« Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » - 18 juin 2021

« Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » - 18 juin 2021


Saint Léonce

Couleur liturgique : vert

Évangile selon saint Matthieu 6, 19-23


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne vous faites pas de trésors sur la terre, là où les mites et les vers les dévorent, où les voleurs percent les murs pour voler. Mais faites-vous des trésors dans le ciel, là où il n'y a pas de mites ni de vers qui dévorent, pas de voleurs qui percent les murs pour voler. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. La lampe du corps, c'est l'œil. Donc, si ton œil est limpide, ton corps tout entier sera dans la lumière ; mais si ton œil est mauvais, ton corps tout entier sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, comme elles seront grandes, les ténèbres ! »



Prière

« Bénis le Seigneur, ô mon âme ; Seigneur mon Dieu, tu es si grand ! Revêtu de magnificence, tu as pour manteau la lumière ! Comme une tenture, tu déploies les cieux, tu élèves dans leurs eaux tes demeures ; des nuées, tu te fais un char, tu t'avances sur les ailes du vent ; tu prends les vents pour messagers, pour serviteurs, les flammes des éclairs.
Gloire au Seigneur à tout jamais ! Que Dieu se réjouisse en ses œuvres ! Je veux chanter au Seigneur tant que je vis ; je veux jouer pour mon Dieu tant que je dure. Que mon poème lui soit agréable ; moi, je me réjouis dans le Seigneur. » (Ps 103, 1-4.31.33-34)

Demande

Pitié, Seigneur, tu es mon seul trésor ; auprès de toi, j'ai refuge. Ne permets pas, Seigneur, que je sois séparé de toi.

Réflexion

  1. « Faites-vous des trésors dans le ciel. »
    Dans son discours, Jésus ouvre notre regard vers le ciel : nos choix dans le temps ont une portée éternelle. Jésus prétend moins établir un ordre social que de nous entraîner aux réalités du ciel, où se trouvent les véritables enjeux de notre salut : mites et voleurs, le péché et le tentateur, ne rentrent pas au ciel.
    En considérant ces réalités « d'en-haut », l'ordre s'installe aussi dans le monde visible : tout a un sens, tout est polarisé vers la gloire de Dieu et le plein épanouissement de l'homme. Or, la bénédiction est rétablie par la dynamique pascale de mort (au péché) et de résurrection à la vie nouvelle.
  2. « La lampe du corps, c'est l'œil. »
    L'œil, de fait, est la fenêtre de l'âme qui laisse passer la lumière, de l'extérieur vers l'intérieur, et de l'intérieur vers l'extérieur. S'il y a des lumières artificielles qui se prétendent supérieures à la lumière du soleil, le mensonge est évident. Mais pour la Lumière née de la Lumière, notre confiance en la Parole est requise.
    Les ténèbres encore sont moins des « péchés » mesurés sur une échelle de lois positives que l'opacité de notre foi. La parfaite luminosité a contrario est celle qui tend vers Dieu pour ce qu'il est. Cela se vérifie dans la perception de la réalité : conduit-elle mon état de vie comme chemin de ma vocation à la sainteté ? L'actualité est-elle source de panique ?
  3. Où est mon trésor ? Mon œil, que cherche-t-il ? De quoi est-ce que je remplis mon âme ? Les idoles sont-elles vraiment écartées de mon cœur si je m'accroche à mes perceptions au lieu de m'attacher à Dieu, quitte à tout abandonner ? Le chemin de déchéance et de perdition n'est-il pas pavé de bonnes intentions ?
    C'est dans le cœur que se joue le salut : mais qu'entend-on par « cœur » ? Outre la source d'émotions, il doit être charpenté d'un lumineux discernement et d'un engagement résolu, sinon il ne reste pas grand-chose : le monde (intérieur et extérieur) n'est pas sauvé par de beaux sentiments.

Dialogue avec le Christ

Jésus, Roi d'amour, imprègne mon âme de ta bonté, que je sois libéré des fausses attaches et reflète à la lumière céleste de l'Esprit Saint la splendeur de l'amour du Père. Avec toi, par toi et en toi, je loue l'adorable Trinité en son indivisible unité, pour le salut du genre humain. Amen.

Résolution

En rangeant les éléments de mon occupation journalière, je rends grâce à Dieu pour les merveilles de son amour.

Père Jaroslav de Lobkowicz, LC
Contacter l'auteur

Méditations : Regnum Christi
Texte de l'Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Méditation sur l'Évangile du jour