Chapitre troisème (deuxième partie)

St Paul aux Romains (10,9) : Cette maxime débutera chacune de mes interventions sur le Paraclet

Si de ta bouche tu affirmes que Jésus est Seigneur, si, dans ton cœur tu crois que Dieu la ressusciter d'entre les morts, alors tu seras sauvé.

Biens chers priants ;

A vous tous , ceux qui avez marché avec moi depuis le début, sur le chemin de la compréhension de cette extraordinaire révolution de nos êtres, ainsi que les nouveaux arrivés dans ce périple, et aussi à ceux qui nous rejoindrons (nombreux je le souhaite de tout cœur) par la suite,  c'est avec une grande joie que je vous retrouve aujourd'hui, suite a la fête de l'ascension du Seigneur, et dans l'expectative de la fête de Pentecôte.

St Cyrille d'Alexandrie disait au sujet de l'ascension du Christ : « Avec la conception et la construction de son ÉGLISE, le Christ nous a fait participant de la nature divine. Nous ne sommes plus de simples êtres humains , mais des enfants de Dieu, notre Père des Cieux. Nous sommes devenus des hommes et des femmes, participant déjà à l'éternité promise par le Christ suite à son obéissance a la volonté de son Père et notre Père, de son Dieu et notre Dieu. Tous, nous sommes donc un seul être dans la Trinité Sainte, Père, Fils et Saint-Esprit. Nous sommes devenus un seul être dans une identité d'état, un seul être dans un progrès conforme à la piété, par notre communion à la chair sacrée du Christ dans l'Eucharistie par notre communion et notre totale adhésion à l'unique Esprit Saint. »

( D'où nécessité de bien comprendre la nature de la troisième personne de la Trinité, qui m'a impliqué dans ce travail monumental d'explication et de compréhension pour adhérer complétement et totalement a celui qui nous ouvre à la participation divine de nos êtres mortels, racheté par le sang du Christ , Verbe de Dieu.)

J'ai d'autant plus plaisir à vous inviter à une prière particulière, puisqu'il y a 22ans déjà ; le 23 mai 1999, était aussi un dimanche de Pentecôte, et ou, avec deux autres frères, j'ai été ordonné diacre permanent. Depuis ce jour, ma vie vous est consacrée , comme pasteur des brebis du Seigneur, travaillant au diverses et nombreuses tâches ou le Seigneur m'implique, tout comme au service de la communauté d'HOZANA dont nous sommes tous membres. Vous pouvez aussi me rejoindre dans l'Évangile selon St Matthieu, mis en ligne aussi sur hozana, et je vous annonce une grande possibilité qui j'espère vous fera plaisir de suivre, lorsque St Matthieu prendre fin, de renouveler ma participation sur Hozana avec l'Évangile expliqué de St Jean l'évangéliste.

Voilà j'arrête là mon bla-bla-bla, et vous laisse avec la suite de l'explication sur le Saint Esprit.

Esprit Saint  Chapitre 3 (2éme partie)

Dans une vie de foi, cette remarque ne se contredit pas, bien au contraire, elle permet de concilier des évènements successifs sans qu'ils se contredisent ; la confirmation ou l'ordination selon le cas, ne double pas ou ne triple pas le sacrement initial du baptême, mais comme l'effusion de l'Esprit Saint agit par approfondissement dans le renouvellement de la création dont nous faisons partie intégrante, elle agit de même en nous , approfondissant et renouvelant en nous notre charisme, car la création elle-même , unique dans le dessein de Dieu ne s'est pas fait en un jour, il ne faut pas perdre de vue, que selon l'économie Divine,l'humain vit une histoire par son passage provisoire sur terre, et qu'il nous appartient d'en faire bon usage à tout point de vue.

Quand Pierre évangélise le centurion Corneille, il rappelle avec force le baptême de Jésus, et comment Dieu son Père la « OINT » de sa puissance. (Ac 10,38) Le mot OINT en grec veut dire CHRIST ou MESSIE, contient toute note foi. Il désigne ainsi Jésus comme Christ de Dieu, le Père qui le consacre et l'Esprit qui agit C'est ce que nous recevons au baptême et dans tous les autres sacrements, car à chaque moment de notre vie, nous sommes animés par le Christ et par l'Esprit. Notre mission prend alors toute sa dimension d'annoncer la Bonne Nouvelle du royaume,sous sa forme évangélique, la délivrance de nos âmes, et la liberté comme enfants de Dieu.

 Mais, car il y a un, mais, cela ne se fait pas sans une adaptation de notre être dans la dimension de notre salut. Tout comme Jésus fut conduit au désert pour y être tenté et en ressortir vainqueur, nous nous devons, nous aussi, tous au long de notre périple sur terre,  subir et traverser notre désert intérieur qui est, par le jeune et la prière, le combat contre Satan qui prend bien des figures différentes selon le cas . Dureté du cœur, refus de croire, possession de biens précieux (argent ou autre) de façon illégale ou  corrompue, reniement de la foi, exactions vis-à-vis des autres en tout point de vue et bien d'autres nombreux démons encore.

Certes, Jésus-Christ de Dieu est sorti vainqueur de ce combat, mais Satan ne s'avoue pas vaincu et ne  se tient pas pour battu, et c'est justement contre nous,qui grâce au sacrifice du Christ sommes devenues enfants de Dieu, qu'il agit afin de nous corrompre et nous faire dévier de la foi, voire nous la faire renier. Son combat ne finira qu'à la fin de temps, lorsque le Christ revendra dans toute sa gloire. .(2)

À tous, bonne réception et bon travail. L'oraison est la forme la plus prononcée et soutenue par l'esprit pour enregistrer et méditer sur ce parcours qui n'est pas des moins facile. Communion de prière… Armand

Voici la prière de cette quinzaine à l'Esprit Saint : Précieux Saint-Esprit permets moi, avec ta puissante et nécessaire participation, d'être toujours en communion plénière avec vous, Trinité Sainte , que  de toute mon âme j' adore profondément ! Esprit béni de DIEU, aide- moi continuellement a ne pas vous attrister , en m'abandonnant corps et âme dans la lumière indicible de l'Amour infini de notre Père Miséricordieux. AMEN  

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Esprit Saint ou Paraclet ? Qu'en est-il ?