Glória in altissimis Deo, et in terra pax homínibus bonae voluntátis.

Glória in altissimis Deo, et in terra pax homínibus bonae voluntátis.

 Nativité : Vitrail de l'église St Eustache à Paris

.

            Le titre est tiré de la fin de l'évangile de St Luc de la messe de minuit. Un ange vient trouver des bergers gardant leurs troupeaux dans les environs. Après qu'il leur eut parlé du Sauveur qui est le Christ Seigneur, et du moyen pour le reconnaître, soudain se joignit à l'ange une troupe nombreuse de l'armée céleste qui louait Dieu en disant : ‘'Gloire à Dieu au plus haut des Cieux, et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté ‘'

.

            Le début de l'évangile de St Jean qui termine toutes les messes en rite extraordinaire précise : ‘'Il est venu chez les siens, et les siens ne l'ont pas reçu''  Alors, nous qui réparons les offenses que les hommes font à sa Mère en l'outrageant de 5 façons différentes, adorons Notre Seigneur par les 3 façons dont l'Eglise nous le manifeste par les évangiles des 3 messes (Minuit, Aurore, Jour ) de cette immense fête.

            Adorons le Christ de minuit, l'homme-Dieu, le Nouveau-Né qui réalise déjà à Bethléem l'acte religieux le plus pur, l'offrande de sa vie humaine sur l'autel de la crèche, prémices de son immolation pour le salut des hommes.

            Adorons le Christ de l'aurore, le Grand Roi qui n'a pas revendiqué un royaume temporel, bien qu'il commande les hommes, les sociétés et tout l'univers, Lui qui règne au Ciel pour l'éternité.

            Adorons le Christ du jour, le Verbe, dans toute la splendeur de sa divinité, Fils de Dieu, vrai Dieu de vrai Dieu, consubstantiel au Père, un de la Trinité, engendré éternellement, non pas créé.

.


Un enfant nous est né, un Fils nous est donné.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

18 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader