil, un sommeil mystérieux tomba sur Abram, une sombre et profonde frayeur tomba sur lui.
13 Dieu dit à Abram : « Sache-le bien : tes descendants seront des immigrés dans un pays qui ne leur appartient pas. On en fera des esclaves, on les opprimera pendant quatre cents ans.
14 Mais la nation qu'ils auront servie, je la jugerai à son tour, et ils sortiront ensuite avec de grands biens.
15 Quant à toi, tu rejoindras tes pères dans la paix. Tu seras enseveli après une heureuse vieillesse.
16 Tes descendants ne reviendront ici qu'à la quatrième génération, car alors seulement, la faute des Amorites aura atteint son comble. »
17 Après le coucher du soleil, il y eut des ténèbres épaisses. Alors un brasier fumant et une torche enflammée passèrent entre les morceaux d'animaux.
18 Ce jour-là, le Seigneur conclut une alliance avec Abram en ces termes : « À ta descendance je donne le pays que voici, depuis le Torrent d'Égypte jusqu'au Grand Fleuve, l'Euphrate, soit le pays des Qénites, des Qenizzites, des Qadmonites, des Hittites, des Perizzites, des Refaïtes, des Amorites, des Cananéens, des Guirgashites et des Jébuséens. »

Partie 2 : les livres historiques
Livre de Judith

Introduction : histoire de la belle et jeune juive Judith qui s'oppose à l'invasion Babylonienne et parvient à restaurer la foi du peuple juif.
Chapitre 1
La victoire de Nabuchodonosor.

01 C'ETAIT L'AN DOUZE du règne de Nabucodonosor, roi des Assyriens à Ninive la grande ville. En ce temps-là, Arphaxad, roi des Mèdes à Ecbatane,
02 entoura cette ville d'un mur d'enceinte en pierres de taille larges de trois coudées et longues de six, donnant au rempart une hauteur de soixante-dix coudées et une largeur de cinquante.
03 Sur les portes, il dressa des tours de cent coudées de haut sur soixante de large à leurs fondations ;
04 les portes elles-mêmes s'élevaient à soixante-dix coudées sur quarante de large, pour permettre les sorties de ses forces d'élite et des fantassins en ordre de bataille.
05 En ce temps-là, le roi Nabucodonosor fit la guerre au roi Arphaxad dans la Grande Plaine, c'est-à-dire la plaine située sur le territoire de Ragau.
06 Tous les habitants de la région montagneuse se rallièrent à lui, ainsi que tous ceux des vallées de l'Euphrate, du Tigre et de l'Hydaspe, et ceux de la plaine soumise au roi d'Élam, Ariok ; de très nombreux peuples vinrent se ranger en ordre de bataille aux côtés des fils de Khéléoud.
07 Nabucodonosor, roi des Assyriens, envoya aussi des messagers à tous les habitants de la Perside ; et à tous ceux qui habitaient vers l'ouest, aux habitants de Cilicie, de Damascène, du Liban et de l'Anti-Liban ; et à tous les habitants du littoral,
08 aux peuples du Carmel et du Galaad, de la Haute-Galilée et de la grande plaine d'Esdrelon,
09 à tous ceux de Samarie et de ses villes ; et au-delà du Jourdain jusqu'à Jérusalem, Batanée, Khélous, Cadès ; et au-delà du Torrent d'Égypte, jusqu'à Taphnès et Ramessès, tout le territoire de Guesèm,
10 jusqu'au-dessus de Tanis et de Memphis, à tous les habitants de l'Égypte jusqu'aux abords du territoire de l'Éthiopie.
11 Mais tous les habitants de toute la terre méprisèrent la parole de Nabucodonosor, roi des Assyriens, et ne se rangèrent pas à ses côtés pour combattre, car ils ne le craignaient pas, ils le considéraient comme un homme isolé. Ils renvoyèrent donc ses messagers les mains vides, et sans honneurs.
12 Nabucodonosor fut pris d'une violente fureur contre toute cette partie de la terre. Il jura par son trône et son diadème de châtier et d'anéantir par l'épée tous les territoires de Cilicie, de Damascène et de Syrie, ainsi que tous les habitants de la région de Moab, les fils d'Ammone, toute la Judée et tous les habitants d'Égypte jusqu'aux abords du territoire des deux mers.
13 En la dix-septième année, il se rangea en bataille, avec son armée, contre le roi Arphaxad, et fut le plus fort au combat. Il mit en déroute toute l'armée d'Arphaxad, toute sa cavalerie et tous ses chars.
14 Il se rendit maître de ses villes, parvint jusqu'à Ecbatane, s'empara de ses fortins, pilla ses avenues, changea en objet de honte ce qui faisait sa splendeur.
15 Il se saisit d'Arphaxad dans les montagnes de Ragau, l'abattit à coups de javelots et d'épieux, puis l'acheva.
16 Ensuite, il s'en retourna à Ninive, lui, les siens et toute la troupe mêlée qui s'était jointe à lui, foule immense d'hommes de guerre. Il demeura là avec son armée, à se reposer et faire la fête pendant cent vingt jours.

Partie 3 : les livres poétiques et sapientiaux
Le cantique des cantiques

Chapitre 7a
0 CHŒUR
01 Reviens, reviens, ô Sulamite ! Reviens, reviens : que nous t'admirions ! – Qu'admirez-vous de la Sulamite tandis qu'elle danse au milieu des deux chœurs ?
02 Comme ils sont beaux, tes pieds, dans tes sandales, fille de prince ! Les courbes de tes hanches dessinent des colliers, œuvre de mains artistes.
03 Ton nombril : une coupe ronde où le vin ne tarit pas. Ton ventre : un monceau de blé dans un enclos de lis.
04 Tes deux seins : deux faons, jumeaux d'une gazelle.
05 Ton cou : une tour d'ivoire. Tes yeux : les vasques de Heshbone à la porte de Bath-Rabbim, et ton nez, comme la Tour du Liban, sentinelle tournée vers Damas.
06 Ta tête se dresse comme le Carmel. Sa parure est de pourpre ; un roi s'est pris dans ces tresses. LUI
07 Ah ! Que tu es belle ! Que tu es douce, amour, en tes caresses !
08 Tu es élancée comme le palmier, tes seins en sont les grappes.
09 J'ai dit : je monterai au palmier, j'en saisirai les fruits. Tes seins, qu'ils soient comme des grappes de raisins, ton haleine, comme une odeur de pomme,
10 ta bouche, un vin exquis…

Les psaumes

Psaume 9b
Le trône éternel du Seigneur.

08 Mais il siège, le Seigneur, à jamais :
pour juger, il affermit son trône ;
09 il juge le monde avec justice
et gouverne les peuples avec droiture.
10 Qu'il soit la forteresse de l'opprimé,
sa forteresse aux heures d'angoisse :
11 ils s'appuieront sur toi, ceux qui connaissent ton nom ;
jamais tu n'abandonnes, Seigneur, ceux qui te cherchent.
12 Fêtez le Seigneur qui siège dans Sion,
annoncez parmi les peuples ses exploits !
13 Attentif au sang versé, il se rappelle,
il n'oublie pas le cri des malheureux.

Partie 4 : les livres des prophètes
Livre du prophète Osée

Chapitre 2a
Les responsables sont désignés.

01 Comme le sable de la mer que l'on ne peut ni compter ni mesurer, ainsi sera le nombre des fils d'Israël. Au lieu de leur dire : « Vous n'êtes pas mon peuple », on leur dira : « Fils du Dieu vivant ».
02 Les fils de Juda et les fils d'Israël se réuniront, ils se donneront un seul chef et ils sortiront du pays ; oui, il est grand, le jour de Yizréel !
03 Dites à vos frères : « Mon-Peuple », et à vos sœurs : « Tendrement-Aimée ».
04 Accusez votre mère, accusez-la, car elle n'est plus ma femme, et moi, je ne suis plus son mari ! Qu'elle écarte de son visage ses prostitutions, et d'entre ses seins, ses adultères ;
05 sinon, je la déshabille toute nue, je l'expose comme au jour de sa naissance, je la rends pareille au désert, je la réduis en terre aride et je la fais mourir de soif.
06 Pour ses fils je n'aurai pas de tendresse, car ils sont des fils de prostitution.
07 Oui, leur mère s'est prostituée, celle qui les conçut s'est déshonorée quand elle disait : « Je veux courir après mes amants qui me donnent mon pain et mon eau, ma laine et mon lin, mon huile et ma boisson. »
08 C'est pourquoi je vais obstruer son chemin avec des ronces, le barrer d'une barrière : elle ne trouvera plus ses sentiers.
09 Elle poursuivra ses amants sans les atteindre, elle les cherchera sans les trouver. Alors elle dira : « Je vais revenir à mon premier mari, car j'étais autrefois plus heureuse que maintenant. »
10 Elle ne savait donc pas que c'est moi qui lui avais donné le froment, le vin nouveau et l'huile fraîche, moi qui lui avais prodigué de l'argent, et l'or utilisé pour Baal !

