Facebook PixelJour 5 : Martyr / Rayonnement / Correspondance - Hozana
CSNT

CSNT dans Prions 9 jours avec Edith Stein

Publication #5Initialement publiée le 13 août 2017

Jour 5 : Martyr / Rayonnement / Correspondance

Vers le martyre… 

À la fin de l’année 1938, après la Nuit de Cristal, elle part au couvent d’Echt aux Pays-Bas pour préserver sa communauté de Cologne d’éventuelles représailles. Pendant la Seconde Guerre mondiale, sœur Thérèse-Bénédicte reprend un travail de recherche, d’abord sur la théologie symbolique de Denys l’Aréopagite, puis sur saint Jean de la Croix qu’elle intitule la Science de la Croix. En 1942, à la suite de la courageuse lettre pastorale des évêques hollandais, elle est arrêtée avec sa sœur Rosa le 2 août 1942. Son dernier message jeté du train qui la conduit à Auschwitz, pendant un arrêt à Schifferstadt, porte ces mots brefs : « En route ad orientem. Sr Teresia Benedicta a Cruce. Edith Stein ». Alors que la déportation vers l’est signifie de fait la mort, elle identifie la mort pressentie avec l’oriens qui, dans le langage biblique et liturgique, désigne le Messie ressuscité. Dans le déchaînement destructeur du mal, elle vit le mystère du Christ mort et ressuscité

 

Rayonnement

Après sa mort, elle continue à rayonner. Au carmel de Cologne, l’archivage « Edith Stein » commence avec des boîtes de lettres et de témoignages stockées sous le lit de sœur Margareta Drügemöller. Le pape Jean-Paul II la béatifie en 1987 à Cologne, avant de la canoniser en 1998 à Rome. L’année suivante, elle est proclamée copatronne de l’Europe avec saintes Catherine de Sienne et Brigitte de Suède.

 

Texte d'Edith Stein

Correspondance II

Cette lettre très connue de sœur Thérèse-Bénédicte à sœur Adelgundis Jaegerschmid, bénédictine de Saint-Lioba, a été écrite en mars 1938 peu après la mort du « maître » philosophique, Edmund Husserl. Elle y exprime sa confiance à la fois en la miséricorde divine et en la recherche humaine de vérité.

Je ne me fais aucun souci pour notre cher Maître. J’ai toujours été très loin de penser que la miséricorde de Dieu se limite aux frontières de l’Église visible. Dieu est la Vérité. Qui cherche la Vérité cherche Dieu, qu’il le sache clairement ou non.

 

... suite demain

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Jour 4 : L’enseignante, la conférencière / le Carmel

Publication #4Initialement publiée le 12 août 2017

Jour 3: Expérience spirituelle et conversion / Correspondance

Publication #3Initialement publiée le 11 août 2017

Jour 2 : Les études / Désespoir et dépression

Publication #2Initialement publiée le 10 août 2017

14 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader