Mehdi Dibaj & Haik Hovsepian Mehr, deux martyrs chrétiens iraniens

Mehdi Dibaj & Haik Hovsepian Mehr, deux martyrs chrétiens iraniens

(En bonus, à la fin de cette publication, deux annexes :

-  une magnifique profession de foi d'un chrétien emprisonné

- une émouvante histoire d'un chrétien persécuté, témoin de la tendresse inouïe de Dieu)



Mehdi Dibaj 

(en photo ci-dessus)


Mehdi Dibaj (1935 - juin/juillet 1994) était un Iranien musulman converti au christianisme avant de devenir pasteur, puis de mourir en martyr.

C'est tout jeune homme que Mehdi Dibaj a rejoint la Jama'at-e Rabbani, église, de la branche iranienne des Assemblées de Dieu, un réseau Pentecôtiste. Après la révolution iranienne de 1979, il commence à rencontrer des difficultés dans son ministère chrétien, puis, en 1983, il est arrêté et emprisonné sans procès à Sari et systématiquement torturé. Il est finalement été jugé par un tribunal islamique de Sari le 3 décembre 1993 et condamné à mort pour apostasie. Dans le monde entier a alors lieu une levée de bouclier initiée par son ami et collègue évêque Haik Hovsepian Mehr.




163875-mehdi-dibaj-haik-hovsepian-mehr-deux-martyrs-chretiens-iraniens 

Haik Hovsepian Mehr

Haik Hovsepian Mehr (6 janvier 1945, Téhéran - 19 janvier 1994) était un ministre protestant arménien iranien et évêque de l'église Jama'at-e Rabbani (celui de Medhi Difag). Après la révolution islamique de 1979, il a été l'un des rares dirigeants chrétiens à continuer d'évangéliser. En 1994, il a disparu après avoir protesté contre le traitement infligé par le gouvernement iranien aux convertis au christianisme et il est présumé avoir été assassiné par l'État qui, lui, accuse les Moudjahidines du peuple d'Iran de son meurtre.


Le courage de l'évêque

Né en 1945 à Téhéran, dans une famille de classe moyenne arménienne apostolique, Hovsepian a rejoint les assemblées pentecôtistes de Dieu à l'âge de 15 ans. En 1967, il est pasteur sa première église à Majidieh, une banlieue de Téhéran. 

En 1969, Hovsepian, sa femme et leurs enfants, dont un de six mois sont victimes d'un grave accident de voiture, heurtant un tracteur semi-remorque. Les quatre enfants à bord sont tués. Les passagers adultes survivent à leurs blessures. 

Malgré les difficultés et la persécution Hovsepian poursuit sa mission pastorale dans l'église en raison notamment de sa forte motivation pour évangéliser les musulmans iraniens. Apologiste chrétien franc, évangéliste et musicien doué, il est chargé d'initier une collaboration accrue entre les églises évangéliques en Iran après la révolution iranienne. Il devient président du Conseil des ministres protestants d'Iran. 

Il défend  les droits des chrétiens en Iran et, en 1993, il est l'un des deux seuls chefs d'église à refuser de signer une déclaration selon laquelle ils n'autoriseraient pas les musulmans à se convertir dans leurs églises. Il  refuse également  de signer une déclaration selon laquelle les chrétiens jouiraient pleinement de leurs droits en Iran. 

Ayant compilé un rapport détaillé sur les violations de la liberté de religion, il invite le professeur Reynaldo Galindo Pohl, représentant spécial des Nations Unies en Iran, à visiter le pays et à rencontrer des ministres protestants et des représentants du gouvernement pour discuter de ces violations. Il rencontre également le Ministère de l'orientation islamique pour les minorités pour demander au gouvernement de respecter les droits des minorités religieuses énoncés dans la Constitution de 1979. Or les assemblées de Dieu et lui-même ont reçu l'ordre de se conformer aux directives suivantes :

- les services religieux ne peuvent pas avoir lieu en persan, la langue officielle de l'Iran ;

- les membres de l'Église doivent recevoir des cartes de membre et les produire lors de leur présence ;

- les listes des membres, accompagnées de leurs adresses, doivent être remises aux autorités gouvernementales ;

- les réunions doivent être limitées au dimanche et non au vendredi, jour officiellement reconnu du culte musulman ;

- seuls les membres peuvent assister aux réunions du dimanche

- de nouveaux membres ne pouvaient être ajoutés à la liste des membres et admis aux réunions qu'après notification au Ministère de l'information et de l'orientation islamique.

