NEUVIÈME JOUR

NEUVIÈME JOUR

Neuvaine à la Miséricorde pour la France : J-9

« Aujourd’hui, amène-Moi les âmes froides et immerge-les dans l’abîme de ma Miséricorde. Ces âmes-là blessent le plus douloureusement mon Cœur. Au Jardin des Oliviers, ce sont les âmes froides qui M’ont inspiré la plus grande aversion. C’est à cause d’elles que J’ai dit : “Père, éloigne de Moi ce calice, si telle est ta volonté.” Pour elles, le recours à ma Miséricorde est la dernière planche de Salut. »

Très compatissant Jésus, Toi qui es la pitié même, je fais entrer dans la demeure de ton Cœur très compatissant les âmes froides. Que ces âmes glaciales, qui ressemblent à des cadavres et T’emplissent d’un tel dégoût, se réchauffent dans le feu de ton pur Amour. Ô Jésus très compatissant, use de ta Miséricorde toute-puissante, attire-les dans le brasier de ton Amour et donne-leur la grâce d’un Amour divin, car Tu peux tout.

Père Éternel, regarde avec miséricorde les âmes froides qui demeurent dans le Cœur très compatissant de Jésus. Père de Miséricorde, je T’en supplie, par l’amertume de la Passion de ton Fils et par son agonie de trois heures sur la Croix, permets qu’elles aussi glorifient ton insondable Miséricorde.

 

CHAPELET À LA MISÉRICORDE DIVINE

 

Au début : 1 « Notre Père » ; 1 « Je vous salue Marie » ; 1 « Je crois en Dieu ».

  • SUR LES GRAINS DU NOTRE PÈRE (avant chaque dizaine) :

« Père Éternel, je T’offre le Corps et le Sang, l’Âme et la Divinité de ton Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus-Christ, en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier. »

  • SUR LES GRAINS DU JE VOUS SALUE MARIE :

« Par sa douloureuse Passion, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier. »

  • À LA FIN DES 5 DIZAINES :

« Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu éternel, prends pitié de nous et du monde entier. » (x 3)

On peut ajouter : « Jésus, j’ai confiance en Toi ! » (x 3)

puis : « Ô Sang et Eau qui avez jailli du Cœur de Jésus comme Source de Miséricorde pour nous, j’ai confiance en Vous » (x 3)

 

Ecoutez une dizaine chantée par la Communauté de l'Emmanuel :

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

38 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Neuvaine à la miséricorde Divine