L’origine de la dévotion au Sacré Cœur de Jésus - Hozana

L’origine de la dévotion au Sacré Cœur de Jésus

L’origine de la dévotion au Sacré Cœur de Jésus

 le deuxième jour

Marguerite-Marie Alacoque (1646-1690) Paray le Monial  (www.sacrecoeur-paray.org )

C’est en France à Verosvres  dans le  département de la  Saône-et-Loire, qu’est née  Marguerite Alacoque. Dès sa prime enfance, Marguerite fait preuve d’une dévotion particulière envers le Saint-Sacrement, et elle préfère le silence et la prière aux jeux de son âge.

  1. Le 25 mai 1671, à l'âge de 24 ans, elle entre au monastère de Paray le Monial  

et, en novembre 1672, elle prononce ses vœux perpétuels. Elle devient Sœur Marguerite-Marie.

Sœur Marguerite-Marie  est au monastère de la Visitation depuis deux ans et demi lorsqu’une première apparition du Cœur de Jésus le 27 décembre 1673, en la fête de saint Jean, le disciple bien-aimé, va déterminer la vocation de la « confidente et apôtre » du Cœur de Jésus.

Il lui adresse alors ce premier message : « Mon divin Cœur est si passionné d'amour pour les hommes, et pour toi en particulier, que ne pouvant plus contenir en lui-même les flammes de son ardente charité, il faut qu'il les répande par ton moyen. »

Durant l'octave du Saint Sacrement, en 1675, c'est la troisième grande apparition, et sans nul doute la plus connue. De nouveau, le Christ lui révèle son divin Cœur, et lui laisse ces paroles : « Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes, qu'il n'a rien épargné jusqu'à s'épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour ; et pour reconnaissance, je ne reçois de la plupart que des ingratitudes, par leurs irrévérences et leurs sacrilèges, et par les froideurs et les mépris […] Mais ce qui m'est encore le plus sensible est que ce sont des cœurs qui me sont consacrés qui en usent ainsi. »

La Sainte religieuse déploya tous ces efforts à conquérir les cœurs au Cœur de Jésus. Son zèle fut couronné de succès. La « dévotion au Sacré-Cœur » va se répandre dans toute la chrétienté et, en 1899, le pape Léon XIII (Vincenzo Gioacchino Pecci, 1878-1903) instituera la fête du Sacré-Cœur (3e vendredi après la Pentecôte).

Elle fut déclaré bienheureuse  en 1864, et  canonisé en 1920.

En nous rappelant l’origine et la propagation de cette touchante dévotion, admirons les œuvres de la tendresse du Cœur de Jésus. Demandons-lui la grâce de savoir tirer profit des faveurs que l’on reçoit et de  mieux connaitre le don de Dieu.

Prière :

Que votre bonté est grande Jésus ! Soyez béni pour la communication que vous nous faites des trésors de votre Cœur. Accordez nous la grâce de savoir les utiliser. Sainte Marguerite-Marie, apôtre du Cœur de Jésus, demandez que ce Cœur adorable  et miséricordieux soit toujours l’objet de notre affection et le gage de notre salut. Ainsi soit-il.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6