Haik désobéit et déclare avec défi que « jamais ses ministres ni lui-même ne se prosterneront et ne se plieront à de telles demandes inhumaines et injustes, et nos églises sont ouvertes à tous ceux qui veulent entrer ».


163876-mehdi-dibaj-haik-hovsepian-mehr-deux-martyrs-chretiens-iraniens

La libération de Medhi Dibaj

Après avoir protesté contre le traitement de son ami et collègue Mehdi Dibaj aux mains du gouvernement iranien, Hovsepian monte donc une campagne sa libération. Des organisations de droit défense des droits de l'homme, suivies par plusieurs gouvernements, parmi lesquels le Saint-Siège, interviennent pour réclamer la libération du pasteur condamné pour le seul fait d'exercer sa liberté d'expression et sa liberté religieuse. Mehdi Dibaj a déjà passé neuf ans en prison, dont deux seul, dans un étroit cachot sombre. Le 16 janvier 1994, Mehdi Dibaj est libéré sous caution. Le Vatican exprime sa satisfaction après cette libération : « Nous sommes extrêmement satisfaits par la décision des autorités iraniennes », a déclaré le porte-parole du Vatican, Joaquin Navarro Valls. Selon la chaîne télévisée italienne « Telepace », le Vatican faisait partie des organisations qui se sont engagées pour la libération de ce pasteur évangélique qui avait abandonné la foi musulmane.




163877-mehdi-dibaj-haik-hovsepian-mehr-deux-martyrs-chretiens-iraniens

Les martyrs

Trois jours plus tard, Hovsepian disparaît de Téhéran. Sa mort est révélée à sa famille le 30 janvier 1994. Le gouvernement nie toute implication mais des chrétiens iraniens et des observateurs indépendants affirment qu'il a été assassiné pour ses convictions et de nombreux soupçons pèsent sur les autorités iraniennes, considérées comme responsables de sa mort.

Le 5 juillet 1994, quelques jours après l'explosion de la bombe du sanctuaire Imam Reza et des mois après le meurtre de Hovsepian Mehr, deux femmes qui appartiendraient aux moudjahidines du peuple d'Iran et qui allaient bombarder le mausolée de Ruhollah Khomeini et le sanctuaire Fatima Masumeh ont été arrêtées. Dans une interview télévisée, l'une d'elles a raconté le meurtre de Hovsepian Mehr aux moudjahidines du peuple d'Iran.

Abdelfattah Amor, rapporteur spécial des Nations Unies sur la question de l'intolérance religieuse, s'est rendu en Iran en 1995 où il a pu s'entretenir librement à la prison d'Evin avec les femmes accusées du meurtre d'Hovsepian Mehr et de deux autres dirigeants chrétiens. Amor a conclu dans son rapport de l'ONU que le gouvernement iranien avait apparemment décidé d'exécuter Hovsepian Mehr et deux autres dirigeants chrétiens afin, non seulement de discréditer l'organisation des Moudjahidines en la déclarant responsable de ces crimes, mais aussi de décapiter la communauté protestante.

Medhi Dibaj, libéré, donc, le 16 janvier 1994, sans pour autant que sa condamnation à la peine de mort n'ait été levée, est enlevé le vendredi 24 juin 1994. Son corps est retrouvé à l'ouest de Téhéran, dans un parc, le mardi 5 juillet 1994.




163878-mehdi-dibaj-haik-hovsepian-mehr-deux-martyrs-chretiens-iraniens


La bouleversante défense de Medhi Dibaj lors de son procès

Défense présentée par Mehdi Dibaj lors de son procès devant la cour de Justice de Sari, en Iran, le 3 décembre 1993

« Au saint nom de Dieu qui est notre vie et notre existence.

En toute humilité, j'exprime ma gratitude au juge de tous les cieux et de la terre pour cette précieuse opportunité, et avec confiance, je m'attends à ce que le Seigneur me délivre de ce procès selon ses promesses. Je prie également les honorables membres de la cour présents d'écouter avec patience ma défense et avec respect pour le Nom du Seigneur.


Je suis un chrétien, un pécheur qui croit que Jésus est mort pour mes péchés sur la croix et qui, par sa résurrection et sa victoire sur la mort, m'a rendu juste en présence du Dieu Saint. Le vrai Dieu parle de ce fait dans Sa Sainte Parole, l'Évangile. Jésus signifie Sauveur, "parce qu'il sauvera son peuple de ses péchés." Jésus a payé la peine de nos péchés par son propre sang et nous a donné une nouvelle vie afin que nous puissions vivre pour la gloire de Dieu avec l'aide du Saint-Esprit. et être comme un barrage contre la corruption, être un canal de bénédiction et de guérison, et être protégé par l'amour de Dieu.


En réponse à cette gentillesse, il m'a demandé de me renier et d'être son disciple entièrement abandonné, et de ne pas craindre les gens, même s'ils tuent mon corps. J'ai été accusé d'apostasie. Le Dieu invisible qui connaît nos cœurs nous a donné l'assurance que nous ne sommes pas parmi les apostats qui périront, mais parmi les croyants afin que nous puissions sauver nos vies. Dans la loi islamique, un apostat est celui qui ne croit pas en Dieu, aux prophètes ou à la résurrection des morts. Nous chrétiens croyons aux trois !


Ils disent : « Vous étiez musulman et vous êtes devenu chrétien. » Non, pendant de nombreuses années, je n'ai pas eu de religion. Après avoir cherché et étudié, j'ai accepté l'appel de Dieu et j'ai cru au Seigneur Jésus-Christ afin de recevoir la vie éternelle. Les gens choisissent leur religion, mais un chrétien est choisi par le Christ. Il dit : « Vous ne m'avez pas choisi mais je vous ai choisi. » À partir de quand ? Avant la fondation du monde. Les gens disent: "Vous étiez musulman depuis votre naissance." Dieu dit: "Vous étiez chrétien depuis le début." Il déclare qu'il nous a choisis il y a des milliers d'années, avant même la création de l'univers, de sorte qu'à travers le sacrifice de Jésus-Christ, nous pouvons lui appartenir ! Un chrétien signifie quelqu'un qui appartient à Jésus-Christ.


Le Dieu éternel, qui voit la fin depuis le début et qui m'a choisi pour lui appartenir, a su de toute éternité quels seraient ceux dont le cœur serait attiré vers lui et ceux qui seraient disposés à vendre leur foi et leur éternité pour un pot de bouillie.


Je préférerais avoir le monde entier contre moi, mais sachez que le Dieu Tout-Puissant est avec moi ; être appelé apostat, mais sachez que j'ai l'approbation du Dieu de gloire.


Le Dieu Tout-Puissant ressuscitera celui qu'Il choisira et fera tomber les autres, acceptera certains et rejettera les autres ; enverra certains au paradis et d'autres en enfer. Maintenant, parce que Dieu fait tout ce qu'il désire, qui peut nous séparer de l'amour de Dieu ? Ou qui peut détruire la relation entre le Créateur et la créature.


Notre refuge est le propitiatoire de Dieu qui est exalté dès le début ! Je sais en qui j'ai cru, et il est capable de garder ce que je lui ai confié jusqu'à la fin, jusqu'à ce que j'atteigne le Royaume de Dieu, l'endroit où les justes brillent comme le soleil, mais où les méchants recevront leur punition dans le feu de l'enfer.


Ils me disent: « Retour! » Mais des bras de mon Dieu, à qui puis-je retourner? Est-il juste d'accepter ce que les gens disent au lieu d'obéir à la Parole de Dieu ? Cela fait maintenant 45 ans que je marche avec le Dieu des miracles, et sa bonté envers moi est comme une ombre et je lui dois beaucoup pour son amour paternel et sa préoccupation.


L'amour de Jésus a rempli tout mon être et je sens la chaleur de son amour dans chaque partie de mon corps. Dieu, qui est ma gloire, mon honneur et mon protecteur, a mis son sceau d'approbation sur moi à travers ses bénédictions et miracles sans faille. Le bon et bon Dieu réprouve et punit tous ceux qu'il aime. Il les teste en préparation pour le ciel. Le Dieu de Daniel, qui a protégé ses amis dans la fournaise ardente, m'a protégé pendant neuf ans en prison et tous les mauvais événements se sont produits pour notre bien et notre gain, à tel point que je suis rempli de joie et de reconnaissance.


Le Dieu de Job a testé ma foi et mon engagement afin de renforcer ma patience et ma fidélité. Au cours de ces neuf années, il m'a libéré de toutes mes responsabilités afin que, sous la protection de son nom béni, je passe mon temps à prier et à étudier sa Parole, avec une recherche de cœur et une brisure, et à grandir dans la connaissance de mon Seigneur. Je loue le Seigneur pour cette occasion unique. "Vous m'avez donné de la place dans mon enfermement, mes difficultés ont apporté la guérison et votre gentillesse m'a ravivé." Oh, quelles grandes bénédictions Dieu réserve à ceux qui le craignent!


Ils s'opposent à mon évangélisation. Mais « Si vous trouvez une personne aveugle près d'un puits et que vous vous taisez, vous avez péché » [un proverbe persan]. Il est de notre devoir religieux, tant que la porte de la miséricorde de Dieu est ouverte, de convaincre les méchants de se détourner de leurs voies de péché et de trouver refuge en Lui afin d'être sauvé de la colère d'un Dieu juste et de la terrible venue Châtiment.



163879-mehdi-dibaj-haik-hovsepian-mehr-deux-martyrs-chretiens-iraniens

Jésus-Christ dit: « Je suis la porte. Celui qui entre par moi sera sauvé. " Il dit : " Je suis le chemin, la vérité et la vie. Personne ne vient au Père que par moi. '' Le salut ne se trouve en personne d'autre, car il n'y a aucun autre nom sous le ciel donné aux hommes par lequel nous devons être sauvés. '' Parmi les prophètes de Dieu, seul Jésus-Christ est ressuscité des morts et Il est notre intercesseur vivant pour toujours.


Il est notre Sauveur et Il est le Fils de Dieu. Le connaître signifie connaître la vie éternelle. Moi, un pécheur inutile, j'ai cru en sa personne bien-aimée et toutes ses paroles et miracles enregistrés dans l'Évangile, et j'ai remis ma vie entre ses mains. La vie est pour moi l'occasion de le servir et la mort est une meilleure occasion d'être avec le Christ. Par conséquent, je suis non seulement satisfait d'être en prison pour l'honneur de Son Saint Nom, mais je suis prêt à donner ma vie pour Jésus mon Seigneur et à entrer plus tôt dans son royaume, le lieu où les élus de Dieu entrent dans la vie éternelle, mais les méchants à la damnation éternelle.


Puisse l'ombre de la bonté de Dieu et sa main de bénédiction et de guérison être sur vous et rester à jamais. Amen.


Avec respect,

Votre prisonnier chrétien.

Mehdi Dibaj »



Pour les anglophones :

Un documentaire est sorti en 2020, retraçant le parcours de Mehdi Dijab et d'Hovsepian Mehr https://www.youtube.com/watch?v=Wb5S6k0LTLo sous la direction du fils d'Hovsepian Mehr

Deux reportages sur la situation des chrétiens en Iran et les conversions au christianisme peuvent être vus ici :

https://www.youtube.com/watch?v=eMTR6P6Oz38&t=21s

https://www.youtube.com/watch?v=Hly4BcmhN3M

Nombreuses informations sur les persécutions de chrétiens en Iran ici : http://www.farsinet.com/persecuted/dibaj.html



163881-mehdi-dibaj-haik-hovsepian-mehr-deux-martyrs-chretiens-iraniens

ANNEXE 1

Beau témoignage de foi d'un chrétien emprisonné

Le soir, les pleurs viennent loger avec nous, et le matin il y a un chant de joie.

Psaume 30. 5

Que nous vivions ou que nous mourions, nous sommes au Seigneur.

Romains 14. 8

Lettre écrite en prison

«  En ce moment, il y a des fêtes partout. Autour de nous, on célèbre la Révolution, et toi, mon fils, tu fêtes aujourd'hui tes 17 ans.

Dans ma cellule de prison, je vis ma 43e année de vie chrétienne, et aujourd'hui je fête le début de ma 8e année d'épreuve pour ma foi en Jésus Christ notre Seigneur.

C'est une fête et une joie dans mon cœur. Je remercie mon Dieu bien-aimé, qui m'a jugé digne d'être ici en prison depuis plus de 7 ans maintenant, à cause de mon amour et de ma foi dans le Seigneur Jésus Christ. Je remercie mes frères et sœurs chrétiens qui m'ont soutenu par leurs prières et leur amour, afin que la victoire appartienne au Seigneur.

Cette victoire est la tienne, Jésus ressuscité, Fils de Dieu, toi notre Créateur et notre Rédempteur.

– Mon cher fils, t'est-il arrivé de pleurer toute une nuit  ? Mais quand le matin vient, la joie abonde. Nous verrons très bientôt le fruit des difficultés de nos vies, et nous en recevrons la récompense du Seigneur.

C'est notre espérance, l'heureuse espérance du retour de Jésus. Il nous prendra avec lui dans le ciel.

On m'a posé une fois la question : “Que feras-tu aux jours d'épreuve et de stress ?” Voici ma réponse : J'accueille les difficultés avec joie, parce que je peux tout par le Christ qui me fortifie” (Philippiens 4. 13). »




163883-mehdi-dibaj-haik-hovsepian-mehr-deux-martyrs-chretiens-iraniens

ANNEXE 2

La couverture chauffante

2020

Je me réfugierai sous l'abri de tes ailes.

Psaume 61. 4

Je me suis couché, et je m'endormirai : je me réveillerai, car l'Éternel me soutient. Je n'aurai pas de crainte des myriades du peuple qui se sont mises contre moi tout autour.

Psaume 3. 5, 6

Jusqu'à fin 1989, la Roumanie était dirigée par un redoutable dictateur qui persécutait et emprisonnait les chrétiens. Écoutons le récit d'une expérience faite par un chrétien pendant cette période difficile :

“J'étais sans cesse surveillé pour mes activités religieuses considérées comme illégales, et pendant plusieurs jours j'avais été obligé de me cacher dans la montagne pour échapper à la police. C'était l'hiver. Des loups se montraient parfois, mais en réalité je les craignais moins que les hommes qui me pourchassaient. Je les faisais fuir en faisant du bruit.

Une nuit, il faisait spécialement froid et j'étais épuisé, alors j'ai prié :”Seigneur, envoie-moi une couverture, sinon je vais mourir gelé ! “Je me suis tout de même endormi et je n'ai pas souffert du froid. Vous voulez savoir pourquoi ? Quand je me suis réveillé le matin, il faisait encore sombre. J'ai bougé pour m'étirer un peu, et qu'ai-je vu ? Un animal qui s'est alors levé. Il a disparu entre les sapins. Était-ce un chien errant ou un loup ? Je n'en sais rien. Mais il avait passé la nuit couché sur moi. Dieu est merveilleux. Il n'aurait pas pu m'envoyer une couverture plus chaude !”

Source : La bonne Semence

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

6 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Jésus allume le feu de la foi !