Jour 14 - Le cœur immaculé de Marie, un cadeau de Dieu pour nous...

Jour 14 - Le cœur immaculé de Marie, un cadeau de Dieu pour nous...

Le cœur immaculé de Marie

Le mystère du cœur immaculé de Marie refuge des pécheurs est incomparablement au-dessus de ce qu'en peuvent dire les paroles humaines. Il reste un secret entre la Vierge et son Fils. L'Ecriture, comme dépôt révélé, contient le peu qui en ait été divinement communiqué aux hommes.

L'Eglise ose l'interpréter en le célébrant dans la liturgie et en le proposant à notre dévotion.

Or, il n'est pas de vocable concernant Marie qui soit aussi difficile à saisir par notre raison. En effet, cette association de termes (cœur immaculé « / » pécheurs) recèle une tension apparemment insurmontable.

Quel point commun, quel lien entre d'un côté ce qu'il y a de parfait, de saint et de l'autre ce qu'il y a de plus éloigné de Dieu ?

La confiance dans l'enseignement de l'Eglise nous invite pourtant à tenir ces deux « extrêmes ». L'Eglise nous propose d'unir ce qu'il y a de premier dans le mystère de Marie - Son cœur immaculé - et de dernier du point de vue de l'économie divine en le constituant refuge pour les pécheurs

Quelques lieux communs peuvent nous aider à entrer dans l'intelligence de ce mystère. On l'entend souvent : Marie immaculée ne comprend pas le pécheur. Pour comprendre quelqu'un, il faut être dans la même situation que lui (principe d'égalité.)

Ou encore, Marie - parce qu'Elle est immaculée - ne peut pas comprendre le pécheur ; Elle est trop pure, trop grande. Elle est donc trop loin de nous.

Mais c'est par la grâce de Dieu qu'elle peut se rapprocher de nous.

Prions

« Nous vous choisissons aujourd'hui, ô Marie, en présence de toute la cour céleste pour notre mère et notre reine. Nous vous livrons et consacrons, en toute soumission et amour, nos corps, nos âmes, nos biens intérieurs et extérieurs et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de nous et de tout ce qui nous appartient – sans exception - selon votre bon plaisir, et à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l'éternité ! Amen !  »

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

20 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Un mois pour vivre plus intensément avec Marie !