Facebook Pixel2. Un Roi conséquent. (Mt 25, 31-46) Commentaire. - Hozana

2. Un Roi conséquent. (Mt 25, 31-46) Commentaire.

Plan

A. Texte biblique (Mt 25, 31-46)    

B. Commentaire biblique : Un Roi conséquent. (Mt 25, 31-46)   

1. Six attitudes déterminantes   

2. Ils ont faim ou soif, sont nus ou étrangers, malades ou en prison. Que faisons-nous pour eux ?   

3. L'Eternel est Roi. Il siège sur un trône de gloire.  

4. L'Eternel est Roi de gloire, Roi de l'univers.  

5. Caractères de la brebis ou du bouc.

6. Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l'Univers. 

C. Prière


A. Texte biblique (Mt 25, 31-46)

« 31 Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. 32 Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : 33 il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche.

34 Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. 35 Car j'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli ; 36 j'étais nu, et vous m'avez habillé ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus jusqu'à moi !”

37 Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t'avons nourri ? tu avais soif, et nous t'avons donné à boire ?

38 tu étais un étranger, et nous t'avons accueilli ? tu étais nu, et nous t'avons habillé ? 39 tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu'à toi ?”

40 Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait.”

41 Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : “Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. 42 Car j'avais faim, et vous ne m'avez pas donné à manger ; j'avais soif, et vous ne m'avez pas donné à boire ; 43 j'étais un étranger, et vous ne m'avez pas accueilli ; j'étais nu, et vous ne m'avez pas habillé ; j'étais malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité.”

44 Alors ils répondront, eux aussi : “Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?”

45 Il leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne l'avez pas fait.” 46 Et ils s'en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. » (Mt 25, 31-46)


B. Commentaire biblique : Un Roi conséquent. (Mt 25, 31-46)   

1. Six attitudes déterminantes

Ce récit est exemplaire. On comprend que six attitudes humaines sont déterminantes pour que l'homme puisse s'en aller à vie éternelle. Tout dépendra de notre attitude envers six types de personnes, ceux qui ont faim ou soif, ceux qui sont nus ou étrangers, malades ou en prison.


2. Ils ont faim ou soif, sont nus ou étrangers, malades ou en prison. Que faisons-nous pour eux ?

Le procédé didactique utilisé par Jésus dans cet Evangile de Matthieu est exemplaire. Quatre fois dans un laps de temps éminemment court, il martèle ses propos. Quatre fois dans le même récit, par peur que nous n'ayons pas mémorisé quels sont ces six types de personnes, Il répète. Jésus insiste encore et encore : Je veux parler de ceux qui ont faim ou soif, ceux qui sont nus ou étrangers, malades ou en prison. Jésus s'inquiète pour nous. Avons-nous quelque inquiétude pour eux lorsque nous les croisons ? Posons-nous un acte en leur faveur ?


3. L'Eternel est Roi. Il siège sur un trône de gloire.

Le rôle principal dans ce récit est tenu par le Roi.

Ecoutons Jésus :

« Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. » (Mt 25, 31) et un peu plus loin ce Fils de l'homme est nommé Roi. « Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite... » (Mt 25, 34)

Quels sont les textes bibliques qui ont inspiré Jésus dans ce récit si important du Roi qui sépare les brebis d'avec les boucs.

Jésus parle d'un Roi. Qui donc est Roi ? « L'Eternel est roi à toujours et à perpétuité... », (Ps 10, 16) nous dit un psaume.

Jésus parle d'un trône de gloire. Qui avant Jésus a utilisé cette expression « Trône de gloire » ? « Il est un trône de gloire, élevé dès le commencement, c'est le lieu de notre sanctuaire », (Jer 17, 12) nous dit le prophète de Jérémie. Le sanctuaire, le temple de l'Eternel, nos églises et nos lieux de rassemblement sont des lieux saints sont des lieux de gloire car « le Seigneur est le Saint, il siège au milieu des louanges d'Israël. » (Ps 22, 3)

Le trône a reçu dans les Ecritures ses lettres de noblesse. Jésus qui est pétri de culture biblique savait très bien à quoi était associé le mot trône. Ainsi par exemple, nous y voyons un trône décrit comme un fauteuil d'ivoire décoré de scultpures de lions (cf 1 R 10, 18-19), mais le trône est surtout associé à la personne même de Dieu, c'est le trône de l'Eternel, (cf 1 Chron 29, 23) ou le trône d'Israël (cf 1 R 29, 23). C'est un trône de Dieu rempli d'équité qui n'a pas de fin (cf Ps 45, 7), un trône de justice (cf Ps 97, 2) de bonté et de fidélité (cf Pr 20, 28). Il est encore décrit comme un trône très élevé dans lequel le Seigneur est assis. Le Seigneur remplit le temple avec les pans de sa robe (cf Is 6, 1), Son trône domine sur toutes choses. (cf Ps 103, 19)


4. L'Eternel est Roi de gloire, Roi de l'univers.

« Portes, levez vos frontons, élevez-vous, portes éternelles : qu'il entre, le roi de gloire ! Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur, le fort, le vaillant, le Seigneur, le vaillant des combats. Portes, levez vos frontons, levez-les, portes éternelles : qu'il entre, le roi de gloire ! Qui donc est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur, Dieu de l'univers ; c'est lui, le roi de gloire. » (Ps 24 7-10)

Par cinq fois, le psalmiste répète « מֶ֖לֶךְ le Roi הַכָּב֣וֹד de gloire. » De nouveau il souhaite que nous puissions associer notre Dieu à la gloire de Son Nom.

L'expression « Roi de l'Univers » fait partie du nom de notre solennité de ce jour : Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l'Univers. Or cette expression Roi de l'univers transparaît dans l'expression « יְהוָ֥ה l'Eternel צְבָא֑וֹת des armées » que les traducteurs nomment encore « Le Maître de l'univers » ou « Le Dieu de l'univers », « Adonaï-Elohîms des milices » ou « le tout-puissant ».

« יְהוָ֥ה l'Eternel צְבָא֑וֹת des armées » ou Le Roi de l'univers inclut une structure, une organisation des différentes parties qui constituent une armée. La vision d'une armée destructrice est un peu courte. Il s'agit plutôt d'une organisation dans la hiérarchie des anges, de l'agencement de tous les éléments créés dans l'univers, de l'organisation du monde créé et qui continue de se créer, de la maintenance de tant d'éléments conjugués qui sont interdépendants les uns des autres.

צְּבָא֗וֹת tsevaote c'est la gestion de tous les paramètres existant dans la nature pour fonctionner ensemble de façon optimale. צְּבָא֗וֹת tsevaote est un pluriel. C'est l'ensemble de ces milliards de structures qui chacune possède à son tour des milliards de d'éléments multifonctionnels.

Notre Seigneur est le Créateur, le Maître d'oeuvre, l'Architecte, l'Organisateur, le Régisseur, le Planificateur de tout ce qui se meut, de tout ce qui interagit, de tout ce qui existe dans l'univers. Cette expression יְהוִ֜ה הַצְּבָא֗וֹת Adonaï hatsevaote exalte la grandeur du Très-Haut, Son omniscience et Son omnipotence.


5. Caractères de la brebis ou du bouc

Nous l'avons compris, Jésus parle bien de l'Eternel lorsqu'il parle du Roi. C'est donc le Seigneur lui-même qui séparera les brebis d'avec les boucs.

Cette typologie animale et pastorale revêt aussi une grande importance. Jésus s'adresse à des personnes dont la majorité s'occupe de petit bétail, de brebis. Il sait que le caractère de la brebis, de l'agneau se porte vers la tendresse, une certaine faiblesse, une vulnérabilité par rapport à des ennemis comme le loup. La brebis se laisse conduire, elle manifeste de l'innocence, de la pureté. Sa douce laine claire ou blanche est agréable à toucher et nous est utile pour nous réchauffer, et nous confectionner de beaux pull-over, sa docilité à l'homme dont elle reconnaît la voix est exemplaire. De plus la chair de la brebis est exquise et elle ne vocifère pas comme le porc lorsqu'elle vit ses dernières minutes. La brebis est intelligente, elle sait s'adapter à des circonstances nouvelles, elle est capable d'écouter une instruction, elle peut recevoir un enseignement. La brebis est souple. Elle comprend.

Au contraire, l'observation du bouc montre qu'il est quelque peu bestial, il a des attitudes primaires, ne pense qu'à lui-même, il est lascif, possède des cornes, a une odeur exécrable, il est têtu, il se braque, il s'assied sur le banc des moqueurs, il n'a rien à apprendre de personne, lui seul a raison.


6. Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l'Univers. 

Notre Seigneur Jésus Christ, Roi de l'Univers, effectue une séparation. Il nous considère soit comme brebis, soit comme boucs, selon notre attitude à l'égard de ceux qui ont faim ou soif, ceux qui sont nus ou étrangers, ou envers ceux qui sont malades ou en prison ?

Ecoutons Jésus : « Le Roi séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche.

Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite (c'est-à-dire aux brebis) : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli ; j'étais nu, et vous m'avez habillé ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus jusqu'à moi !” » (cf Mt 25, 32-36)

« Faire nos preuves » dans ce monde de concurrence impitoyable, sonne comme une injonction qui émanerait de l'entreprise pour laquelle nous travaillons, tandis qu'accomplir ce que Jésus nous suggère, réaliser la volonté de Dieu, nous soumettre à Lui, est de l'ordre du privilège. Notre Créateur en nous donnant ce récit nous fait une grâce immense. Nous disons notre reconnaissance à notre Roi de gloire, à Celui qui siège sur Son trône de gloire, à notre Seigneur Jésus-Christ, Roi de l'Univers, de nous donner cette opportunité sur la terre de ne point être bouc.


C. Prière

Seigneur Jésus, nous Te louons, Tu es notre Roi, notre Seigneur, aujourd'hui, tu nous interpelles. Quatre fois, Seigneur, Tu as cru bon de nous rappeler les mêmes choses pour que nous y soyons attentifs. Donne-nous de ne pas nous dérober à ce que Tu requiers de nous.

Seigneur Jésus-Christ, Roi de l'univers, donne-nous Ta compassion pour ceux qui n'ont pas de quoi se sustenter, ceux qui ne possèdent pas d'eau potable.

Seigneur Jésus-Christ, Roi de l'univers, donne-nous Ta compassion pour ceux qui n'ont pas de quoi se vêtir, pour les immigrés et les étrangers.

Seigneur Jésus-Christ, Roi de l'univers, donne-nous Ta compassion pour les malades et les prisonniers. Donne-nous du temps pour les visiter.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader