Carême J35 : combattre le péché par la beauté de l'amour.

148357-careme-j35-combattre-le-peche-par-la-beaute-de-l-amourLundi Saint : l'onction à Béthanie

Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

De l'Évangile de Jésus Christ selon saint Jean :

Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare, qu'il avait réveillé d'entre les morts. On donna un repas en l'honneur de Jésus. Marthe faisait le service, Lazare était parmi les convives avec Jésus. Or, Marie avait pris une livre d'un parfum très pur et de très grande valeur ; elle répandit le parfum sur les pieds de Jésus, qu'elle essuya avec ses cheveux ; la maison fut remplie de l'odeur du parfum. Judas Iscariote, l'un de ses disciples, celui qui allait le livrer, dit alors : « Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d'argent, que l'on aurait données à des pauvres ? » Il parla ainsi, non par souci des pauvres, mais parce que c'était un voleur : comme il tenait la bourse commune, il prenait ce que l'on y mettait. Jésus lui dit : « Laisse-la observer cet usage en vue du jour de mon ensevelissement ! Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m'aurez pas toujours. » Or, une grande foule de Juifs apprit que Jésus était là, et ils arrivèrent, non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir ce Lazare qu'il avait réveillé d'entre les morts. Les grands prêtres décidèrent alors de tuer aussi Lazare, parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui, s'en allaient, et croyaient en Jésus. (Jn 12, 1-11)

Méditation :

Depuis ma plus tendre enfance, j'ai toujours eu, Seigneur, une affection pour le pape.

Je n'avais pourtant aucune instruction religieuse, mais j'étais fasciné par cet homme en blanc.

J'ai eu la chance de visiter le Vatican.

Je me souviens de cette impression d'immensité dans la basilique Saint Pierre.

Souvent j'entends, parfois même de chrétiens, qu'au fond, si le pape vendait le Vatican, il y aurait assez d'argent pour nourrir tous les pauvres de la planète !

Si seulement le monde était régi par le simple principe de causalité, il y aurait beaucoup moins d'ennuis. Mais si le battement d'ailes d'un papillon peut provoquer une tempête à l'autre bout du monde, il en est de même des actions des hommes.

A ces gens là, qui résonnent par logique, mais qui ne vont pas assez à l'essence des choses, j'aimerais dire : le pape, lorsqu'il voit tous ces enfants mourir, n'a-t-il jamais pensé se débarrasser des ors pour résoudre ce problème ?

Alors pourquoi ne le fait-il pas ?

D'abord, nous n'en savons rien, car les œuvres pontificales sont discrètes et efficaces.

Et puis, malheureusement, on pourrait bien disposer de toutes les richesses du monde qu'il resterait encore des affamés, des malades, des nécessiteux.

Pourquoi ?

Parce que le péché !

Par qui ? 

Par Satan !

La plupart des guerres, des famines, des crises, sont dues à la corruption, à des régimes odieux, à des formes d'extermination, à des égoïsmes, à un système qui ne marche pas, et qui doit changer.

Que peut-y faire le pape, sinon exhorter, prier, voyager, parlementer, aider, aimer ?

Partout dans le monde, l'Eglise est présente.

Partout dans le monde, l'Eglise est au service des plus démunis.

Mais si, comme Judas, nous ne regardons les choses par leur aspect financier, comme cette petite fiole de parfum que Marie casse pour oindre tes pieds, ô Christ, et qui aurait mieux servi aux pauvres, c'est par ce même aspect financier que pour quelques pièces on te trahit.

Le service est essentiel, le beau en est la quintessence. 

A un pauvre, il faut remplir son ventre et son âme.

La beauté de l'Eglise, de sa liturgie, est ce qui donne au monde gris une saveur vivante, luxuriante, paradisiaque.

Sel de la terre, ne perdons pas notre goût. Lumière du monde, ne perdons pas notre éclat. 

Quoi de plus important que de prendre soin du corps des morts, pour garder leur dignité ?

Quoi de plus logique que de te contempler et t'écouter, pour qu'ensuite au service, nous ne soyons pas des nuages, mais des êtres de lumière ?

Il y a assez d'argent dans le monde pour le confort de tous les hommes.

Il y a assez de nourriture pour que la famine disparaisse.

Il y a assez de place pour chacun d'entre nous.

C'est un fait mathématique.

C'est aussi la grâce de ta création, car ce monde, tu l'as créé bon et beau.

Ce qu'il manque, c'est l'amour.

Toutes les plaies visibles ne sont que la gangrène du mal.

Ce n'est pas par le mal que nous combattrons le mal, mais par l'amour.

Le pape, qui reçoit les visiteurs dans la cité du Vatican, et qui se déplace jusque dans les ruines Irakiennes, nous montre chaque jour comment aimer selon ta volonté.

Que ton Nom soit béni, Seigneur, Père, Fils et Saint-Esprit !

Notre-Dame des nations, prie pour nous et notre monde.

Amen.

Frères et sœurs, bien-aimés en Christ, exprimez-vous en commentaires ; ajoutez vos prières, réflexions et méditations, afin que nous puissions échanger dans la paix du Christ !! Je lis chaque jour vos mots, et porte vos intentions dans ma prière.148356-careme-j35-combattre-le-peche-par-la-beaute-de-l-amour

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Talitha Koum! Se réveiller tous les jours et Vivre le Christ !