Jour 1 - Prions pour que notre foi s'affermisse au contact les uns des autres

1. Nourriture intellectuelle : qui est saint Polycarpe ?

Saint Polycarpe est né vers 65 de notre ère. Dans sa jeunesse, il connut l'apôtre saint Jean à Éphèse, et il fut son disciple. Évêque de Smyrne (aujourd'hui Izmir en Turquie), il transmettra à son tour la tradition johannique au jeune Irénée, futur évêque de Lyon. Lorsqu'éclate la persécution commandée par Marc-Aurèle, l'empereur-philosophe, saint Polycarpe est très âgé. Il est plein de noblesse devant le proconsul : « Voilà bientôt quatre-vingt-six ans que je sers le Christ, et Il ne m'a fait aucun mal. Comment pourrais-je outrager mon Roi et mon Sauveur ? ». Il est alors brûlé vif, « comme un pain dans le four » selon son expression.

Saint Polycarpe est une belle illustration de ces Pères de l'Église qui tout à la fois étaient pasteurs de leurs communautés locales mais aussi correspondaient avec les autres évêques, participaient aux grands conciles, et dans cet essor intellectuel des premiers temps de l'Église travaillaient à transmettre une foi pure, foi héritée des apôtres et reçue du Christ. C'est dans un tel contexte de transmission que se sont liés Orient et Occident, comme en témoigne la grande amitié et les lettres échangées entre saint Polycarpe et saint Irénée de Lyon.

2. Nourriture fraternelle 

Aussi, demandons au Christ la foi. Que nous sachions à notre échelle conserver une foi pure, centrée sur le Christ. Qu'elle soit toujours un objet d'émerveillement, comme elle l'était pour les premiers chrétiens. Que cette foi, nous l'affermissions au sein de nos communautés (famille, paroisse, amis…). 

Aujourd'hui, je décide de parler de ma foi autour de moi, moins dans une démarche missionnaire (patience…attendez quelques jours), que dans le but de recentrer sur le Christ ma relation avec un proche.

3. Nourriture spirituelle : prière de Saint Polycarpe de Smyrne

Que Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, que le Pontife éternel Lui-même, Jésus-Christ, Fils de Dieu, nous fasse croître dans la foi et la vérité, dans une douceur parfaite et exempte de tout emportement, dans la patience et la grandeur d'âme, dans l'endurance, dans la chasteté ; que le Sauveur nous donne d'être toujours unis dans un même amour fraternel pour que Dieu nous procure la part d'héritage de Ses saints, qu'Il nous y fasse participer avec vous, nous et tous ceux qui sont sous le ciel, qui croiront en Notre Seigneur Jésus-Christ et en son Père qui L'a ressuscité d'entre les morts. Amen.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

6 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader