Vie éternelle

150792-vie-eternelleTroisième jeudi du temps pascal.

Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Du psaume 65 : Peuples, bénissez notre Dieu ! Faites retentir sa louange, car il rend la vie à notre âme, il a gardé nos pieds de la chute.

De l'Évangile du jour :

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi. Certes, personne n'a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui- là seul a vu le Père. Amen, amen, je vous le dis : il a la vie éternelle, celui qui croit. Moi, je suis le pain de la vie. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c'est ma chair, donnée pour la vie du monde. » (Jn 6, 44-51)

Méditation :

Notre société, Seigneur, parlemente et philosophe sur son état et son devenir.

Il y a ceux qui prédisent la chute et la déchéance de notre civilisation. Il y a les autres qui évoquent une évolution de notre espèce, vers une sorte de surhomme, par l'évolution du transhumanisme.

Ainsi donc, nous faisons de nous-mêmes des dieux, c'est à dire des personnes capables de donner (et de prendre) la vie, dans un codex éthique et moral en perpétuelle évolution. Ce qui est bien aujourd'hui ne l'était pas hier. Certaines traditions du passé sont devenues inacceptables.

Le transhumanisme, c'est une façon d'alléger l'homme de la pesanteur de son corps, de l'éloigner des maladies, et donc de la mort. Le transhumanisme est une recherche moderne d'immortalité. Ce qu'aucune potion n'a pas réussi à faire, la technologie, de plus de plus nanométrique, s'en chargera.

Il est fort probable que l'humanité prendra ce chemin, et nul ne peut en dire les effets néfastes, car si il y aura des améliorations apparentes, et de nombreux dilemmes se présenteront.

Il n'est pas question ni souhaitable de fustiger le progrès, qui à bien des égards a apporté au monde de nombreuses avancées médicales et sociales. Il est encore moins dans mon idée, Seigneur, de défendre un retour au passé, car le passé n'a pas que des exemples augustes.

Mais voilà, la vie éternelle, ce n'est pas l'éternité de la vie telle que nous la connaissons.

La vie éternelle, celle dont tu nous parles, passe par la mort, naturelle, simple étape pour nous. La mort est intimement liée à la vie. 

Toi-même, Seigneur, Dieu incarné, pleinement Dieu et pleinement homme, tu es passé par la mort sur la croix, pour le pardon de nos péchés, pour ressusciter dans la gloire et mettre fin à la mort, non pas physique, mais la mort de l'âme dont le diable se nourrit. La vie éternelle que tu nous promets n'est pas celle de ce monde mais de l'autre, exempte de tout péché, de tout mal, exempte de la pesanteur des choses, de nos obligations mondaines, de nos rapports complexes. 

Je ne veux pas, Seigneur, d'une éternité de cette vie, mais je veux vivre, Seigneur, la grâce du grand passage, qui mène à la vie éternelle, dans ta plénitude. Non, je ne veux pas de la manne infinie du désert de ce monde, mais de ton pain, pain de vie, chair et corps, vrai corps, qui nous ranime, qui donne à notre âme un nouveau souffle, et qui nous protège de la mort totale, celle des abîmes du malin. 

Que ton Nom soit béni, Seigneur, Père, Fils et Saint-Esprit !

Notre-Dame de l'assomption, toi qui as été préservée de la mort en montant corps et âme au ciel, prie pour nous et notre monde.

Amen. Alléluia, alléluia.

Frères et sœurs, bien-aimés en Christ, exprimez-vous en commentaires ; ajoutez vos prières, réflexions et méditations, afin que nous puissions échanger dans la paix du Christ !! Je lis chaque jour vos mots, et porte vos intentions dans ma prière.


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Talitha Koum! Se réveiller tous les jours et Vivre le Christ !