Partie 5 : les livres du Nouveau Testament
Évangile selon Saint Jean

Chapitre 5b
On persécute Jésus pour avoir guéri un jour de sabbat.

14 Plus tard, Jésus le retrouve dans le Temple et lui dit : « Te voilà guéri. Ne pèche plus, il pourrait t'arriver quelque chose de pire. »
15 L'homme partit annoncer aux Juifs que c'était Jésus qui l'avait guéri.
16 Et ceux-ci persécutaient Jésus parce qu'il avait fait cela le jour du sabbat.
17 Jésus leur déclara : « Mon Père est toujours à l'œuvre, et moi aussi, je suis à l'œuvre. »
18 C'est pourquoi, de plus en plus, les Juifs cherchaient à le tuer, car non seulement il ne respectait pas le sabbat, mais encore il disait que Dieu était son propre Père, et il se faisait ainsi l'égal de Dieu.
19 Jésus reprit donc la parole. Il leur déclarait : « Amen, amen, je vous le dis : le Fils ne peut rien faire de lui-même, il fait seulement ce qu'il voit faire par le Père ; ce que fait celui-ci, le Fils le fait pareillement.
20 Car le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu'il fait. Il lui montrera des œuvres plus grandes encore, si bien que vous serez dans l'étonnement.
21 Comme le Père, en effet, relève les morts et les fait vivre, ainsi le Fils, lui aussi, fait vivre qui il veut.
22 Car le Père ne juge personne : il a donné au Fils tout pouvoir pour juger,
23 afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui ne rend pas honneur au Fils ne rend pas non plus honneur au Père, qui l'a envoyé.
24 Amen, amen, je vous le dis : qui écoute ma parole et croit en Celui qui m'a envoyé, obtient la vie éternelle et il échappe au jugement, car déjà il passe de la mort à la vie.

Première lettre de Saint Jean

Chapitre 5b
Le témoignage de Dieu.

09 Nous acceptons bien le témoignage des hommes ; or, le témoignage de Dieu a plus de valeur, puisque le témoignage de Dieu, c'est celui qu'il rend à son Fils.
10 Celui qui met sa foi dans le Fils de Dieu possède en lui-même ce témoignage. Celui qui ne croit pas Dieu, celui-là fait de Dieu un menteur, puisqu'il n'a pas mis sa foi dans le témoignage que Dieu rend à son Fils.
11 Et ce témoignage, le voici : Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils.
12 Celui qui a le Fils possède la vie ; celui qui n'a pas le Fils de Dieu ne possède pas la vie.
13 Je vous ai écrit cela pour que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui mettez votre foi dans le nom du Fils de Dieu.
14 Voici l'assurance que nous avons auprès de Dieu : si nous faisons une demande selon sa volonté, il nous écoute.
15 Et puisque nous savons qu'il nous écoute en toutes nos demandes, nous savons aussi que nous obtenons ce que nous lui avons demandé.
16 Si quelqu'un voit son frère commettre un péché qui n'entraîne pas la mort, il demandera, et Dieu lui donnera la vie, – cela vaut pour ceux dont le péché n'entraîne pas la mort. Il y a un péché qui entraîne la mort, ce n'est pas pour celui-là que je dis de prier.
17 Toute conduite injuste est péché, mais tout péché n'entraîne pas la mort.


Merci de votre lecture et de votre confiance. N'hésitez pas à débattre en commentaires. Que Dieu vous bénisse, Franck Rousselot.
Introductions complètes aux livres bibliques : site CHRETIENS AUJOURD'HUI
Commentaires verset par verset : BIBLE ANNOTEE
Bible de la liturgie (sources) : AELF
Mes autres communautés : TE PARLER TOUS LES JOURS, SEIGNEUR & UN POEME CHRETIEN CHAQUE JOUR
Livres en cours : Genèse, Judith, Cantique des cantiques, Osée, Jean, 1 Jean
Livres terminés : Esther, Amos

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Lire la Bible en 365 jours