La « juste justice » - 14 juin 2021

La « juste justice » - 14 juin 2021


Saint Élisée

Couleur liturgique : vert

Évangile selon saint Matthieu 5, 38-42

En ce temps- là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu'il a été dit : Œil pour œil, et dent pour dent. Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu'un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l'autre. Et si quelqu'un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Et si quelqu'un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. À qui te demande, donne ; à qui veut t'emprunter, ne tourne pas le dos ! »                                    



Prière

Seigneur, les préceptes que tu nous enseignes sont très loin de nos comportements humains et aujourd'hui encore bien plus que jamais, semble-t-il. Accorde-moi la grâce d'écouter tes conseils, de les comprendre et de les mettre en pratique sans attendre.

Demande

Je dois te rester fidèle face à chaque difficulté. Tu connais ma faiblesse et tu sais combien j'ai besoin de ta force pour y répondre selon ta justice et avec courage. Merci, Seigneur, des grâces que tu veux me donner pour dépasser cette faiblesse, cette peur et cette fermeture face à ton amour.

Réflexion

Sur terre, un être humain peut tromper son prochain et même, dans certains cas, toute l'humanité de son époque. Mais cette tromperie est impossible dans le monde de l'au-delà que l'être humain doit rejoindre après sa vie terrestre. Là, il récoltera ce qu'il aura semé et l'exercice de sa propre justice ne sera plus possible. Il se trouvera devant un autre juge dont les repères auront une autre envergure.

  1. « Vous avez appris qu'il a été dit : Œil pour œil, et dent pour dent. »
    Sur terre, l'injustice est assez fréquente et celui qui la subit est humilié et abaissé. Il vit sur un mode défensif. La spontanéité de ses réponses sera souvent incontrôlée et violente à moins que, n'arrivant pas à pardonner, il se referme sur cette attaque.
    Mais la vie terrestre passe vite et, dans l'autre vie, il se trouvera devant un juge qui, de toute éternité, veut que tous les êtres humains vivent et partagent son amour éternel. Dieu notre Créateur sait tout et ne jugera que si nous nous refermons sur une attitude de non pardon avec un désir de vengeance.
    La blessure et le désespoir ne doivent jamais nous faire oublier la bonté et la miséricorde divines : il est bien évident que le précepte « œil pour œil et dent pour dent » ne sera jamais reconnu par la bonté du Créateur céleste.
  2. « Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant. »
    Donc, au lieu de se fermer et de se murer dans une attitude de refus sans retour, écoutons les conseils que le Seigneur indique aux apôtres. Ces conseils ne sont pas faciles à mettre en pratique et souvent même inaccessibles à nos seules forces terrestres. Ici, nous ne devons pas oublier que notre vie terrestre aura une fin et que la bonté de Dieu nous attend. Nous sommes appelés et nous devons absolument nous réjouir d'une vie éternelle face à notre Créateur et Père. 
  3. « Si quelqu'un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. »
    Là, sans la grâce divine, notre désir de bien faire ne pourra pas tenir. Notre faiblesse nous engloutira et nous serons noyés. Ces conseils sont humainement et totalement impraticables. Cependant, nous avons cette promesse divine : si nous nous réfugions dans la bonté et la miséricorde divines alors que nous recevons et vivons une injustice, que nous sommes profondément humiliés et que nous pardonnons, nous serons élevés au niveau que Dieu nous réserve.
    Alors ? Si Jésus nous invite à « laisser notre manteau » à celui qui nous insulte, vivons notre foi, ouvrons les mains et suivons les recommandations divines : ne tournons pas le dos aux exigences que nous avons à vivre pour aimer le prochain comme nous aimerions être aimés.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, le mal qui habite notre monde nous est difficile à vivre. Tu le sais mieux que quiconque. Mais tu sais aussi que nul ne peut vivre la relation que nous devons avoir avec notre Père éternel si tu n'avais pas offert ta vie sur la croix pour que nous puissions partager le bonheur éternel de vivre en Dieu. Seigneur, lors des moments difficiles et ténébreux, que je sache demander et accueillir ta grâce avec la force pour traverser avec amour et offrir ces moments douloureux pour mes frères, les hommes, y compris les âmes de ceux qui sont au purgatoire.

Résolution

Aux moments les plus douloureux, savoir que tu ne m'abandonneras jamais et, même, que je suis dans ta main comme si j'étais ton unique souci. Toi, tu es juste, éternellement juste !

Cécile Beaure d'Augères, consacrée de Regnum Christi
Contacter l'auteur

Méditations : Regnum Christi
Texte de l'Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Méditation sur l'Évangile du jour