Chercher des signes ?

150591-chercher-des-signesTroisième mardi du temps pascal

Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

De l'Évangile du jour :

En ce temps-là, la foule dit à Jésus : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l'Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel . » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : ce n'est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c'est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Car le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. » Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. » Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim ; celui qui croit en moi n'aura jamais soif. » (Jn 6, 30-35)

Méditation :

C'est l'histoire, Seigneur, de l'homme qui part en quête d'un graal, et qui parcourt le monde. Il va, d'espoirs en déceptions, il ne trouve aucun autre but à sa vie, et cherche, partout où il peut, dans des coins reculés, inconnus des hommes. Au bout d'une vie fatigante, rentré à son port d'attache, il trouve, sous son lit, le fameux trésor, et meurt. Une vie gâchée.

Si j'attends des signes pour avoir foi en toi, alors je peux rester longtemps, car il m'en faudra toujours plus, et sans doute, moi aussi, jusqu'à mon dernier souffle.

Les scientifiques comprendront : toute preuve est réfutable. Toute vérité établie est un jour démontée. Tout affirmation peut et doit être remise en question. La science est l'art de l'indécision, des connaissances insuffisantes, qui poussent à la recherche. Einstein est mort sans avoir réussi ce qu'il voulait, mettre la pensée de Dieu en équations.

Des signes, il y en a tous les jours : l'agencement parfait des astres, la ronde des saisons, les merveilles de la nature, le miracle de la vie qui se perpétue. Nous en sommes, pour beaucoup, indifférents.

Dieu le Père, d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, YHWH, tu nous en a envoyé des signes, par Moïse, par les prophètes. 

Mais toi, Jésus, tu n'es pas un signe : tu es Dieu.

Chacun de tes actes sont des manifestations de ta divinité.

Tu es Dieu, né du Vrai Dieu, Lumière née de la Lumière.

Tu n'es pas une créature comme Moïse et toutes les choses du monde.Tu es engendré non pas créé, de même nature que le Père.

En venant t'incarner, en nous révélant le mystère de la trinité, tu t'offres comme un Pain de vie qui nourris notre âme et qui nous donnes dans ton amour la vie éternelle. Tu nous insuffles la vraie vie, celle de l'Esprit, dans le souffle impétueux de l'amour.

J'ai connu ces instants de vie où, désœuvré, j'ai cherché l'introuvable dans des philosophies, des religions d'orient, des Indes, du Pacific, des Amériques, des pratiques du corps et de l'esprit. Je courrais, jusque dans mes rêves, après un invisible. J'ai appris beaucoup ; je n'ai rien trouvé.

Un jour de mercredi des cendres, étant là par la providence, je suis entré dans la basilique Notre-Dame de Nice, que je n'ai plus quittée. En écoutant ton Évangile, une émotion montait. Et au fond de moi, cette redécouverte : pourquoi cherches-tu, il est déjà là, avec toi ; celui qu'il te faut, c'est le Christ ! 

Les larmes coulaient.

Je me suis souvenu des saintes femmes en direction de ton tombeau, et des anges qui disaient : il n'est pas là, il est ressuscité.

Dans les jours suivants, je me suis empressé de revenir, pour me confesser, pour me réconcilier, après ces trois ans de maladie loin de l'Eglise, loin de toi.

Tu es ressuscité, ô Christ. Tu es là avec chacun de nous jusqu'à la fin du monde. Il suffit de t'appeler, de te prier, où qu'on en soit, et tu habites notre cœur, donnant à notre âme l'eau et la nourriture dont elle a besoin pour vivre. 

Que ton Nom soit béni, Seigneur, Père, Fils et Saint-Esprit !

Notre-Dame de la passion et de la résurrection, prie pour nous et notre monde.

Amen. Alléluia, alléluia.

Frères et sœurs, bien-aimés en Christ, exprimez-vous en commentaires ; ajoutez vos prières, réflexions et méditations, afin que nous puissions échanger dans la paix du Christ !! Je lis chaque jour vos mots, et porte vos intentions dans ma prière.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

6 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Talitha Koum! Se réveiller tous les jours et Vivre le Christ !