Pour me préparer

Introduction pour entrer dans  notre semaine de retraite

Dieu prend un corps semblable au nôtre

Ça y est : C'est le jour où commence notre retraite. Temps important pour laisser Dieu nous ouvrir à ce grand mystère de l'Incarnation, où le Père  envoie le Fils parmi nous, avec un corps semblable au nôtre.

De tout temps, en tous lieux de la planète, l'humanité a cherché Dieu comme s'il fallait s'élever de la terre pour le trouver, un Dieu qui est loin de l'homme et dont l'homme cherche à s'approcher.

Dans l'Ancien Testament  :

Dieu va se révéler à un peuple choisi, une grande nouveauté que l'homme n'aurait jamais pu imaginerLaquelle ? Dieu non seulement nous donne la vie, mais nous donne sa vie :

Faisons l'humanité à notre image comme à notre ressemblance. (Gn 1, 26)

Yahvé Dieu insuffla dans ses narines son souffle de vie et l'homme devint un être vivant.  (Gn 2, 7)

Dieu a eu envie de partager avec nous sa propre vie !

Et Israël va faire l'expérience d'un Dieu qui s'intéresse à son peuple :

                "J'ai vu la misère de mon peuple, je suis résolu à le délivrer."

                "Je suis votre Dieu et vous êtes mon peuple"

                "Tu as du prix à mes yeux et je t'aime"

L'humanité n'avait jamais entendu cela !

Dans le Nouveau testament :

 Dieu nous réserve une surprise encore plus inimaginable : Dieu se fait l'un de nous en réponse au cri d'Isaïe 64,1 « Oh! si tu déchirais les cieux, et si tu descendais… » Il est devenu semblable aux hommes, Il a habité parmi nous.

Inimaginable si Dieu ne s'était pas révélé ainsi ! C'est même un scandale pour les juifs, pour les musulmans.

Nous fêtons cela à Noël mais nous y sommes trop habitués. Réalisons-nous le cadeau que Dieu nous fait là ? Essayons de nous laisser étonner par cette Bonne Nouvelle.

Pourquoi Bonne Nouvelle ? Parce que nous n'avons plus besoin de chercher Dieu très loin. Dieu est là tout près : « il est venu chez les siens » Jn 1, 11. Il sait ce que c'est que d'être un enfant, de grandir, de jouer, de manger, de dormir, de travailler, d'être fatigué, d'avoir soif, d'être dans la joie, de rencontrer les autres, de perdre un ami ! Il a un corps tout comme nous et tout ce qu'il vit, toute sa vie de Fils de Dieu il va la vivre avec ce corps, avec ses pieds, ses mains, ses yeux 

Révolution dans notre manière de vivre car nous pensons parfois que ce corps est une gêne pour aller vers Dieu. Il faut s'en occuper chaque jour : nous avons besoin de manger, de nous laver, de dormir, de nous reposer, etc … Mais en ayant pris un corps comme le nôtre, Jésus vient nous montrer que c'est là que nous avons à vivre notre vie d'enfants de Dieu. L'important n'est pas seulement la prière, mais tout ce que nous vivons.

Rappelons-nous notre baptême : notre corps a été marqué du signe du Père, du Fils et de l'Esprit ;  ce corps a tellement de prix pour Dieu : « à l'image de Dieu, il les créa, homme et femme, il les créa. Et Dieu vit que cela était très bon ! »

Nous allons pendant cette 1° semaine de l'Avent, prendre le temps de découvrir le trésor qu'est notre corps pour apprendre à vivre avec Jésus notre vie d'enfant de Dieu.

Pour cela, une fiche vous sera envoyée chaque soir pour vivre la journée suivante.

Vous vous engagez à :

  • prier chaque matin (ou à midi) 1/2h avec la Parole de Dieu,
  • et le soir une prière de 10 minutes pour regarder ma journée avec le Seigneur.

Procurez-vous un cahier pour noter chaque jour ce qui vous aura davantage marqué.

Il est indispensable que vous ayez une Bible !

Au début de notre parcours, pour nous aider à prier avec la Parole de Dieu, voici d'abord quelques points d'attention :

  • Je prends le temps d'entrer dans la prière, de me mettre en présence du Seigneur qui m'attend pour me parler au cœur. A chacun de se trouver sa petite liturgie : un beau signe de croix, ou une inclination ou une parole : « me voici » ou « parle, Seigneur, ton serviteur écoute » ou…
  • Je relis la Parole de Dieu sur laquelle je vais prier (que j'ai déjà lue la veille au soir, avant de m'endormir)
  • Je fixe mon imagination en me représentant le lieu où se déroule la scène.
  • Et surtout j'exprime au Seigneur mon désir : qu'est-ce que je désire qu'il fasse en moi pour qu'il habite ma vie ?
  • Puis j'accueille la Parole : qu'est-ce qu'elle dit, qu'est-ce que le Seigneur me dit aujourd'hui ?
  • Et à mon tour, j'exprime au Seigneur ce que j'ai envie de lui dire. 


  • Après mon temps de prière, je note ce qui s'est passé : les lumières reçues, les grâces, les combats, les résistances … pour garder trace de ce travail du Seigneur en nous.


Il est bon de choisir aussi un point d'ascèse, c'est-à-dire un exercice qui aidera mon corps à être davantage habité par l'Esprit de Dieu : 

  • Ce peut être sur la nourriture : me priver de tel aliment qui n'est pas bénéfique pour ma santé ou d'un repas.
  • ou me priver d'alcool ;
  • ou me coucher à une heure raisonnable pour être en meilleure santé.
  • Faire du sport.
  • Maîtriser le temps que je passe sur l'ordinateur, sur mon téléphone, pour être plus disponible
  • ….

A chacun de choisir ce qui l'aidera à mieux entrer dans la démarche de la retraite.

Et n'oublions pas aussi de prier les uns pour les autres, où que nous soyons,  sur divers continents, engagés dans cette même retraite de l'Avent.

Bonne retraite !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

9 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Dieu prend un corps semblable au nôtre