Méditation des Journées paysannes - Janvier 2021

Méditation des Journées paysannes - Janvier 2021

Année Saint Joseph, celui qui prend soin

Dans l'Évangile (Mt 2, 14-21) Joseph, ayant reçu la visite de l'ange, « se lève, prend avec lui l'Enfant et sa mère, et fait ce que Dieu lui a ordonné. Jésus et Marie sa Mère sont en effet le trésor le plus précieux de notre foi » (lettre apostolique - Patris Corde - du pape François).
Joseph était un « homme juste » (Mt 1, 19).

Dans le langage courant, un homme juste est un homme qui donne à chacun ce qui lui est dû, ce qui est équitable. Mais Joseph est un « homme ajusté », ajusté à la volonté de Dieu. Il n'est plus celui qui décide mais celui qui accomplit ce que Dieu lui demande. Toute l'histoire de l'humanité, la nôtre, est marquée par la tentation de prendre la place de Dieu et comme Adam et Ève de « prendre le fruit de l'arbre de la vie… l'arbre de la connaissance du bien et du mal » (Gn 2, 9), décider par nous-mêmes l'ordre de la création, l'ordre qui régit l'existence humaine et qui devrait nous conduire au bonheur.

Joseph, lui, est pleinement accordé à la volonté de Dieu. Il respecte et s'inscrit dans l'ordre établi par Dieu, même si cela peut parfois être déroutant : il accueille Marie et l'Enfant engendré par l'Esprit Saint, participe à la naissance du Sauveur dans une étable, fuit en Égypte pour échapper au massacre des innocents commandé par Hérode… Joseph est celui qui prend soin de Marie et Jésus, en se conformant à l'ordre établi par Dieu.

Cette année consacrée par le pape François à saint Joseph nous invite à nous accorder toujours plus fidèlement à la volonté de Dieu. Paysans, proches de la création qui nous est confiée, nous pouvons être tentés d'instaurer un nouvel ordre, croyant ainsi pouvoir gagner plus. L'Église reconnaît les bienfaits des progrès de la science et la technique, dans la mesure où ils sont en harmonie avec l'ordre établi par le Créateur. Nous devons apprendre de saint Joseph le même soin et la même responsabilité : aimer l'Enfant et sa mère, aimer les sacrements et la charité, aimer l'Église et les pauvres… et la terre que le Créateur remet entre nos mains. La nature nous invite à l'humilité. Et celle-ci se gagne dans le silence comme le disait sainte Mère Teresa.

« Le fruit du silence est la prière.
Le fruit de la prière est la foi.
Le fruit de la foi est l'amour.
Le fruit de l'amour est le service.
Le fruit du service est la paix. »

Le poids d'une vie, c'est son poids d'amour. Belle et Sainte année saint Joseph, dans la confiance, l'abandon et l'action de grâce.

P. Xavier Roquette

www.journees-paysannes.org

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader