Hortense

Hortense a publié dans la communauté Paroles des Pères de l'Eglise

29 septembre 2017

Tu es Grand, Seigneur

Tu es Grand, Seigneur

Saint Michel, saint Gabriel, saint Raphaël, Archanges

 

Extrait

"C'est au pied de l'autel que je me confesse souvent et que je cherche le soulagement aux peines intérieures. C'est devant Lui, ainsi que devant la statue de notre sainte Mère, que je murmure quelquefois, en demandant la conservation de la santé." Saint Damien, Kalawao, Molokai, le 26 novembre 1885

 

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

24 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Jean louis
Jean louis
il y a 10 mois
Avec les archanges SEIGNEUR apprendre nous à te suivre ,à aimé en aimant nos frères et sœurs en humanité ainsi soit-il
    Marie therese
    Marie therese
    placeCarcès, il y a 10 mois
    Amen !!!
      Rita
      Rita
      placeParis, il y a 10 mois
      Dieu Saint, Dieu fort, Dieu immortel, béni soit ton nom ! Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire, Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! Béni celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! Si, Seigneur, le ciel et la terre sont remplis de ta gloire, cela signifie que nous sommes tous, quoique nous soyons, plongés dans ta gloire ; que nous le sentions, que nous le sentions pas, nous flottons sur tes nuées de gloire ; que nous veuillons nous immerger, que nous ne le veuillons pas, nous sommes tous immergés dans ta gloire ; que nous avancions, que nous reculions, nous sommes portés sur les ailes limpides de ta gloire, O mon Dieu ! Comme sommes-nous aveugles et étourdis dans ce monde pour ne jamais regarder plus loin que le bout de notre nez ! Pitié, mon Dieu, pitié de nous ! Facilement, incroyablement, nous nous emportons ; nous critiquons celui-ci et celui-là ; étrangement, nous cédons à la fatigue et à l’ennui ; et, dans nos distractions insensés, si rapidement, nous coulons sans même pas sentir l’eau couler en dessous de nous jusqu'à nous couvrir ! Et le temps passe ; et la vie passe ; et le monde passe ; et moi, Seigneur, je languis après tes gouttelettes de grâce, je m’agenouille dans mon attente devant ta source d’eau vive ; tous les jours, une pensée légère effleure mon esprit : je ne boirai plus de cette eau car j’en ai bu assez ! Et chaque jour, dès l’aube, je m’incline dans mon silence, dans ma solitude, dans mon recueillement, dans ma prière, dans mes supplications et mes soupires, à l'ombre de ce monde éclatant et aveuglant, devant toi, Seigneur ; avec tes anges, Seigneur ; et je te supplie comme la Samaritaine : « Donne-moi encore et encore de cette eau, Seigneur ! j'en ai encore soif; ma soif est aiguisée; suis-je malade, Seigneur? » Et te voici me répondre : « non, tu n'es pas malade car c'est moi qui te nourris de ma parole, c'est moi qui prends soin de ton corps, ton âme, ton esprit, ton être et ton mouvement, quoique tu sois faible; tu bois de mon eau vive et je jaillirai dans ton âme mes sources vives, non pour un jour mais pour l’éternité ! Unissant ma soif de ton âme à ta soif de ma vive eau, notre soif sera étanchée dans mon océan d’amour et de miséricorde ! Amen, amen, je te le dis, ma fidèle, mon assoiffée d’amour, je te porterai sur mes genoux, je te chérirai comme ma particulière et ma propre, je t’inonderai de mes pluies de grâce ; car tout simplement tu me les réclames ardemment, brûlement ; et moi, ton brasier ardent, cela ravive mon feu divin pour toi ! Amen.
        Hortense
        Hortense
        placeOuagadougou, il y a 10 mois
        Amen. Merci Rita.
          Stella
          Stella
          il y a 10 mois
          Facilement, incroyablement, nous nous emportons ; nous critiquons celui-ci et celui-là ; étrangement, nous cédons à la fatigue et à l’ennui ; et, dans nos distractions insensés, si rapidement, nous coulons sans même pas sentir l’eau couler en dessous de nous jusqu'à nous couvrir ! Et le temps passe ; et la vie passe ; et le monde passe ; et moi, Seigneur, je languis après tes gouttelettes de grâce, je m’agenouille dans mon attente devant ta source d’eau vive ; tous les jours, une pensée légère effleure mon esprit : je ne boirai plus de cette eau car j’en ai bu assez ! Et chaque jour, dès l’aube, je m’incline dans mon silence, dans ma solitude, dans mon recueillement, dans ma prière, dans mes supplications et mes soupires, à l'ombre de ce monde éclatant et aveuglant, devant toi, Seigneur ; avec tes anges, Seigneur ; et je te supplie comme la Samaritaine : « Donne-moi encore et encore de cette eau, Seigneur ! j'en ai encore soif; ma soif est aiguisée; suis-je malade, Seigneur? »
            Josianne
            Josianne
            placeAbidjan, il y a 10 mois
            Glorieux saint Michel, prince de la milice céleste, protecteur de l'Eglise universelle, défendez-nous contre tous nos ennemis visibles et invisibles, et ne permettez pas que nous tombions jamais sous leur cruelle tyrannie. Saint Raphaël, guide charitable des voyageurs, vous qui par la vertu divine, opérez des guérisons miraculeuses, daignez nous guider dans le pèlerinage de cette vie, et guérir les maladies de nos âmes et celles de nos corps. Saint Gabriel, vous qui êtes appelé à juste titre la force de Dieu, puisque vous avez été choisi pour annoncer à Marie le Mystère où le Tout-Puissant a déployé la force de son bras, faites-nous connaître les trésors renfermés dans la personne du Fils de Dieu, et soyez notre protecteur auprès de son auguste Mère. Amen
              Agnès
              Agnès
              il y a 10 mois
              En union de prière
                Hortense
                Hortense
                placeOuagadougou, il y a 10 mois
                Amen. En union de prières.