Grand Rosaire pour la France (samedi 30 octobre): Mystères Joyeux

Grand Rosaire pour la France (samedi 30 octobre): Mystères Joyeux

Pour le grand Rosaire de ce samedi 30 octobre, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Joyeux

Rappel

Il n'y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n'êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c'est tout !!!

Mystères Joyeux

1. L'Annonciation et l'Incarnation de Notre Seigneur Jésus-Christ

2. La Visitation

3. La Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ à Bethléem

4. La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)

5. Le Recouvrement de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple


Nous pouvons aborder ces Mystères Joyeux en lisant et méditant la prière de saint Louis (Prière officielle des scouts de France) :

« Dieu Tout-Puissant et éternel,

Qui avez établi l'empire des Francs pour être dans le monde

L'instrument de vos divines volontés,

Le glaive et le bouclier de votre sainte Église,

Nous vous en prions, prévenez toujours et partout de votre céleste lumière,

Les fils suppliants des Francs,

Afin qu'ils voient ce qu'il faut faire pour réaliser votre règne en ce monde,

Et que pour accomplir ce qu'ils ont vu,

Ils soient remplis de charité, de force et de persévérance,

Par Jésus-Christ Notre-Seigneur.

Amen.»


Saint Louis (1214-1270). Fils du roi de France Louis VIII et de la princesse Blanche de Castille, petit-fils de Philippe Auguste et futur grand-père de Philippe le Bel, il devint roi de France à l'âge de 12 ans sous le nom de Louis IX. Très pieux, il fut un grand roi chrétien, instaurant une vraie notion de justice au sein de son royaume, et œuvrant constamment pour le salut de ses sujets. En 1242, il fit construire la Sainte Chapelle afin d'y abriter certaines reliques de la Passion. En 1270, il s'embarqua pour la 8ème Croisade et mourut peu de temps après près de Tunis, probablement de dysenterie. Il avait épousé Marguerite de Provence avec qui il vécut un mariage très heureux et dont il eut 11 enfants. Canonisé dès 1297, il est le saint Patron (entre autres !) de la France, des armées françaises, des ouvriers du bâtiment, des tertiaires franciscains…

1. L'Annonciation et l'Incarnation de Notre Seigneur Jésus-Christ

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 1, 26-38 ; Évangile selon Saint Matthieu 1, 18-24
  • Méditation : Père Henri-Dominique Lacordaire, né Jean-Baptiste-Henri Lacordaire (1802-1861). Né dans la bonne bourgeoisie révolutionnaire, il grandit à Dijon. Il s'éloigne de la foi dans sa jeunesse et se destine à une carrière d'avocat mais il se convertit en 1824 et devient prêtre, puis entre chez les Dominicains en 1839. Gagné aux idées libérales, il fréquente notamment Lamennais et Montalembert, et milite en faveur de la séparation de l'Église et de l'État. Il est très attaché à l'idée de liberté mais adopte une position ultramontaine vis-à-vis de Rome. Il est resté célèbre pour ses talents de prédicateur et d'orateur, ainsi que pour ses engagements politiques et ses travaux de journaliste. Il est considéré comme un des précurseurs du catholicisme libéral.


Père Lacordaire O.P., Discours sur la vocation de la nation française, 14 février 1841 :

« De même que Dieu a dit à son Fils de toute éternité : « Tu es mon premier né », la papauté a dit à la France : « Tu es ma fille aînée. (...) 

La papauté (...) a nommé la France le royaume christianissime – christianissimum regnum. Ainsi, primogéniture dans la foi, excellence dans la foi, tels sont nos titres, telle était notre vocation. Y avons-nous répondu ? Car il ne suffit pas d'être appelé, il faut répondre à sa vocation. Avons-nous répondu à la nôtre ? C'est demander ce que notre patrie a fait pour Jésus-Christ et son Église. » 

  • Prière

Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l'intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de redonner à la France sa vocation et sa vraie place sur le plan international. Faites, Seigneur, que la France redevienne avec joie la Fille aînée de l'Église !

Notre-Dame de France, nous vous confions en particulier les jeunes générations de Français. Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous ! 

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

2. La Visitation

  • Lecture : Évangile selon Saint Luc 1, 39-56
  • Méditation : Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte Face, appelée aussi sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, sainte Thérèse de Lisieux ou « La petite Thérèse » (1873-1897) : française. Fille des saints Louis et Zélie Martin, elle entre au Carmel de Lisieux à l'âge de quinze ans et y développe sa spiritualité, une « théologie de la petite voie », au centre de laquelle on trouve simplicité, enfance spirituelle et abandon à Dieu. Elle meurt des suites d'une tuberculose à l'âge de 24 ans. Avant de mourir, elle avait promis de « passer son ciel à faire du bien sur la terre ».  Le récit de sa vie, « Histoire d'une âme », a connu un succès retentissant, et on ne compte plus les grâces obtenues par son intercession. Docteur de l'Église, Patronne Secondaire de la France, Sainte Patronne des Catholiques de Russie et Sainte Patronne des Missions.


Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, extrait de la Lettre 224 à l'abbé Bellière, 25 avril 1897 :

« Lorsque je commençais à apprendre l'histoire de France, le récit des exploits de Jeanne d'Arc me ravissait. Je sentais en mon cœur le désir et le courage de l'imiter. Il me semblait que le Seigneur me destinait aussi à de grandes choses. Je ne me trompais pas, mais au lieu de voix du ciel m'invitant au combat, j'entendis, au fond de mon âme, une voix plus douce, plus forte encore, celle de l'Époux des Vierges qui m'appelait à d'autres exploits, à des conquêtes plus glorieuses, et dans la solitude du Carmel j'ai compris que ma mission n'était pas de faire couronner un roi mortel, mais de faire aimer le Roi du ciel, de lui soumettre le royaume des Cœurs. »

  • Prière

Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l'intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie et de sainte Thérèse de Lisieux, de redonner au peuple français la foi, l'espérance et la charité. Ne permettez plus que les échanges entre la France et les autres peuples se limitent au commerce ou à ce qu'autorise l'Union Européenne ! Faites que notre pays ne soit plus une terre de mission, mais redevienne une terre de missionnaires ! Seigneur, suscitez en France de saints prêtres et des vocations religieuses !

Notre-Dame de France, nous vous confions en particulier les prêtres français. Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

3. La Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ à Bethléem

  • Lectures : Évangile selon saint Luc 2, 1-20 ; Évangile selon Saint Mathieu 2, 1-12
  • Méditation : Serviteur de Dieu Jérôme Lejeune (1926-1994) : médecin et généticien français. Co-auteur, entre autres, de la découverte de l'anomalie génétique responsable de la Trisomie 21.


Citations du serviteur de Dieu Jérôme Lejeune :

« La fécondation extracorporelle, qui est faire l'enfant sans faire l'amour, et l'avortement, qui est défaire l'enfant, se trouvent à des degrés divers incompatibles avec la morale naturelle. »

« Les initiales IVG ont une signification terrible : Interruption d'une Vie Gênante. Et l'âge n'y fait rien. Les vieillards sont aussi menacés que les plus jeunes. »

Voir ici d'autres citations :

http://www.amislejeune.org/index.php/fr/jerome-lejeune-et-son-oeuvre/son-message/textes-et-citations

  • Prière

Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l'intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie et du serviteur de Dieu Jérôme Lejeune, de faire cesser la culture de mort qui règne en ce moment sur la France : avortement, euthanasie, P.M.A., G.P.A… Seigneur, faites que le peuple français se tourne de nouveau vers Votre Loi et la loi naturelle qui en découle ! 

