Jour 3

172449-jour-3

Partie 1 : le Pentateuque (la Torah)
La Genèse 

Chapitre 2b
Création de la femme à partir de l'homme
18 Le Seigneur Dieu dit : « Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui correspondra. »
19 Avec de la terre, le Seigneur Dieu modela toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les amena vers l'homme pour voir quels noms il leur donnerait. C'étaient des êtres vivants, et l'homme donna un nom à chacun.
20 L'homme donna donc leurs noms à tous les animaux, aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes des champs. Mais il ne trouva aucune aide qui lui corresponde.
21 Alors le Seigneur Dieu fit tomber sur lui un sommeil mystérieux, et l'homme s'endormit. Le Seigneur Dieu prit une de ses côtes, puis il referma la chair à sa place.
22 Avec la côte qu'il avait prise à l'homme, il façonna une femme et il l'amena vers l'homme.
23 L'homme dit alors : « Cette fois-ci, voilà l'os de mes os et la chair de ma chair ! On l'appellera femme – Ishsha –, elle qui fut tirée de l'homme – Ish. »
24 À cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, il s'attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu'un.
25 Tous les deux, l'homme et sa femme, étaient nus, et ils n'en éprouvaient aucune honte l'un devant l'autre.

Chapitre 3
Le péché de l'humain, la chute et le départ d'Eden
01 Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que le Seigneur Dieu avait faits. Il dit à la femme : « Alors, Dieu vous a vraiment dit : “Vous ne mangerez d'aucun arbre du jardin” ? »
02 La femme répondit au serpent : « Nous mangeons les fruits des arbres du jardin.
03 Mais, pour le fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : “Vous n'en mangerez pas, vous n'y toucherez pas, sinon vous mourrez.” »
04 Le serpent dit à la femme : « Pas du tout ! Vous ne mourrez pas !
05 Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. »
06 La femme s'aperçut que le fruit de l'arbre devait être savoureux, qu'il était agréable à regarder et qu'il était désirable, cet arbre, puisqu'il donnait l'intelligence. Elle prit de son fruit, et en mangea. Elle en donna aussi à son mari, et il en mangea.
07 Alors leurs yeux à tous deux s'ouvrirent et ils se rendirent compte qu'ils étaient nus. Ils attachèrent les unes aux autres des feuilles de figuier, et ils s'en firent des pagnes.
08 Ils entendirent la voix du Seigneur Dieu qui se promenait dans le jardin à la brise du jour. L'homme et sa femme allèrent se cacher aux regards du Seigneur Dieu parmi les arbres du jardin.
09 Le Seigneur Dieu appela l'homme et lui dit : « Où es-tu donc ? »
10 Il répondit : « J'ai entendu ta voix dans le jardin, j'ai pris peur parce que je suis nu, et je me suis caché. » 11 Le Seigneur reprit : « Qui donc t'a dit que tu étais nu ? Aurais-tu mangé de l'arbre dont je t'avais interdit de manger ? »
12 L'homme répondit : « La femme que tu m'as donnée, c'est elle qui m'a donné du fruit de l'arbre, et j'en ai mangé. »
13 Le Seigneur Dieu dit à la femme : « Qu'as-tu fait là ? » La femme répondit : « Le serpent m'a trompée, et j'ai mangé. »
14 Alors le Seigneur Dieu dit au serpent : « Parce que tu as fait cela, tu seras maudit parmi tous les animaux et toutes les bêtes des champs. Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.
15 Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon. »
16 Le Seigneur Dieu dit ensuite à la femme : « Je multiplierai la peine de tes grossesses ; c'est dans la peine que tu enfanteras des fils. Ton désir te portera vers ton mari, et celui-ci dominera sur toi. »
17 Il dit enfin à l'homme : « Parce que tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé le fruit de l'arbre que je t'avais interdit de manger : maudit soit le sol à cause de toi ! C'est dans la peine que tu en tireras ta nourriture, tous les jours de ta vie.
18 De lui-même, il te donnera épines et chardons, mais tu auras ta nourriture en cultivant les champs.
19 C'est à la sueur de ton visage que tu gagneras ton pain, jusqu'à ce que tu retournes à la terre dont tu proviens ; car tu es poussière, et à la poussière tu retourneras. »
20 L'homme appela sa femme Ève (c'est-à-dire : la vivante), parce qu'elle fut la mère de tous les vivants.
21 Le Seigneur Dieu fit à l'homme et à sa femme des tuniques de peau et les en revêtit.
22 Puis le Seigneur Dieu déclara : « Voilà que l'homme est devenu comme l'un de nous par la connaissance du bien et du mal ! Maintenant, ne permettons pas qu'il avance la main, qu'il cueille aussi le fruit de l'arbre de vie, qu'il en mange et vive éternellement ! »
23 Alors le Seigneur Dieu le renvoya du jardin d'Éden, pour qu'il travaille la terre d'où il avait été tiré. 24 Il expulsa l'homme, et il posta, à l'orient du jardin d'Éden, les Kéroubim, armés d'un glaive fulgurant, pour garder l'accès de l'arbre de vie.

