Jeudi 8 avril : Jeudi de Pâques

Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? Tiré de l'évangile du jour.


Beaucoup aiment les belles histoires d'amour, surtout celles qui se terminent bien... Alors que tous les romantiques profitent bien de l'évangile d'aujourd'hui qui raconte une belle histoire d'amour, toute surnaturelle, celle de sainte Marie Madeleine pour Jésus ! Là où les apôtres semblent réfléchir et se demander ce qu'est devenu le Corps de Jésus, là où les saintes femmes, vont nettoyer le Corps de Jésus, sainte Marie Madeleine, elle, reste au tombeau, en pleurant et souhaitant ardemment revoir ce corps du Seigneur qu'elle a tant aimé ! Saint Grégoire remarque même que les anges semblent ne pas l'intéresser plus que cela, puisqu'elle ne veut que son Maître ! Jésus, bien vivant, l'interpelle alors Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? Mais c'est le Corps de son Seigneur qu'elle cherche ! Il ne comprends donc rien ce jardinier ? Mais le jardinier l'appelle alors par son prénom Myriam ! Et Marie Madeleine est ravie de revoir son maître, non plus dans son corps mort, mais bien vivant devant elle et elle réponds avec une grande affection. Rabbouni ! Petit Maître ! Et Jésus de répondre Va dire à mes frères que je monte vers mon Père ! 

Cette leçon est belle, ne trouvez vous pas ? Pour l'œuvre missionnaire, pour éclairer nos frères qui n'ont pas encore accepté de le message de Jésus ressuscité, Jésus ne cherche pas tant des gens doués, où des gens riches, non, Il veut des âmes remplies d'amour. Celles là seront rayonnante du monde surnaturel qu'elle veulent annoncer. Celles là seront fidèles dans les difficultés qu'on rencontrera toujours sur le chemin. Celles là seront toujours comprises et crues par ceux qui les verront. Pourquoi es-tu venue ici ? Demandait un jour un vieil africain malade à une sœur missionnaire qui le soignait dans sa pauvre case. Tu es jeune, tu es jolie, tu avais sans doute une famille une belle maison, pourquoi es tu venue ici ? Et la sœur de montrer le crucifix qu'elle portait en disant C'est à cause de Lui ! C'est à cause de mon Dieu dont tu vois ici l'image que je suis venue m'occuper de toi ! Le vrai amour est crédible...


Pratique : Se dévouer au cours de la journée.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Un mot spirituel quotidien