Samedi 30 octobre : Grand Rosaire pour la France !

Samedi 30 octobre : Grand Rosaire pour la France !

Chers amis priants,

Tout d'abord, un grand merci à tous ceux qui ont prié notre 4ème Grand Rosaire pour célébrer notre anniversaire !!!

Comme vous le savez, ce mois d'octobre était très spécial pour notre communauté: en effet, ce n'était pas un seul Rosaire que je demandais de prier mais cinq, un chaque samedi du mois d'octobre !!!

Il n'était pas obligé de prier les cinq Rosaires,  mais il était tout de même imposé d'en prier un durant le mois : vous choisissiez celui que vous préfériez et vous deviez le prier avec nous le samedi où il était proposé. En outre, s'il n'était pas obligé de prier avec les méditations que je mettais en ligne, je vous demandais expressément de mentionner les unions et intentions de prière de notre communauté avant de commencer votre Rosaire.

Vous pouviez aussi prier un chapelet chaque samedi du mois, un de chaque Rosaire que nous avons prié en octobre.

Pour plus de détails concernant le mois d'octobre et les cinq Rosaires proposés, je vous renvoie à ma publication du 25 septembre dernier :

https://hozana.org/t/79tFG

Nous avons déjà prié quatre Rosaires en ce mois d'octobre : un le samedi 02 octobre dans le cadre de la dévotion réparatrice des premiers samedis, un samedi 09 octobre pour la Sainte Église, un à Notre-Dame de Fatima samedi 16 octobre, et notre Grand Rosaire d'anniversaire hier, samedi 23 octobre.

Il nous reste donc un Grand Rosaire à prier : le Rosaire pour la France le samedi 30 octobre.

La France a plus que jamais besoin de prières !

France, fille aînée de l'Église, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? 

France, fille aînée de l'Église et éducatrice des peuples, es-tu fidèle, pour le bien de l'homme, à l'alliance avec la Sagesse éternelle ? 

(Saint Jean-Paul II, Le Bourget, 2 juin 1980)


La France sombre dans le chaos, et rien ne semble devoir arrêter ce tourbillon infernal qui ne cesse de l'entraîner toujours plus bas…

Nous le savions déjà mais la France le démontre : hors de Dieu, point de vérité, point de paix, point de justice mais parfois, comme dans notre pays aujourd'hui, un simulacre de tout cela. Satan n'est-il pas le « singe de Dieu » ?

Il nous faut prier pour notre pays ! Un pays qui ne prie pas – et c'est le cas de la France – est un pays qui se ferme les portes du ciel. La France est devenu un désert spirituel : elle était terre de missionnaires, la voilà devenue terre de mission !!!

Prions pour la France afin que Dieu vienne la secourir au moment où le serpent n'en finit plus de déverser sur elle son venin mortel !

Le Royaume de France était souvent appelé, dans le passé, « le Royaume de Marie ». Louis XIII avait consacré la France à la Vierge Marie, et Notre-Dame est apparue un grand nombre de fois dans notre pays, nous montrant sa bienveillance à notre égard. C'est d'ailleurs suite aux apparitions de la Vierge Marie à Catherine Labouré qu'a été promulgué le dogme de l'Immaculée Conception, dogme confirmé par Notre-Dame elle-même… avec ses apparitions à Lourdes, où elle s'est présentée à Bernadette Soubirous sous ces termes : « Je suis l'Immaculée Conception. »

Enfin, la Très Sainte Vierge Marie a plusieurs fois appelé à prier pour la France…

Notre Mère céleste ne manquera pas de nous aider dans notre détresse, alors le samedi 30 octobre, prions un Grand Rosaire pour la France !

Deux objectifs avec ce Rosaire : réparer et demander des grâces

Notre communauté de prière est tournée vers la réparation : ainsi, chacun de nos Rosaires vise à réparer un blasphème ou une offense particulière fait au Cœur Immaculé de Marie.

Ce Grand Rosaire pour la France sera l'occasion de faire réparation pour tous les péchés, faiblesses et manquements de notre pays qui ont pu offenser le Cœur-Sacré de Notre Seigneur Jésus-Christ et le Cœur Immaculé de Notre-Dame.

Toutefois, nous n'oublierons pas de prier pour réparer les actes de tous ceux qui, dans notre pays, tentent de détruire la France, la foi et la Sainte Église, et prônent la culture de mort, la division, le nihilisme le plus radical ou un laïcisme outrancier et dictatorial. Bien entendu, la conversion de ces pécheurs figurera dans nos demandes de grâces puisque, fidèles au message de Notre-Dame de Fatima, nous souhaitons que nos grands Rosaires, en plus de demander pardon au Seigneur pour nos péchés, implorent la conversion de tous les pécheurs quels qu'ils soient.

La logique le veut, la charité l'exige : la conversion des pécheurs est le préalable indispensable à la victoire contre le mal.

Notre demande de pardon figurera uniquement dans nos intentions générales. Après la méditation de chaque mystère, nous demanderons des grâces.

Méditations et prières

Deux objectifs avec ce Rosaire : réparer et demander des grâces

Notre communauté de prière est tournée vers la réparation : ainsi, chacun de nos Rosaires vise à réparer un blasphème ou une offense particulière fait au Cœur Immaculé de Marie.

Ce Grand Rosaire d'anniversaire sera l'occasion de faire réparation pour tous les péchés, faiblesses et manquements des hommes qui ont pu offenser le Cœur-Sacré de Notre Seigneur Jésus-Christ et le Cœur Immaculé de Notre-Dame.

Nous n'oublierons donc pas de prier en particulier pour réparer les actes de tous ceux qui, dans le monde, tentent de détruire la foi et la Sainte Église, prônent la révolte contre Dieu et diffusent le mal sous toutes ces formes. Bien entendu, la conversion de ces pécheurs figurera dans nos demandes de grâces puisque, fidèles au message de Notre-Dame de Fatima, nous souhaitons que nos Grands Rosaires, en plus de demander pardon au Seigneur pour nos péchés, implorent la conversion de tous les pécheurs quels qu'ils soient.

La logique le veut, la charité l'exige : la conversion des pécheurs est le préalable indispensable à la victoire contre le mal.

Méditations, unions de prière et intentions de prière

Concernant les méditations : à partir de lundi, j'enverrai des méditations et prières portant sur les quatre séries de Mystères du Rosaire. J'ai repris le Grand Rosaire pour la France que nous avons prié plusieurs fois dans cette communauté.

Comme d'habitude, il ne sera pas du tout obligé de s'inspirer de ces textes, ni même de les lire. Vous pourrez également faire le choix de les lire au jour le jour, laisser la grâce agir… et prier ensuite votre Grand Rosaire samedi comme vous en avez l'habitude. Ou encore, prier votre Grand Rosaire du samedi en vous inspirant des méditations et prières que je vais envoyer jusqu'au jeudi 28 octobre 2021…

La façon de prier votre Grand Rosaire le premier samedi du mois est laissée à votre initiative, à partir du moment où vous mentionnez les unions et intentions de prière de notre communauté avant de commencer votre Rosaire.

● Unions de prière : 

Nous demanderons bien entendu à Notre Mère du Ciel de prier ce Rosaire avec nous, ainsi qu'aux trois petits pastoureaux de Fatima (saints François et Jacinthe Marto, et la vénérable Lucie dos Santos), à saint Michel Archange et à tous les saints patrons de la France, en union de prière avec tous les membres de notre communauté de prière qui le prieront avec nous, et toutes les personnes qui prient le chapelet pour la France.

● Intentions de prière 

Ce Rosaire est prié « afin de demander pardon au Seigneur pour tous les manquements, faiblesses et péchés de la France ; afin de demander pardon pour tous ses actes qui ont outragé d'une quelconque manière le Cœur Immaculé de Marie ; afin de demander pardon à Dieu pour tous les pécheurs qui se comportent mal en France, ceux qui cherchent à détruire l'Église et la France, qui prônent la division, la culture de mort et le nihilisme, et Lui demander leur conversion ; pour la victoire sur le mal ; pour la protection de notre pays et du monde face aux dérives étatiques et aux mouvements révolutionnaires ; pour la consécration de la France au Sacré-Cœur de Jésus et au Cœur Immaculé de Marie ; pour que la France redevienne la fille aînée de l'Église ; pour les évêques français et nos gouvernants, pour notre propre sanctification, celle de tous les priants de cette communauté, et le salut de tous ceux que nous aimons. »



Je laisse le dernier mot à saint Pie X (lors de son Allocution consistoriale du 29 novembre 1911) :

"Le peuple qui a fait alliance avec Dieu aux fonts baptismaux de Reims se repentira et retournera à sa première vocation. Les mérites de tant de ses fils, qui prêchent la vérité de l'Évangile dans le monde presque entier, et dont beaucoup l'ont scellée de leur sang; les prières de tant de saints qui désirent ardemment avoir pour compagnons dans la gloire céleste les frères bien-aimés de leur patrie; la piété généreuse de tant de ses fils qui, sans s'arrêter à aucun sacrifice, pourvoient à la dignité du clergé et à la splendeur du culte catholique... appelleront certainement sur cette nation les miséricordes divines. Les fautes ne resteront pas impunies, mais elle ne périra pas, la fille de tant de mérites, de tant de soupirs et de tant de larmes. 

Un jour viendra, et nous espérons qu'il n'est pas très éloigné, où la France, comme Saül sur le chemin de Damas, sera enveloppée d'une lumière céleste et entendra une voix qui lui répétera : "Ma fille, pourquoi me persécutes-tu ?". Et sur sa réponse : "Qui es-tu, Seigneur ?", la voix répliquera : "Je suis Jésus que tu persécutes. Il t'est dur de regimber contre l'aiguillon, parce, dans ton obstination, tu te ruines toi-même". Et elle, tremblante et étonnée, dira : "Seigneur, que voulez-vous que je fasse ?". Et lui : "Lève-toi, lave tes souillures qui t'ont défigurée, réveille dans ton sein tes sentiments assoupis et le pacte de notre alliance, et va, Fille aînée de l'Église, nation prédestinée, vase d'élection, va porter, comme par le passé, mon nom devant tous les peuples et tous les rois de la terre. "


À bientôt, en très grande union de prière, avec et par Marie !

Mazette




Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

9 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Avec Marie, écrasons la tête du serpent!