Partie 2 : les livres historiques
Livre d'Esther 

Chapitre 2a
Esther devient reine.
01 Après ces événements, quand la colère du roi Assuérus se fut apaisée, il se souvint de Vasti, de sa conduite et des décisions prises à son sujet.
02 Les gens qui étaient au service du roi dirent alors : « Qu'on cherche pour le roi des jeunes filles vierges, agréables à voir ;
03 qu'il établisse dans toutes les provinces de son royaume des commissaires, pour rassembler à Suse-la-Citadelle, dans la maison des femmes, toutes les jeunes filles vierges et agréables à voir, sous l'autorité de Hégué, eunuque du roi, gardien des femmes, qui leur donnera ce qui est nécessaire à leur toilette.
04 La jeune fille qui plaira au roi deviendra reine à la place de Vasti. » Le conseil plut au roi, et il le suivit.
05 Or il y avait dans Suse-la-Citadelle un Juif du nom de Mardochée, fils de Jaïre, fils de Shiméï, fils de Qish, homme de Benjamin ;
06 il avait été emmené de Jérusalem par le roi de Babylone Nabucodonosor, parmi les captifs déportés avec Jékonias, roi de Juda.
07 Il élevait alors Hadassa – c'est Esther –, fille de son oncle, qui était orpheline de père et de mère. La jeune fille avait belle prestance et elle était agréable à voir. À la mort de son père et de sa mère, Mardochée l'avait adoptée comme fille.
08 Lorsque furent connus l'ordre du roi et son édit, de nombreuses jeunes filles furent rassemblées à Suse-la-Citadelle, sous l'autorité de Hégué. Esther fut choisie parmi elles et conduite dans la maison du roi, sous l'autorité de Hégué, gardien des femmes.
09 La jeune fille lui plut et gagna sa faveur. Il se hâta de lui donner ce qui était nécessaire à sa toilette et à sa subsistance, il lui attribua sept suivantes, venant de la maison du roi, et l'installa avec ses suivantes dans le meilleur appartement de la maison des femmes.
10 Esther n'avait révélé ni son peuple ni son origine, car Mardochée le lui avait interdit.
11 Chaque jour, Mardochée passait devant la cour de la maison des femmes, pour savoir comment allait Esther et comment on la traitait.
12 Chaque jeune fille devait se présenter à son tour au roi Assuérus, au terme d'une année, où elle avait accompli son temps réglementaire de préparation : pendant six mois, elle usait d'huile de myrrhe, et, pendant six mois, de baumes et de crèmes de beauté pour les femmes.
13 Quand elle se présentait au roi, chaque jeune fille obtenait tout ce qu'elle demandait pour l'emporter avec elle en passant de la maison des femmes au palais royal.
14 Elle s'y rendait le soir et, le lendemain matin, elle passait dans la seconde maison des femmes, sous l'autorité de Shaashgaz, l'eunuque royal chargé des concubines. Elle ne revenait pas chez le roi, à moins que le roi ne la désire et ne la rappelle nommément.

Partie 3 : les livres poétiques et sapientiaux
Le cantique des cantiques

Chapitre 1c
ELLE
12 Quand le roi est dans ses enclos, mon parfum répand sa bonne odeur.
13 Mon bien-aimé, pour moi, est un sachet de myrrhe : entre mes seins, il passera la nuit.
14 Mon bien-aimé, pour moi, est un rameau de cypre parmi les vignes d'Enn-Guèdi.
LUI
15 Ah ! Que tu es belle, mon amie ! Ah ! Que tu es belle : tes yeux sont des colombes !
ELLE
16 Ah ! Que tu es beau, mon bien-aimé : tu es la grâce même ! La verdure est notre lit ;
17 les cèdres forment les poutres de notre maison et les cyprès, nos lambris.

Psaume 2b
07 Je proclame le décret du Seigneur ! +
Il m'a dit : « Tu es mon fils ;
moi, aujourd'hui, je t'ai engendré.
08 Demande, et je te donne en héritage les nations,
pour domaine la terre tout entière.
09 Tu les détruiras de ton sceptre de fer,
tu les briseras comme un vase de potier. »
10 Maintenant, rois, comprenez,
reprenez-vous, juges de la terre.
11 Servez le Seigneur avec crainte,
rendez-lui votre hommage en tremblant.
12 Qu'il s'irrite et vous êtes perdus : soudain sa colère éclatera.
Heureux qui trouve en lui son refuge !

