« Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? »

« Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? »

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples une parabole sur la nécessité pour eux de toujours prier sans se décourager : « Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait pas Dieu et ne respectait pas les hommes. Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander : “Rends-moi justice contre mon adversaire.” Longtemps il refusa ; puis il se dit : “Même si je ne crains pas Dieu et ne respecte personne, comme cette veuve commence à m'ennuyer, je vais lui rendre justice pour qu'elle ne vienne plus sans cesse m'assommer.” »
Le Seigneur ajouta : « Écoutez bien ce que dit ce juge dépourvu de justice ! Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Les fait-il attendre ? Je vous le déclare : bien vite, il leur fera justice. Cependant, le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t‑il la foi sur la terre ? » (Lc 18, 1-8) 

Prier avec confiance

Comment peut-on donc prier avec confiance ? Dieu y a pourvu ; et je vais vous apprendre le secret de la confiance, qui est si glorieux à Dieu et si utile à l'Église.

Il faut se recueillir en l'Esprit de Jésus Christ qui est dans le cœur de tous les enfants de l'Église, pour les élever à la prière, comme le dit saint Paul : Vous avez reçu l'esprit d'adoption des enfants par lequel nous crions : « Mon Père, mon Père » (Rm 8, 15). C'est-à-dire qu'en cet Esprit nous prions avec confiance, ce qui est marqué par ce nom de Père qui est répété deux fois : « Abba, Père », et par la clameur avec laquelle nous prenons la liberté de pousser nos prières vers lui : Nous crions, car cela exprime la fermeté de la confiance et la force du zèle, avec lesquelles nous demandons à Dieu tous nos besoins pour sa gloire. À quoi j'ajouterai encore ce que saint Paul dit en un autre endroit, que l'Esprit demande pour nous avec des gémissements inénarrables (v. 26).


Jean-Jacques Olier, p.s.s.

Prêtre du diocèse de Paris, Jean-Jacques Olier († 1657), dit aussi « Monsieur Olier », a fondé le premier séminaire français, à la suite du concile de Trente, ainsi que la compagnie des prêtres de Saint-Sulpice.

 

Téléchargez gratuitement l'Application Magnificat sur votre smartphone ou tablette et priez chaque jour avec Magnificat (le premier mois est gratuit) en cliquant ici.

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

9 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Priez chaque jour l'Evangile avec MAGNIFICAT