Le combat spirituel

Le combat spirituel

Toute vie spirituelle comporte une certaine part de combat. Nous avons tous à lutter, à un moment ou à un autre, contre les forces du mal qui agitent notre monde. La clé est la confiance en Dieu et non en soi.

Sur ce sujet, saint Paul est limpide dans sa lettre aux Éphésiens : « Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les Dominateurs de ce monde de ténèbres, les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal qui sont dans les régions célestes. » (Ephésiens 6 :12) Le combat est donc âpre. Or, il n'est pas toujours simple de savoir comment le mener.

Se défier de soi-même

La défiance de soi-même est si nécessaire dans le combat spirituel, qu'on ne peut, sans cette vertu, non seulement vaincre tous ses ennemis, mais surmonter les moindres passions. Cette vérité doit être gravée profondément dans notre esprit. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, il faut donc, pour vaincre les forces du mal, se défier de soi-même. Il ne s'agit pas ici de dire qu'il est mauvais, d'une manière générale, de croire en soi et en ses capacités, mais plutôt de faire la chasse à toute trace d'orgueil, car c'est très souvent là que vient se loger le malin. Nous avons des qualités, certes, mais dans le combat spirituel, dans ce combat inégal contre des forces qui nous dépassent, nous appuyer sur nos propres ressources est non seulement insuffisant mais surtout présomptueux. La seule force dont nous avons besoin, c'est Dieu.

Avoir confiance en Dieu

Quoique la défiance de soi-même soit indispensable dans le combat spirituel, si elle est seule, et qu'on n'ait point d'autre secours, on prendra bientôt la fuite, ou l'on sera désarmé et vaincu par l'ennemi. Il faut donc y ajouter une grande confiance en Dieu, qui est l'auteur de tout bien, et de qui seul on doit attendre la victoire.

Si nous sommes parfaitement convaincus de notre faiblesse, nous remporterons sans doute, avec l'assistance du Seigneur, de grands avantages sur nos ennemis, n'y ayant rien de plus puissant pour nous attirer les grâces du ciel, que de nous armer d'une généreuse confiance en Dieu.

Le sujet étant vaste, on évoquera ici que des directives bibliques, sans commenter les autres pratiques existantes.

1) La réalité du combat

Le Nouveau Testament évoque plusieurs fois le fait que la vie chrétienne est un combat et l'apôtre Paul a pu écrire à la fin de sa vie « J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi » (2 Timothé 4 :7). Les Saintes Écritures évoquent le combat contre le péché « Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang, en luttant contre le péché ». (Hébreux 12 :4) ou pour la foi ; « Bien-aimés, comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes » (Jude 1 :3), ainsi que le combat spirituel « Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable… » (Ephésiens 6.10-20).

2) L'importance du combat spirituel

Ces dernières décennies ont été marquées par la publication de plusieurs ouvrages concernant le combat spirituel et invitant le chrétien à prendre une part active dans cette lutte. Il est également vrai que la réalité de ce combat a parfois été oubliée.

Que dit les Saintes Écritures ? Des textes clairs comme (Ephésiens 6 : 10-20 ; 1 Pierre 5 :8 ; Jacques 4 :7) montrent très clairement la réalité et l'importance de ce combat. Le rationalisme occidental a sans doute influencé notre manière de considérer la vie chrétienne en nous faisant oublier la réalité de cette lutte spirituelle. Il existe bien d'autres textes, mais ceux-ci sont suffisamment explicites pour attester la réalité du combat spirituel qui concerne toute la vie du chrétien.

3) Il s'agit d'une lutte face à un ennemi vaincu

Jésus est venu pour détruire les œuvres du diable (1 Jean 3 :8) et sa victoire à la croix est éclatante, définitive et totale (Jean 12 :31 ; 16 :11 ; Colossiens 2 :15 ; Hébreux 2 :14).

4) Un ennemi vaincu… mais actif

Le livre de l'Apocalypse évoque largement cette question. Le diable fait la guerre contre ceux qui obéissent aux commandements divins et témoignent dans ce monde ; « Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s'en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus » (Apocalypse 12 :17). Plus généralement, la Parole montre l'action du diable pour : perturber la vie d'une église et son témoignage (2 Colossiens 2 :11), faire que les chrétiens soient persécutés (Apocalypse 2 :10 ; 13), obscurcir l'intelligence des non-croyants (Actes 26 :18 ; 2 Colossiens 4 :4), tenter les chrétiens (1 Colossiens 7 :5). Le diable exerce un réel pouvoir sur le monde actuel (Ephésiens 2 :2 ; 1 Jean 5 :19).

5) La part du chrétien : résister

Le chrétien ne doit laisser aucune occasion au diable de l'entraîner dans des pensées, paroles ou actions qui ne glorifient pas Dieu (1 Colossiens 7 :5 ; 2 Colossiens 2 :11 ; Ephésiens 4 :27). Il est appelé principalement à résister.

Dans (Ephésiens 6 : 10-20), Paul demande de résister dans les jours difficiles (verset 13). Les différents éléments mentionnés invitent à faire confiance à Dieu, à s'appuyer sur le message de l'Evangile et ses effets pour la vie du croyant.

L'épître de Jacques souligne la nécessité de se soumettre à Dieu pour résister au diable et éviter de pécher et de se souiller par un amour du monde incompatible avec la nouvelle nature (Jacques 4 :4-8). La foi qui conduit à la soumission et à l'obéissance confiante en Dieu est essentielle pour lutter contre le diable et les attaques spirituelles.

Pierre demande aussi de résister au diable dans un contexte de persécution (1 Pierre 5 :8-9). La confiance placée en Dieu, donc en sa souveraineté, et dans la victoire de Christ à la croix est précieuse pour résister aux manœuvres du diable.

La difficulté de la vie chrétienne est une réalité et les attaques des puissances mauvaises font partie de la réalité pour chaque enfant de Dieu. La protection divine fait aussi partie de cette réalité. C'est pourquoi la résistance se fait en choisissant constamment de se placer, par la soumission confiante à sa volonté, sous la protection de Celui qui a vaincu le diable et tous ceux qui le suivent.

6) Une action offensive : le témoignage et l'évangélisation

L'annonce du message de l'Evangile est une invitation à changer de maître pour passer dans le Royaume de Dieu, ce changement n'étant possible que par l'action du Saint-Esprit dans le cœur des personnes (Colossiens 1 :12-13). La proclamation de la Parole de Dieu lors de la prédication dominicale ou lors d'études bibliques, ainsi que l'évangélisation, font aussi partie du combat spirituel et nous poussent clairement à rechercher soutien, secours et discernement auprès de Dieu.

En conclusion

Si nous prenons conscience de notre faiblesse et que nous nous tournons vers le Seigneur, il nous donnera les armes nécessaires. Ne présumons donc pas de nos forces et n'ayons de cesse de nous appuyer sur celles de notre Dieu Tout-Puissant. C'est par Lui que nous sortirons vainqueurs de nos luttes spirituelles quotidiennes. Rappelez-vous : « Il n'y a rien de plus puissant pour nous attirer les grâces du ciel, que de nous armer d'une généreuse confiance en Dieu ».

La guerre menée par le diable contre tous les enfants de Dieu est une réalité. La fureur du diable contre Christ est reportée contre ceux qui Le suivent. Il n'a pas pu vaincre Christ, il se venge sur ceux qui sont l'objet de son amour.

La vie chrétienne normale est donc parsemée de difficultés et de pièges qui peuvent nous détourner de l'essentiel : l'attachement à Dieu et le témoignage rendu, à la fois collectivement et individuellement.

Mais la protection de Dieu est aussi une réalité, même si nous ne la voyons pas toujours. Nous ne devons négliger ni la dure réalité du combat, ni la protection de Celui qui est vainqueur et qui a toujours le dernier mot face au diable.

Prière :

Père, au nom de Jésus, nous Te remercions pour la réponse à toutes les prières que nous avons faites jusque-là. Nous avons prié selon Ta Parole et nous croyons que Tu nous as exaucés, nous saisissons donc par la foi notre victoire. « Et si nous savons qu'il nous écoute, quelle que soit notre demande, nous savons que nous possédons ce que nous lui avons demandé ». (1 Jean 5 :15)

Père, au nom de Jésus pendant ce temps de jeûne et prière, que tout enfant de cette Eglise soit définitivement libéré de tout joug démoniaque et toute oppression satanique. Nous ordonnons que tout esprit caché se révèle et disparaisse de la vie de Tes enfants. Et que chacun soit équipé pour être un libérateur. « C'est parce que vous manquez de foi, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de moutarde, vous diriez à cette montagne : Déplace-toi d'ici jusque-là, et elle se déplacerait ; rien ne vous serait impossible. [Cependant, cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne.] » (Matthieu 17 :20-21)

Père, au nom de Jésus, que toute destinée retenue captive dans notre Eglise soit libérée, sauve tous ceux qui viennent trouver refuge dans cette maison cette année et au-delà, que leurs chaînes tombent. « Le butin du puissant lui sera-t-il enlevé ? Et la capture faite sur le juste échappera-t-elle ? - Oui, dit l'Eternel, la capture du puissant lui sera enlevée, Et le butin du tyran lui échappera ; Je combattrai tes ennemis, Et je sauverai tes fils. Je ferai manger à tes oppresseurs leur propre chair ; Ils s'enivreront de leur sang comme du moût ; Et toute chair saura que je suis l'Eternel, ton sauveur, Ton rédempteur, le puissant de Jacob. (Ésaïe 49 :25-26)

Père, au nom de Jésus, exerce Ta vengeance contre toute puissance, tout agent des ténèbres qui s'oppose à la croissance de cette œuvre. Accuse ceux qui nous accusent, que Ton œuvre continue de croître et de prospérer attirant une multitude à Jésus.

Père, au nom de Jésus, sème la panique dans le camp des ennemis de cette œuvre, frappe-les d'épouvante. À tous ceux qui cherchent à nuire à cette maison, et empêcher sa croissance, frappe-les d'aveuglement. Que Ton Église et Tes enfants soient préservés. « En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples ; Tous ceux qui la soulèveront seront meurtris ; Et toutes les nations de la terre s'assembleront contre elle. En ce jour-là, dit l'Eternel, Je frapperai d'étourdissement tous les chevaux, Et de délire ceux qui les monteront ; Mais j'aurai les yeux ouverts sur la maison de Juda, Quand je frapperai d'aveuglement tous les chevaux des peuples… » (Zacharie 12 :3-4)

Père, au nom de Jésus, aide-nous par Ton Esprit à discerner toute attaque de l'ennemi afin d'y résister fermement. Nous Te demandons la grâce pour reconnaître et résister à toute tentative de l'ennemi de nous détourner de Toi et de nos frères et sœurs. « Le Seigneur dit : Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment. Mais j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point ; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères… » (Luc 22 : 31-32)

Père, au nom de Jésus, je renonce à toute pensée, toute habitude, tout désir, toute chose en moi qui donne accès au diable. Donne-moi le discernement afin que je ne sois pas manipulé par le diable pour retarder, entraver, trahir ou détruire Ton œuvre. « La fête des pains sans levain, appelée la Pâque, approchait. Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient les moyens de faire mourir Jésus ; car ils craignaient le peuple. Or, Satan entra dans Judas, surnommé Iscariot, qui était du nombre des douze. Et Judas alla s'entendre avec les principaux sacrificateurs et les chefs des gardes, sur la manière de le leur livrer. » (Luc 22 :1-4)

Père, au nom de Jésus, que toute parole et toute prédiction sataniques prononcées contre notre Eglise et ses enfants soient neutralisées. Fais taire les langues mensongères et frappe de folie les devins. Nous annulons toute parole négative contre cette maison. Ridiculise nos ennemis cette année.                   « J'anéantis les signes des prophètes de mensonge, Et je proclame insensés les devins ; Je fais reculer les sages, Et je tourne leur science en folie ». (Ésaïe 44 :25)

Père, au nom de Jésus, que toute tentative d'intimidation, naturelle, politique et spirituelle contre ce ministère et ses membres soit détruite au nom de Jésus. Nous déclarons que la terreur, l'intimidation ne s'approcheront pas de nous. Que nous travaillions dans la paix afin de gagner une multitude à Jésus cette année. « Tu seras affermie par la justice ; Bannis l'inquiétude, car tu n'as rien à craindre, Et la frayeur, car elle n'approchera pas de toi ». (Ésaïe 54 :14)

Père, au nom de Jésus

Nous annulons les opérations des puissances, des autorités, des pouvoirs du monde de ténèbres et des esprits du mal contre toutes nos activités d'évangélisation.

Que le feu de Dieu consume les devins, les occultistes et tout agent des ténèbres qui maudissent et s'opposent à notre mission.

Nous libérons le feu de Dieu pour détruire toute résistance à l'expansion de cette œuvre.

Que Tes anges neutralisent tout blocage et bloqueur. Amen

« Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes ». (Éphésiens 6 :12)

P/ Les Amis du Saint Sacrement

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

3 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

LES AMIS DU SAINT SACREMENT