Partie 4 : les livres des prophètes 
Livre du prophète Amos

Chapitre 2b
Châtiment.

09 Moi, pourtant, j'avais détruit devant eux l'Amorite, dont la stature égalait celle des cèdres et la vigueur, celle des chênes ! Je l'avais anéanti de haut en bas, depuis les fruits jusqu'aux racines.
10 Moi, je vous avais fait monter du pays d'Égypte et je vous avais, pendant quarante ans, conduits à travers le désert, pour vous donner en héritage le pays de l'Amorite.
11 J'avais suscité des prophètes parmi vos fils et, parmi vos jeunes gens, des naziréens (c'est-à-dire des hommes voués à Dieu). Oui ou non, est-ce vrai, fils d'Israël ? – oracle du Seigneur.
12 Mais vous faites boire du vin aux naziréens, et aux prophètes vous donnez cet ordre : « Ne prophétisez pas ! »
13 Eh bien, moi, maintenant, je vous écraserai sur place, comme un char plein de gerbes écrase tout sur son passage.
14 L'homme le plus rapide ne pourra pas fuir, le plus fort ne pourra pas montrer sa vigueur, même le héros ne sauvera pas sa vie.
15 L'archer ne tiendra pas, le coureur n'échappera pas, le cavalier ne sauvera pas sa vie.
16 Le plus brave s'enfuira tout nu, ce jour-là, – oracle du Seigneur.

Chapitre 3a
Châtiment du peuple d'Israël.

01 Écoutez cette parole que le Seigneur prononce contre vous, fils d'Israël, contre tout le peuple qu'il a fait monter du pays d'Égypte :
02 Je vous ai distingués, vous seuls, parmi tous les peuples de la terre ; aussi je vous demanderai compte de tous vos crimes.

Partie 5 : les livres du Nouveau Testament 
Évangile selon Saint Jean

Chapitre 1c
Début de la vie publique de Jésus. L'Agneau de Dieu. Jean raconte le baptême de Jésus sa vision de l'Esprit Saint et de la voix du Père. Les deux premiers apôtres André et Pierre.
29 Le lendemain, voyant Jésus venir vers lui, Jean déclara : « Voici l'Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde ;
30 c'est de lui que j'ai dit : L'homme qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était.
31 Et moi, je ne le connaissais pas ; mais, si je suis venu baptiser dans l'eau, c'est pour qu'il soit manifesté à Israël. »
32 Alors Jean rendit ce témoignage : « J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe et il demeura sur lui.
33 Et moi, je ne le connaissais pas, mais celui qui m'a envoyé baptiser dans l'eau m'a dit : “Celui sur qui tu verras l'Esprit descendre et demeurer, celui-là baptise dans l'Esprit Saint.”
34 Moi, j'ai vu, et je rends témoignage : c'est lui le Fils de Dieu. »
35 Le lendemain encore, Jean se trouvait là avec deux de ses disciples.
36 Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l'Agneau de Dieu. »
37 Les deux disciples entendirent ce qu'il disait, et ils suivirent Jésus.
38 Se retournant, Jésus vit qu'ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? »
39 Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C'était vers la dixième heure (environ quatre heures de l'après-midi).
40 André, le frère de Simon-Pierre, était l'un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.
41 Il trouve d'abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ.
42 André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t'appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.


Première lettre de Saint Jean

Chapitre 2a
L'amour, le plus grand commandement.
01 Mes petits enfants, je vous écris cela pour que vous évitiez le péché. Mais si l'un de nous vient à pécher, nous avons un défenseur devant le Père : Jésus Christ, le Juste.
02 C'est lui qui, par son sacrifice, obtient le pardon de nos péchés, non seulement les nôtres, mais encore ceux du monde entier.
03 Voici comment nous savons que nous le connaissons : si nous gardons ses commandements.
04 Celui qui dit : « Je le connais », et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur : la vérité n'est pas en lui.
05 Mais en celui qui garde sa parole, l'amour de Dieu atteint vraiment la perfection : voilà comment nous savons que nous sommes en lui.
06 Celui qui déclare demeurer en lui doit, lui aussi, marcher comme Jésus lui-même a marché.

Merci de votre lecture et de votre confiance. N'hésitez pas à débattre en commentaires. Que Dieu vous bénisse, Franck Rousselot.
Introductions complètes aux livres bibliques : site CHRETIENS AUJOURD'HUI
Bible de la liturgie (sources) : AELF
Mes autres communautés : TE PARLER TOUS LES JOURS, SEIGNEUR & UN POEME CHRETIEN CHAQUE JOUR
Livres en cours : Genèse, Esther, Cantique des cantiques, Amos, Jean, 1Jean

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Lire la Bible en 365 jours