Notre-Dame de France, nous vous confions en particulier tous les Français qui se battent contre la culture de mort par la prière et les actes, ainsi que la conversion de tous les Français favorables à la culture de  mort. Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

4. La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)

  • Lecture : Évangile selon Saint Luc 2, 40-52
  • Méditation : Bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916). Issu d'une vieille famille aristocratique, il est éduqué dans la foi catholique. Orphelin à l'âge de six ans, il est élevé par une de ses tantes mais perd la foi durant l'adolescence, et mène par la suite une jeunesse dissipée, dilapidant son héritage. Il se destine d'abord à intégrer la cavalerie mais il préfère explorer le Maroc. Il retrouve la foi chrétienne et devient trappiste en 1890, puis ermite en 1897. Il vit d'abord en Palestine puis s'installe dans le Sahara algérien où il côtoie Berbères et Touaregs, et développe une nouvelle approche apostolique. Il est assassiné devant son ermitage. Il nous a laissé de nombreuses méditations montrant sa profonde spiritualité au centre de laquelle se trouvait l'Adoration eucharistique.

 

Bienheureux Charles de Foucauld, Lettres et carnets :

« Moi qui ai été, dès mon enfance, entouré de tant de grâces, fils d'une sainte mère, ayant appris d'elle à vous connaître, à vous aimer et à vous prier aussitôt que j'ai pu comprendre une parole ! Mon premier souvenir n'est-il pas la prière qu'elle me faisait réciter matin et soir: «Mon Dieu, bénissez papa, maman, grand-papa, grand-maman, grand-maman Foucauld et petite sœur » ? Et cette pieuse éducation !... ces visites aux églises... ces bouquets au pied des croix, une crèche à Noël, un mois de Marie, un petit autel dans ma chambre, gardé tant que j'ai eu une chambre à moi dans ma famille, et qui a survécu à ma foi ! Les catéchismes, les premières confessions surveillées par un grand-père chrétien,... ces exemples de piété reçus dans ma famille ;... je me vois allant à l'église avec mon père (que cela est loin !), avec mon grand-père ; je vois ma grand- mère, mes cousines, allant à la messe tous les jours... Et cette première communion, après une longue et bonne préparation, entourée des grâces et des encouragements de toute une famille chrétienne, sous les yeux des êtres que je chérissais le plus au monde, afin que tout fut réuni en un jour pour m'y faire goûter toutes les douceurs... 

Les âmes les plus pieuses et les plus belles de ma famille me comblant d'encouragements et de bonté, et vous, mon Dieu, enracinant dans mon cœur cet attachement pour elles, si profondément que les orages de la suite n'ont pu l'arracher, et que vous vous en êtes servi plus tard pour me sauver, alors que j'étais comme mort et noyé dans le mal... »

  • Prière

Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l'intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie et du bienheureux Charles de Foucauld, de redonner au peuple français l'amour de la religion catholique et de la famille. Aidez les parents catholiques à transmettre leur foi à leurs enfants. Seigneur, nous Vous en supplions, protégez toutes les familles françaises !

Notre-Dame de France, nous vous confions les familles françaises, en particulier celles qui traversent des difficultés. Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

5. Le Recouvrement de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple

  • Lecture : Évangile selon Saint Luc 2, 40-52
  • Méditation : Saint Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716) : français. Prêtre et missionnaire de l'ouest de la France, fondateur de la Compagnie de Marie (Pères Montfortains) et des Filles de la Sagesse. Grand dévot de Marie et du saint Rosaire, il a écrit sur ces thèmes plusieurs ouvrages de référence, et a beaucoup influencé la pensée de saint Maximilien Kobe, ou encore celle de saint Jean-Paul II.


Saint Grignion de Montfort, Traité de la vraie dévotion à Marie, n°89 :

« (…) C'est une espèce de miracle quand une personne demeure ferme au milieu de ce torrent impétueux sans être entraînée (…) ; c'est la Vierge uniquement fidèle dans laquelle le serpent n'a jamais eu de part, qui fait ce miracle à l'égard de ceux et celles qui l'aiment de la belle manière. »

  • Prière

Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l'intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie et de saint Grignion de Montfort, d'avoir pitié des catholiques français qui tentent envers et contre tout de Vous rester fidèles : aidez-les à avancer dans les ténèbres et à conserver la foi, l'espérance et la charité. Seigneur, ayez pitié des Français qui vous haïssent ou que Vous laissez indifférents !

Notre-Dame de France, nous vous confions en particulier les catholiques français, ainsi que la conversion des Français athées. Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l'Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour tous ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

6 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Avec Marie, écrasons la tête du serpent!