Jésus apparaît à ses apôtres - 8 avril 2021

Jésus apparaît à ses apôtres - 8 avril 2021
Jeudi dans l'Octave de Pâques

Évangile selon saint Luc 24, 35-48

En ce temps-là, les disciples qui rentraient d'Emmaüs racontaient aux onze Apôtres et à leurs compagnons ce qui s'était passé sur la route, et comment le Seigneur s'était fait reconnaître par eux à la fraction du pain. Comme ils en parlaient encore, lui-même fut présent au milieu d'eux, et leur dit : « La paix soit avec vous ! » Saisis de frayeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds : c'est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n'a pas de chair ni d'os comme vous constatez que j'en ai. »

Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds. Dans leur joie, ils n'osaient pas encore y croire, et restaient saisis d'étonnement. Jésus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? » Ils lui présentèrent une part de poisson grillé qu'il prit et mangea devant eux. Puis il leur déclara : « Voici les paroles que je vous ai dites quand j'étais encore avec vous : “Il faut que s'accomplisse tout ce qui a été écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes.” »

Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures. Il leur dit : « Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu'il ressusciterait d'entre les morts le troisième jour, et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. À vous d'en être les témoins. »

Regnum Christi France · 210408 Lc 24, 35-48 Jésus apparaît à ses apôtres
Prière

Le Seigneur charge les apôtres de témoigner de sa Résurrection, d'être lumière pour ce monde et en ce monde, et d'être aussi, avec lui, le sel de la terre. Il leur dit ce qu'il faut faire : « De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit (...) » (Mt 28, 19) mais il ne leur dit pas comment faire : il leur fait confiance et leur promet d'être avec eux jusqu'à la fin des temps, soutenant leur enthousiasme et leur courage au milieu des persécutions. Sa promesse est sans condition.

Demande

Seigneur, que les épreuves ne viennent pas à bout de la faiblesse de ma foi : que ta grâce soit toujours en moi pour témoigner de ta Résurrection tout en préservant, au fond de moi, la charité et la patience.

Réflexion

Ayant quitté le village d'Emmaüs, les deux disciples ont rejoint les apôtres à Jérusalem et leur racontent ce qu'ils ont vécu après avoir reconnu le Messie à la fraction du pain.

  1. « Comme ils en parlaient encore, lui-même fut présent au milieu d'eux. »
    Avant toute autre intervention, Jésus leur offre la paix entre eux et avec eux, en signe de salut. Les disciples sont remplis de frayeur et ne peuvent réaliser ce qui est en train de se passer. Ils voient devant eux quelqu'un mais ne comprennent pas qu'ils ont en face d'eux un être vivant : « Ils croyaient voir un esprit. » À vrai dire, il est difficile de comprendre ce qui est écrit : un esprit ne se voit pas. C'est une réalité intouchable et invisible. On peut entendre une voix mais, pour nous, voir un esprit est du domaine de l'irréalisable. Effrayés et peureux, les apôtres voient mais ne réalisent pas ce qu'ils voient.
     
  2. « Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds : c'est bien moi ! »
    Jésus s'attendait à cette réaction et comprend leur égarement. Il veut aussi qu'ils comprennent qu'il est réellement présent au milieu d'eux. Il leur montre alors ses pieds et ses mains témoignant de l'identité de celui qui parle : ce n'est pas un fantôme, ce n'est pas un esprit : « Un esprit n'a pas de chair et n'a pas d'os comme vous constatez que j'en ai. » C'est lui, Jésus, avec lequel ils ont vécu et qu'ils ont accompagné pendant les années passées avec lui sur la terre d'Israël. C'est lui qui a accompli des miracles, ressuscité des morts, multiplié les pains et les poissons, converti des incroyants. C'est lui qui est là au milieu d'eux et c'est bien lui, le crucifié, qui a été mis au tombeau et qui est ressuscité. C'est lui, le Seigneur lui-même ! Alors les apôtres veulent le voir et le toucher. Et, pour confirmer la réalité de sa présence au milieu d'eux, il leur demande quelque chose à manger.
     
  3. « Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures. »
    Surmontant leur émotion et silencieusement, les apôtres lui présentent une part de poisson grillé qu'il mange devant eux. Les onze et les deux disciples d'Emmaüs restent muets. Leur intelligence et leur sensibilité sont profondément troublées. L'expérience de la foi est liée à la découverte et à la compréhension du sens de ce à quoi nous assistons : les disciples font ici une expérience qui exige l'ouverture de leur intelligence à ce qu'ils voient mais leur assentiment demande aussi une explication de la part du Ressuscité qui leur parle de ce que les Écritures, les prophètes et Moïse avaient annoncé à son sujet.
    Pour nous, aujourd'hui, dans ce monde perturbé par les imprévus et les complexités au quotidien, nos moments de difficultés dans le domaine de la foi avec ses zones d'ombre et même d'obscurité, peuvent être confiés au Seigneur et, avec Charles de Foucauld, nous pouvons lui adresser cet appel tout simple : « Mon Dieu, si vous existez, faites que je vous connaisse ! »
    Et si nous agissons avec confiance et espérance, la miséricorde du Père viendra nous réconforter et faire de nous des témoins crédibles annonçant la vérité éternelle.
Dialogue avec le Christ

Que faire et que dire ? Les temps que nous vivons sont difficiles et leurs conséquences peuvent provoquer une diminution de notre foi. Seigneur, que la faiblesse de ma foi ne soit pas le prétexte pour tout laisser aller sans y adjoindre des points de repères. Quand tu étais sur la croix, tu as confié Jean, ton disciple, à la vigilance de Marie, ta Mère. Accorde-moi de me réfugier sous la protection de ta sainte Mère à chaque instant.

Résolution

Prier un chapelet pour la communion des saints et les âmes du purgatoire qui ont besoin de nous et offrir mes difficultés pour les aider.

Cécile Beaure d'Augères, consacrée de Regnum Christi
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l'Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Méditation sur l'Évangile du jour