Parole du Jour. Vendredi 15 janvier

Parole du Jour. Vendredi 15 janvier

" Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : “ Mon enfant, tes péchés sont pardonnés.” " (Marc 2,5)

** Jésus agit selon la foi des priants : du paralysé certainement, des porteurs du brancard en tout cas, – très audacieux, notons-le. Dans la mentalité de l'Israël de l'époque de Jésus, la paralysie, comme la maladie, semblait être la conséquence du péché. Le péché, d'ailleurs, ne paralyse-t-il pas, plus ou moins ? Cette histoire n'est-elle pas la nôtre ? Comme pécheurs, nous avons sûrement bénéficié de la prière de beaucoup de gens, connus ou inconnus. Et comme porteurs, nous avons sans doute prié pour d'autres, proches ou lointains. 

>> Je demande à Jésus de faire croître ma confiance en Lui pour ‘libérer' ma prière pour moi et pour les autres.

Bénédictins de Maylis

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader