Il y a 101 ans, Jacinthe se confessait pour la dernière fois.

Il y a 101 ans, Jacinthe se confessait pour la dernière fois.

Confessionnal du curé d'Ars

.

            Marquons ce jour anniversaire de l'entrée au ciel de la petite Jacinthe de Fatima par un rappel et une information.

            Le rappel : C'est la référence de la publication relative au récit des jours précédant la mort de Jacinthe avec ses remarques sur la façon de s'habiller et la tenue qu'il faut avoir dans l'église. https://hozana.org/publication/75462-elle-n-etait-enfant-que-par-les-annees

            Vous y verrez que, connaissant le moment de sa mort, elle voulut se confesser une dernière fois avant que Notre Dame ne vienne la chercher, elle qui avait fait tant de sacrifices pour sauver les pécheurs.

.

            L'information, après le récit que voici : Lucie nous a rappelé dans ses mémoires le souvenir de sa première confession Le sentiment de respect qui pénètre la petite fille est le plus beau moment de ce récit. C'est le respect envers soi-même qui est le commencement de la sainteté nous dit l'auteur qui a rapporté ce récit sur internet :

            "Lorsque mon tour arriva, j'allais m'agenouiller aux pieds de notre bon Dieu qui était représenté à cet endroit par son ministre pour implorer le pardon de mes péchés. Lorsque j'eus terminé, je vis que tout le monde riait. Ma mère m'appela et me dit :

            – Ma fille, ne sais-tu pas que la confession se fait à voix basse, que c'est un secret ? Tout le monde t'a entendue. Seulement, à la fin tu as dit quelque chose que personne n'a compris.

            Sur le chemin du retour, ma mère fit diverses tentatives pour voir si elle pourrait découvrir ce qu'elle appelait le secret de ma confession. Mais elle n'obtint qu'un profond silence. Je vais donc maintenant découvrir ce secret de ma première confession. Le bon prêtre dit, après m'avoir entendue, ces quelques mots :

            – Ma fille ton âme est le temple du Saint Esprit. Garde-la toujours pure pour qu'Il puisse continuer son action divine en elle.

            En entendant ces paroles, je me sentis pénétrée de respect pour moi-même et je demandai au bon confesseur comment je devais faire.

            – A genoux, là aux pieds de Notre Dame, demande-Lui avec beaucoup de confiance qu'Elle prenne soin de ton cœur, qu'Elle le prépare pour recevoir demain dignement son Fils chéri, et qu'Elle le conserve pour lui seul.

            Il y avait dans l'église plus d'une image de Notre Dame, mais comme mes sœurs préparaient l'autel de Notre Dame du Rosaire, j'avais alors l'habitude de prier devant sa statue. Aussi c'est là que je me rendis pour lui demander, avec toute l'ardeur dont j'étais capable, de conserver pour Dieu seul mon pauvre cœur.

            Ayant répété plusieurs fois cette humble supplique, les yeux fixés sur la statue, j'eus l'impression qu'Elle souriait, et que, dans un regard et un geste de bonté, Elle me disait que oui. Je demeurai tellement remplie de joie que je n'arrivai qu'avec difficulté à articuler une parole"

.

            Ce 20 février au matin, l'abbé Le Forestier qui anime sur Hozana la communauté  ‘'  https://hozana.org/communaute/6766-un-mot-spirituel-quotidien''  a publié ce texte que je vous livre en entier :  Voulez-vous découvrir l'immense bonté de Dieu ? Voulez-vous progresser dans votre vie personnelle ? Voulez-vous découvrir les merveilles de la foi ? Alors allez faire une retraite ! Mais c'est souvent difficile de trouver quelques jours pour partir, par manque de temps, d'argent, et de courage... Pour vous y donner goût et vous encourager pendant ce Carême, je vous propose une petite retraite à travers votre mot spirituel. Cette année, je voulais vous faire découvrir la richesse incroyable du sacrement de Pénitence qu'on appelle encore souvent la confession.

            C'est un bon sujet pour trois raisons évidentes. D'abord parce que tout chrétien devrait au minimum se confesser à l'approche de Pâques. Alors autant s'y préparer ! Ensuite parce que beaucoup pensent qu'ils ne savent pas bien se confesser. Et cela les fait hésiter pour pratiquer ce sacrement. Mais pourquoi rester ainsi dans le doute et l'ignorance ? Soyez fidèles au "mot spirituel" ces prochains jours et vous saurez tout sur la confession ! Enfin, si on appelle ce sacrement "la pénitence", il convient tout particulièrement à notre époque du Carême, le grand temps de pénitence dans l'Eglise...

            Un sacrement est un merveilleux cadeau de Dieu. Quand on le reçoit, le Seigneur touche l'âme pour y laisser sa lumière et sa grâce. On peut alors dire en vérité, Le Seigneur m'a entendu et m'a pris en pitié. Le Seigneur s'est fait mon soutien ! Est-ce que cela vous dit ?


            Je vous encourage donc pour bien pratiquer la dévotion réparatrice des 5 premiers samedis du mois, à vous inscrire à cette communauté, car vous y trouverez ces prochains jours des informations sur la confession. Ces informations viennent d'un prêtre: Celui à qui Notre Seigneur a donné le pouvoir de remettre les péchés ‘'Ego te absolvo''        ‘' Je t'absous     ‘'

.

          -.Oui, Jacinthe et François, je les emmènerai bientôt mais toi, (Lucie) tu resteras ici pendant un certain temps. Jésus veut se servir de toi afin de me faire connaître et aimer. Il veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. A qui embrassera cette dévotion, je promets le salut, ces âmes seront chéries de Dieu, comme des fleurs placées par Moi pour orner son trône.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

18 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader