Le baptême ! Quel joie !!! - Hozana

Le baptême ! Quel joie !!!

Le baptême !  Quel joie !!!

74924-le-bapteme-quel-joie

74925-le-bapteme-quel-joie

 

Un enfant de cinq ans me disait : « Le Baptême, c'est quand Jésus est né dans mon cœur ».  Il avait bien vu !  En fait, il a compris que Jésus (Dieu fait homme) vient habiter en nous, « naître dans notre cœur », là où l'on aime, par le Baptême.  Et puis, il a saisi que le Baptême est en même temps notre propre naissance à la vie de Dieu.

Le Baptême, comme disait l'enfant, c'est le début d'une nouvelle vie, une naissance : « le Baptême constitue la naissance à la vie nouvelle dans le Christ ». Cela veut dire une vie nouvelle avec Dieu, et même dit Saint Paul, l'un des premiers disciples du Christ, « une création nouvelle » (2 Co 5,17). Le Baptême nous fait devenir « fils ou fille adoptifs de Dieu le Père », frères de Jésus Christ, Dieu le Fils.  Et si nous devenons par le Baptême enfants de Dieu, les soeurs et frères de Jésus-Christ, nous pourrons vivre avec lui éternellement dans le Ciel. Après notre mort, comme Jésus-Christ, nous ressusciteront. Mais, dès notre Baptême, dans notre vie ici-bas, nous devenons réellement frères et sœurs adoptifs de Jésus-Christ.

Par le Baptême, Il nous donne la rémission de nos péchés et fait entrer la vie divine en nous. C'est pour cela qu'on parle d'une « naissance ».

Le Baptême, c'est aussi quelque chose qui nous est donné, c'est une grâce. "La grâce ", c'est un don de Dieu pour les humains, le Baptême, c'est la grâce d'une vie nouvelle avec le Christ : vivre comme il vit, aimer comme il aime.

Lors du Baptême en effet, celui qui reçoit l’eau qui s’écoule sur sa tête, où par immersion, signifie « qu’il est plongé dans la mort du Christ et promis à participer à sa résurrection », que dès maintenant à travers cette eau bénie il reçoit la source d'une vie nouvelle, « la Grâce de Dieu ».

Par l'eau, par la grâce du Baptême tout est effacé : nous sommes tout neufs, « une création nouvelle ».  Le Baptême rompt notre solidarité avec le péché des origines, ce mystérieux " péché originel " : il nous fait entrer dans la solidarité de Jésus-Christ, le nouvel Adam.

Seul Celui qui est Bon peut nous faire devenir bon. La venue de Jésus-Christ, Fils de Dieu, pour nous sauver,  l'Évangile de Saint Jean nous le montre bien : 
" Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils Unique afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle. Car Dieu n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. "(Jn,3, 16-17).

Pour recevoir le Baptême, il faut le demander. En vérité et d'un cœur sincère. C'est cela que l'on appelle la foi. La foi, c'est la confiance en Dieu, la confiance dans les promesses de Jésus-Christ. L'Église nous transmet ces promesses à travers l'évangile et les  sacrements . Le Baptême est le premier des Sacrements, l'entrée.

La foi, la confiance en Dieu est un don de Dieu, une grâce. Ce don est accueilli librement. Et si le don de la foi est accueilli, elle va grandir. Il n'est donc pas nécessaire d'avoir « une foi complète » pour demander à être baptisé. Avec le baptême, avec cette grâce d'une nouvelle vie dans le Christ, notre désir de connaître Dieu, notre amour et notre confiance en lui vont augmenter. La communauté des baptisés, l'Église, nous y aidera.

À partir du Baptême commence toute une vie de foi, d'espérance et d'amour. Cela durera jusqu'à notre mort terrestre et à la rencontre face avec Dieu dans le Ciel.

Une fois baptisé, on peut expérimenter une paix et une joie profondes et durables qui ne viennent pas de nous. Parfois il y a des hauts et des bas, c'est le combat pour l'amour et la vérité. Le Seigneur Dieu vient à notre aide ; il nous envoie l'Esprit Saint pour nous guider et nous fortifier ; il nous donne sa grâce. Il nous soutient par la Communauté chrétienne : selon le mot de l'Écriture, « un frère pour un frère, c'est une tour fortifiée ».

Le Baptême est un don de Dieu, il n'est pas la récompense d'un travail intellectuel. Dès la naissance bien-sûr, tout enfant peut être baptisé si ses parents le demandent, et s'ils promettent de l'éduquer dans la foi au Christ. Il faut savoir que les tout-petits ont réellement une " vie spirituelle ", c'est à dire de sensibilité à Dieu, d'amour pour lui. Si les parents prient avec leurs jeunes et même très jeunes enfants, ils découvriront cette vie spirituelle de leurs enfants. Ils recevront eux même un grand encouragement à leur vie avec le Christ en voyant la confiance des enfants. Ils recevront des lumières de l'Esprit saint à travers des réflexions des enfants. Dieu n'est pas la propriété des adultes. Il connaît une façon de parler au cœur des enfants bien avant l'âge de raison :" Je te bénis, Père, Seigneur du Ciel et de la terre, d'avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l'avoir révélé aux tout-petits ".
(Lc,10-21)

Mais dès maintenant, baptisés, sans voir encore le Christ, nous avons déjà une joie que nul ne peut nous enlever :

" Sans l'avoir vu, vous l'aimez ;
sans le voir encore, mais en croyant
vous exultez d'une joie indicible et pleine de gloire,
sûrs d'obtenir l'objet de votre foi :
le salut de vos âmes. "
( 1 P-8)

74926-le-bapteme-quel-joie

Dans le Coeur de Jésus

74927-le-bapteme-quel-joie

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

11 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Marie-Anne
Marie-Anne place Pays de la Loire, il y a 20 jours
Nous avons 3 petits enfants, bientôt 4... 2 sont baptisés religieusement, et un à la mairie. Baptême civil...républicain.. même si pour moi le mot baptême n'est pas approprié dans ce cas. Juste avant ce "baptême" notre fils et sa compagne se sont mariés civilement. Des choix que nous avons respectés. La maman de notre belle-fille m'avait proposé de lire avec elle, le moment venu, un texte de Khalil Gibran qui avait été lu 28 ans avant pour le baptême, religieux cette fois ci, de sa fille. Je vous le partage : "Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit, Parlez-nous des Enfants. Et il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même, Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, Car ils ont leurs propres pensées. Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous. Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s'attarde avec hier. Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés. L'Archer voit le but sur le chemin de l'infini, et Il vous tend de Sa puissance pour que Ses flèches puissent voler vite et loin. Que votre tension par la main de l'Archer soit pour LA JOIE, Car de même qu'Il aime la flèche qui vole, Il aime l'arc qui est stable. " C'est souvent que je pense à ce texte... "Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves." J'ai ce "rêve" cependant, cet espoir...que nos enfants se laissent toucher par Dieu, au moins se laissent approcher! Je les confie à vos prières, ils sont toute ma vie. MERCI et bien en union avec chacune et chacun.
Joanne-Marie mcj
Joanne-Marie mcj place Saguenay, il y a 20 jours
L'espérance que nos enfants soient touché par Dieu est une espérance justifiée car e Seigneur aime les enfants. IL nous les prêtent mais ils sont à Lui. Et nous avons la charge de prier pour eux dans toutes les conditions de vie ! Alors prions pour vos enfants et tous les enfants du monde, afin que le Seigneur touchent leurs coeurs et celui de leurs parents ! Union et communion !
Lucie
Lucie place Paris, il y a 20 jours
C'est vrai que la perception de Dieu par les très jeunes enfants à quelque chose de merveilleux. Merci sœur Joanne Marie pour cette belle méditation sur le baptème
Joanne-Marie mcj
Joanne-Marie mcj place Saguenay, il y a 20 jours
Amen !
Jean-Philippe
Jean-Philippe place Castelsarrasin, il y a 20 jours
Amen !
Stella
Stella  il y a 20 jours
Sans l'avoir vu, vous l'aimez ; sans le voir encore, mais en croyant vous exultez d'une joie indicible et pleine de gloire, sûrs d'obtenir l'objet de votre foi : le salut de vos âmes. " ( 1 P-8)......Amen !!
Joanne-Marie mcj
Joanne-Marie mcj place Saguenay, il y a 20 jours
Amen, amen, amen !
Elymisabeth
Elymisabeth  il y a 20 jours
Père merci d'agrandir ma foi afin que mon baptême soit renouvelé à chaque fois que je met ta paroles en pratique
Joanne-Marie mcj
Joanne-Marie mcj place Saguenay, il y a 20 jours
Union de prière !
Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies