Le kit de voyage du disciple - Hozana
Ephatta

Ephatta dans Prions pour l'hospitalité entre les hommes

Publication #21Initialement publiée le 7 août 2017

Le kit de voyage du disciple

Le kit de voyage du disciple

Après avoir été hébergé par Marthe et bien d'autres, Jésus encourage Ses disciples à expérimenter l'hospitalité ! Voici Ses précieux conseils !  

 

Evangile de Jésus Christ selon Saint Marc 6 : 7-11 :

Il fait venir les Douze. Et il commença à les envoyer deux par deux, leur donnant autorité sur les esprits impurs. Il leur ordonna de ne rien prendre pour la route, sauf un bâton : pas de pain, pas de sac, pas de monnaie dans la ceinture, mais pour chaussures des sandales, « et ne mettez pas deux tuniques ». Il leur disait : « Si, quelque part, vous entrez dans une maison, demeurez-y jusqu’à ce que vous quittiez l’endroit. Si une localité ne vous accueille pas et si l’on ne vous écoute pas, en partant de là, secouez la poussière de vos pieds : ils auront là un témoignage. »

 

Réflexion :

Homélie du Pape François au Campo Grande de Nu Guazu (Paraguay)

[…] Jésus appelle ses disciples et il les envoie en leur donnant des règles claires, précises. Il les place face à des défis avec une série d’attitudes, de comportements qu’ils doivent avoir. […] Nous pourrions nous concentrer sur les paroles ‘‘pain’’, ‘‘argent’’, ‘‘sac’’, ‘‘bâtons’’, ‘‘sandales’’, ‘‘tunique’’. Et ce serait légitime. Mais il me semble qu’il y a une parole-clé, qui pourrait passer inaperçue face à la force de celles que je viens d’énumérer. Une parole centrale dans la spiritualité chrétienne, dans l’expérience du fait d’être disciple : l’hospitalité. Jésus, en bon maître, pédagogue, les envoie pour vivre l’hospitalité. Il leur dit : « Restez là où l’on vous accueillera ». Il les envoie pour apprendre une des caractéristiques fondamentales de la communauté croyante. Nous pourrions dire que le chrétien est celui qui a appris à recevoir, qui a appris à accueillir. Jésus ne les envoie pas comme des puissants, comme des propriétaires, des chefs, ou bien munis de lois, de règles ; au contraire, il leur indique que le chemin du chrétien est simplement de transformer le cœur. Le sien, et aider à transformer celui des autres. Apprendre à vivre d’une autre manière, avec une autre loi, sous une autre norme. C’est passer de la logique de l’égoïsme, de la fermeture, de l’affrontement, de la division, de la supériorité, à la logique de la vie, de la gratuité, de l’amour. De la logique de la domination, de l’oppression, de la manipulation, à la logique de l’accueil, du recevoir et de la sollicitude. Ce sont deux logiques qui sont en jeu, deux manières d’affronter la vie et d’affronter la mission. Que de fois ne pensons-nous la mission sur la base de projets ou de programmes ! Que de fois n’imaginons-nous pas l’évangélisation grâce à des milliers de stratégies, de tactiques, de manœuvres, de stratagèmes, cherchant à convertir les personnes avec nos argumentations ! Aujourd’hui, le Seigneur nous le dit très clairement : dans la logique de l’Évangile, on ne convainc pas avec les arguments, les stratégies, les tactiques, mais simplement en apprenant à accueillir, à héberger.[…]

 

Témoignage d’hospitalité sur Ephatta :

Prêtre et vicaire à la paroisse Saint Ferdinand des Ternes à Paris, le père Arnaud Mougin a testé l’offre d’hospitalité chrétienne Ephatta.

A quelle occasion avez-vous eu recours à Ephatta ?

« Je devais me rendre à une retraite, mais les activités de la paroisse me faisaient arriver trop tard par rapport aux horaires du monastère. Comme je ne souhaitais pas perdre une demi-journée en décalant mon arrivée au lendemain, je me suis tourné vers Ephatta, que j’ai découvert par un ami prêtre. »

Comment s’est déroulé l’hébergement ? Avez-vous partagé des moments particuliers ?

« L’hébergement s’est très bien passé, j’ai eu une belle discussion avec Pascal, mon hôte. Il y avait une sorte d’évidence d’amitié chrétienne. »

Qu’évoque pour vous l’hospitalité chrétienne ? 

« Le principe me plait beaucoup et j’en parle régulièrement. Ça me fait penser à ce que devait être l’hospitalité entre les premiers chrétiens : lorsqu’un Paul, un Barnabé ou quelque autre disciple débarquait dans une ville, il était évidemment accueilli par d’autres chrétiens, donnait des nouvelles de l’endroit où il venait et découvrait l’église locale. C’est exactement ce que j’ai vécu avec Pascal. »

 

Intercession :

Jésus, Fils de Dieu, tu as envoyé tes apôtres aux quatre coins du monde, encourage et éclaire ceux que tu appelles à être missionnaires loin de chez eux.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Servir Dieu

Publication #1Initialement publiée le 5 juillet 2016

La Bible et l'hospitalité

Publication #2Initialement publiée le 12 juillet 2016

"Préseverez dans l'amour fraternel"

Publication #3Initialement publiée le 19 juillet 2016

13 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader