« Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie »

« Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie »

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là, Jean le Baptiste proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m'abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l'eau ; lui vous baptisera dans l'Esprit Saint. »
En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Et aussitôt, en remontant de l'eau, il vit les cieux se déchirer et l'Esprit descendre sur lui comme une colombe. Il y eut une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. » (Mc 1, 7-11)

La fête de la re-naissance

Tout radieux encore de la naissance du Sauveur, nous sommes en fête de sa re-naissance. La célébration de sa Nativité n'est pas encore achevée que déjà nous célébrons la solennité de son Baptême. À peine né au milieu des hommes, il renaît dans ses sacrements.

Joseph le charpentier paraissait le père du Seigneur, on peut le dire également de Dieu, le vrai Père du Sauveur : lui aussi est un artisan. N'a-t-il pas organisé l'univers ? Comme un architecte averti, dans les hauteurs il a suspendu les cieux, affermi la terre sur sa base, cerné les eaux par des pierres. Il est l'artisan qui, pour remettre les choses en place, abaisse les hauteurs de la superbe, relève les abîmes de l'humilité. Il est l'artisan qui, dans nos vies, élimine le superflu, conserve l'utile. Il est l'artisan qui met la cognée à nos racines (Mt 3, 10), comme s'exprime, menaçant, Jean le Baptiste, pour couper l'arbre qui ne respecte pas la juste mesure et le jeter au feu, et place dans l'atelier céleste celui qui garde la mesure de la vérité.

Aujourd'hui, Jésus est baptisé dans le Jourdain. Quel est ce baptême, plus pur que la source dans laquelle il est plongé ? L'eau lave moins le Christ qu'elle n'est lavée elle-même ! En se plongeant dans le Jourdain, le Sauveur a consacré les flots de tous les gouffres, les cours de toutes les sources, dans le sacrement du baptême ; désormais tous ceux qui veulent être baptisés au nom du Christ sont lavés par l'eau de la terre, purifiés par les flots du Christ. Le Sauveur a voulu être baptisé, mais pour purifier les eaux à notre profit.


St Maxime de Turin

Saint Maxime fut évêque de Turin au Ve siècle. / Sermon 13a, trad. N. Plazanet-Siarri, Paris, Migne, Les Pères dans la foi, n° 65, 1996, p. 53-56.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

12 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader