« Mais voici que tu seras réduit au silence »

« Mais voici que tu seras réduit au silence »

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Il y avait, au temps d'Hérode le Grand, roi de Judée, un prêtre du groupe d'Abia, nommé Zacharie. Sa femme aussi était descendante d'Aaron ; elle s'appelait Élisabeth. Ils étaient l'un et l'autre des justes devant Dieu : ils suivaient tous les commandements et les préceptes du Seigneur de façon irréprochable. Ils n'avaient pas d'enfant, car Élisabeth était stérile et, de plus, ils étaient l'un et l'autre avancés en âge.
Or, tandis que Zacharie, durant la période attribuée aux prêtres de son groupe, assurait le service du culte devant Dieu, il fut désigné par le sort, suivant l'usage des prêtres, pour aller offrir l'encens dans le sanctuaire du Seigneur. Toute la multitude du peuple était en prière au-dehors à l'heure de l'offrande de l'encens. L'ange du Seigneur lui apparut, debout à droite de l'autel de l'encens. À sa vue, Zacharie fut bouleversé et la crainte le saisit. L'ange lui dit : « Sois sans crainte, Zacharie, car ta supplication a été exaucée : ta femme Élisabeth mettra au monde pour toi un fils, et tu lui donneras le nom de Jean. Tu seras dans la joie et l'allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance, car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira pas de vin ni de boisson forte, et il sera rempli d'Esprit Saint dès le ventre de sa mère ; il fera revenir de nombreux fils d'Israël au Seigneur leur Dieu ; il marchera devant, en présence du Seigneur, avec l'esprit et la puissance du prophète Élie, pour faire revenir le cœur des pères vers leurs enfants, ramener les rebelles à la sagesse des justes, et préparer au Seigneur un peuple bien disposé. » Alors Zacharie dit à l'ange : « Comment vais-je savoir que cela arrivera ? Moi, en effet, je suis un vieillard et ma femme est avancée en âge. » L'ange lui répondit : « Je suis Gabriel et je me tiens en présence de Dieu. J'ai été envoyé pour te parler et pour t'annoncer cette bonne nouvelle. Mais voici que tu seras réduit au silence et, jusqu'au jour où cela se réalisera, tu ne pourras plus parler, parce que tu n'as pas cru à mes paroles ; celles-ci s'accompliront en leur temps. »
Le peuple attendait Zacharie et s'étonnait qu'il s'attarde dans le sanctuaire. Quand il sortit, il ne pouvait pas leur parler, et ils comprirent que, dans le sanctuaire, il avait eu une vision. Il leur faisait des signes et restait muet. Lorsqu'il eut achevé son temps de service liturgique, il repartit chez lui. Quelque temps plus tard, sa femme Élisabeth conçut un enfant. Pendant cinq mois, elle garda le secret. Elle se disait : « Voilà ce que le Seigneur a fait pour moi, en ces jours où il a posé son regard pour effacer ce qui était ma honte devant les hommes. » (Lc 1, 5-25)

Que notre cœur soit un temple de Dieu

Avant même de naître, Jean a été loué par une voix qui fait autorité, celle d'un ange ; dans le sein où il est arrivé en étant contaminé par le péché, il est devenu, par une grâce ineffable, la très digne demeure de l'Esprit Saint. Il ne faut pas non plus omettre les autres détails : c'est un prêtre qui fut choisi pour être son père, c'est au Temple que sa naissance fut annoncée, son nom lui est imposé et c'est un ange qui l'indiqua.

Et l'heure n'est pas sans importance : c'était en effet à l'heure de l'encens (Lc 1, 10). Plût au ciel, mes frères, que nous fassions partie de ces prêtres à qui l'Apôtre Pierre dit : Vous êtes un peuple élu, une royauté de prêtres (1 P 2, 9) ! Plût au ciel que notre cœur soit un temple de Dieu, comme dit l'Apôtre : Le temple de Dieu est sacré, et ce temple, c'est vous (1 Co 3, 17). Alors, à l'heure de l'encens, à l'heure d'une salutaire componction, quand notre prière s'élève comme un encens devant la face de Dieu, peut-être qu'un ange nous apparaîtra, un messager de la grâce divine. Car Jean signifie « grâce de Dieu ».

Et c'est bien à propos que, à l'instigation de l'ange, ce nom lui fut donné puisque, encore couché dans le sein maternel, il reconnut la grâce ineffable, celle du Verbe fait chair. Par la suite encore, il désigna du doigt ce même Verbe fait chair et, admirable prédicateur de la grâce de Dieu, il a ouvert par sa parole le chemin vers le royaume céleste, même aux publicains et aux prostituées, faisant comme violence (Mt 11, 12) à la pureté du ciel par la conversion de ceux-ci.

St Aelred de Rievaulx


Saint Aelred de Rievaulx († 1167), né dans le Yorkshire, passa de la cour du roi à l'abbaye cistercienne. Dans son œuvre de valeur, les thèmes majeurs sont ceux de l'amour tendre envers Dieu, Jésus, Marie, et de l'amitié spirituelle entre les hommes. / Sermon 14, pour la Nativité de Jean Baptiste, 3-5, trad. G. de Briey, Pain de Cîteaux 11, Notre-Dame-du-Lac (Canada), 1997, p. 208-209.


Pour prier chaque jour avec MAGNIFICAT cliquez ici pour vous abonner

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

9 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader