Jour 3 - Prions pour l'unité de l'Église

1. Nourriture intellectuelle : saint Cyprien de Carthage

Dans la Bonne Nouvelle, il y a une image du mystère de cette unité, du lien de cette entente qui doit être parfaite : c'est le vêtement sans couture de Notre Seigneur Jésus Christ. Il n'est pas divisé ni déchiré, mais on le tire au sort pour savoir qui portera ce vêtement du Christ. Ce vêtement, on le reçoit tout entier, on le possède sans qu'il soit abîmé ou coupé. En effet, on lit dans les Livres Saints : Les soldats prennent aussi le grand vêtement de Jésus. C'est un vêtement sans couture, il est tissé d'un seul morceau de haut en bas. Ils se disent entre eux : Ne le déchirons pas, mais jetons les dés pour savoir qui aura ce vêtement (Jn 19, 23). Ce vêtement, c'est l'image de l'unité qui vient d'en haut, c'est-à-dire du ciel et du Père. Celui qui reçoit cette unité et la possède ne peut pas la déchirer, mais il l'obtient tout entière, une fois pour toutes, solidement. Celui qui déchire et divise l'Église ne peut pas posséder le vêtement du Christ. - (De l'unité de l'Église (251))

2. Nourriture fraternelle 

Aussi, demandons au Christ de mettre au cœur de nos vies le combat pour l'unité de l'Église. Que tous nous participions au Corps Mystique du Christ qui est l'Église, et que nous soyons préoccupés de faire participer nos frères les plus proches. 

Aujourd'hui, je prends une minute pour prier pour le retour des orthodoxes dans la pleine communion avec l'Église.

3. Nourriture spirituelle : prière de Saint Polycarpe de Smyrne

Que Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, que le Pontife éternel Lui-même, Jésus-Christ, Fils de Dieu, nous fasse croître dans la foi et la vérité, dans une douceur parfaite et exempte de tout emportement, dans la patience et la grandeur d'âme, dans l'endurance, dans la chasteté ; que le Sauveur nous donne d'être toujours unis dans un même amour fraternel pour que Dieu nous procure la part d'héritage de Ses saints, qu'Il nous y fasse participer avec vous, nous et tous ceux qui sont sous le ciel, qui croiront en Notre Seigneur Jésus-Christ et en son Père qui L'a ressuscité d'entre les morts. Amen.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

5 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Prions pour les liens entre Chrétiens d'Orient et d'Occident