Jour 4 - Le Fiat de Marie : Sa pleine coopération

Jour 4 - Le Fiat de Marie : Sa pleine coopération

La pleine conviction de Marie

N'allons pas voir le consentement de Marie comme une espèce de passivité, de résignation. Comme un « amen » dénaturé, sans conviction… Bon puisque c'est comme cela allons-y. On ne peut pas faire autrement. Dieu a besoin d'une mère, eh bien d'accord je serai sa mère. « Et puisqu'il faut mourir, mourons du moins sans offenser Chimène… »

Remarquons que Marie utilise l'optatif, un mode très particulier employé notamment en grec ancien, en vieux persan, en sanskrit, en albanais, en japonais et en finnois . C'est un mode de l'espoir et des désirs, proche du conditionnel et du subjonctif français . Il est parfois appelé mode désidératif.

Ainsi il s'agit bel et bien d'un oui décidé ! C'est un « élan d'amen de très grand cœur » comme dit Saint François à la fin de son commentaire du Notre Père. Le fiat est - tout le contraire de la résignation - la pleine coopération.

« Avec toutes les ressources de mon intelligence, de mon cœur, de mon corps, je veux devenir la mère du sauveur » dit Marie.

Il s'agit là de fuir toute passivité : le concile l'a rappelé.

« 56. Le Père des miséricordes a voulu que l'acceptation de la mère prédestinée précédât l'Incarnation; il voulait que de même qu'une femme avait contribué à donner la mort, de même une femme servît à donner la vie. Et cela vaut d'une manière extraordinaire pour la Mère de Jésus: elle a donné au monde la Vie même qui renouvelle tout, et elle a été enrichie par Dieu de dons correspondant à une si haute fonction. Il n'est pas étonnant que les saints Pères appellent communément la Mère de Dieu la Toute Sainte, celle qui est indemne de toute tache du péché, celle qui est façonnée et formée comme une nouvelle créature par l'Esprit-Saint (5). Ornée dès le premier instant de sa conception des splendeurs d'une sainteté tout à fait singulière, la Vierge de Nazareth est, sur l'ordre de Dieu, saluée par l'Ange de l'Annonciation comme "pleine de grâces" (cf. Lc 1, 28); et elle répond au messager céleste: "Voici la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon ta parole" ( Lc 1, 38). Ainsi Marie, fille d'Adam, acquiesçant au verbe de Dieu, est devenue Mère de Jésus et embrassant de plein cœur, sans être entravée par aucun péché, la volonté salvatrice de Dieu, elle s'est consacrée totalement comme servante du Seigneur à la personne et à l'œuvre de son Fils, toute au service du mystère de la Rédemption en dépendance de son Fils et en union avec lui, par la grâce de Dieu Tout Puissant. C'est donc à juste titre que les saints Pères estiment que Marie ne fut pas un instrument purement passif dans les mains de Dieu, mais qu'elle coopéra au salut de l'homme dans la liberté de sa foi et de son obéissance. »

En fait, comme le dit saint Irénée :

En obéissant, Elle est devenue cause du salut pour Elle-même et pour tout le genre humain ! Et, avec Irénée, bien des anciens Pères affirment volontiers, dans leur prédication, que "le nœud de la désobéissance d'Eve a été dénoué par l'obéissance de Marie; ce que la vierge Eve lia par son incrédulité, la foi de la Vierge Marie le délia"; et par comparaison avec Eve ils appellent Marie "Mère des vivants", et affirment très souvent : La mort nous est venue par le moyen d'Eve, la vie par celui de Marie.

Prions

« Nous vous choisissons aujourd'hui, ô Marie, en présence de toute la cour céleste pour notre mère et notre reine. Nous vous livrons et consacrons en toute soumission et amour nos corps, nos âmes, nos biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de nous et de tout ce qui nous appartient – sans exception - selon votre bon plaisir, et à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l'éternité ! Amen ! »

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

29 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Un mois pour vivre plus intensément avec Marie !