24° jour. Consécration dans sa patience héroïque - Hozana

24° jour. Consécration dans sa patience héroïque

(N'hésitez pas à partager les youtube, c'est fait pour ça... éventuellement pour les radios locales, c'est en qualité pro)

Trente-trois jours pour se consacrer à Jésus-Christ par Marie, EDB, Nouan le Fuzelier, 2012 (Nihil obstat)

24° jour. Consécration dans sa patience héroïque

Il nous arrive d’avoir des sentiments négatifs ou des problèmes que nous voudrions régler vite. La consécration par Marie consiste à tout lui confier, tout lui abandonner. Je lui donne le fardeau et je m’en retourne tranquille. Je peux attendre parce que j’ai confiance.

Jésus a dit : « Père, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi » (Jn 17,24). Jésus nous conduit. Notre patience nous conduit vers le Père.

Saint Jean de la Croix explique que la patience est une endurance, une certaine forme de souffrance, et elle est une valeur :

« La voie de la souffrance est plus sûre et même plus profitable que celle de la jouissance et de l’action. D’abord notre âme reçoit dans la souffrance une participation à la force de Dieu, tandis que dans l’action et la jouissance elle exerce ses faiblesses et ses imperfections. De plus, la souffrance lui fait exercer la vertu ; elle la purifie, et la rend plus sage et plus prudente. » (St Jean de la Croix)

Les dix vertus de la Vierge Marie découlent les unes des autres : la patience découle de la charité. C’est en se reposant dans l’amour que l’on pourra être patient dans l’épreuve : « Au milieu de la joie ou de l’adversité, ne manquez jamais de reposer votre cœur dans les entrailles de l’amour, afin de souffrir tout ce qui pourra se présenter. » (St Jean de la Croix)

Marie a attendu que Pierre revienne de son reniement après la nuit de la Passion.

Marie a attendu que l’Eglise surmonte les persécutions et étende le règne du Christ dans les nations.

C’est l’amour qui a rendu Marie patiente. L’amour, la foi, l’espérance.

L’Eglise aura besoin de miséricorde jusqu’à la fin du monde, la Parousie. Ce n’est que vers la fin du Cantique des Cantiques que l’Epouse, de noire qu’elle était, sera déclarée radieuse de blancheur, transfigurée, toute blanche, appuyée sur son bien-aimé (Ct 8, 5). La patience nous est donc nécessaire, mais une patience dynamique. La miséricorde nous est nécessaire, mais une miséricorde constructive.

 

Consécration

O Marie, ma tendre mère, je me confie à toi pour me supporter moi-même, avec toutes mes maladies et mes défauts de caractère… avec patience !

Vierge Marie, tu es la première en chemin, celle qui s’est laissée conduire. Je m’offre à Dieu dans ta patience, pour être conduite par l’Esprit Saint vers le Père.

Mère de l’Eglise, tu nous aimes comme Jésus nous aime. Je me consacre en toi pour aimer l’Eglise, comme toi, avec patience, avec espérance, avec miséricorde, jusqu’à ce que l’Eglise soit toute transfigurée, appuyée sur Jésus, son Bien-aimé.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

21 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Nelly
place Limoges, France, il y a 1 an
Marie, donne-moi la patience et non l'intolérance. Amen!
Pauline
place Paris, il y a 1 an
Merci pour cette consécration suivie pas à pas ... qui nous fortifie dans l'amour vrai et la patience ! Udp
Xavier
place Évreux, il y a 1 an
Prions pour que l'Eglise poursuive l'annonce de la Bonne Nouvelle, avec la Parole qui guérit, et en refusant l'orgueil et la complaisance dans les équivoques chemins de l'abaissement et de l'humiliation.
Maria Luz
place Región Metropolitana de Santiago, il y a 1 an
MEN!!!
Marie-Thérèse
place Quincy-Voisins, il y a 1 an
Mère de l'Eglise, tu nous aimes comme Jésus nous aime. Je me consacre en toi pour aimer l'Eglise, comme toi, avec patience, avec espérance, avec miséricorde, jusqu'à ce que l'Eglise soit toute transfigurée, appuyée sur Jésus, son Bien-aimé - Amen -