« Le baptême de Jean, d'où venait-il ? du ciel ou des hommes ? »

« Le baptême de Jean, d'où venait-il ? du ciel ou des hommes ? »

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus était entré dans le Temple, et, pendant qu'il enseignait, les grands prêtres et les anciens du peuple s'approchèrent de lui et demandèrent : « Par quelle autorité fais-tu cela, et qui t'a donné cette autorité ? » Jésus leur répliqua : « À mon tour, je vais vous poser une question, une seule ; et si vous me répondez, je vous dirai, moi aussi, par quelle autorité je fais cela : Le baptême de Jean, d'où venait-il ? du ciel ou des hommes ? » Ils faisaient en eux-mêmes ce raisonnement : « Si nous disons : “Du ciel”, il va nous dire : “Pourquoi donc n'avez-vous pas cru à sa parole ?” Si nous disons : “Des hommes”, nous devons redouter la foule, car tous tiennent Jean pour un prophète. » Ils répondirent donc à Jésus : « Nous ne savons pas ! » Il leur dit à son tour : « Moi, je ne vous dis pas non plus par quelle autorité je fais cela. » (Mt 21, 23-27) 

Pour vivre dans l'union à Dieu

Aimez à ne pas être connu(e), ni de vous-même, ni des autres. Ne vous arrêtez ni à ce qu'il y a de bien, ni à ce qu'il y a de mal chez les autres.

Le secret de la conscience se détériore et se réduit beaucoup toutes les fois que l'on en révèle le fruit aux hommes, car on reçoit alors pour récompense le fruit de la renommée passagère.

Taisez ce que Dieu vous donne, et rappelez-vous cette parole de l'Épouse : « Mon secret est pour moi » (Is 24, 16).

Parlez peu, et ne vous mêlez pas de ce qui ne vous est pas demandé.

Faites toujours en sorte de rester en présence de Dieu, et de conserver en vous la pureté que Dieu vous enseigne.

Ne vous disculpez pas et ne refusez pas d'être corrigé(e) par tous ; écoutez toute réprimande avec un visage serein ; pensez que c'est Dieu qui vous dit cela.

Considérez comme miséricorde de Dieu que l'on vous dise parfois une bonne parole, car vous n'en méritez aucune.

Vivez comme s'il n'y avait que Dieu et vous en ce monde, afin que votre cœur ne puisse être retenu par quoi que ce soit d'humain.

Faites en sorte de conserver votre cœur en paix ; qu'aucun événement de ce monde ne vous inquiète ; considérez que tout doit s'achever.


St Jean de la Croix

(Traduction inédite de Max de Longchamp pour Magnificat.)

Saint Jean de la Croix († 1591), prêtre et docteur de l'Église, ­travailla avec Thérèse d'Avila à la réforme du Carmel. Il a retranscrit dans une des plus belles œuvres littéraires espagnoles ses profondes expériences mystiques.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader