Facebook PixelEvangile du dimanche 18 octobre - Hozana

Evangile du dimanche 18 octobre

Evangile  du dimanche 18 octobre

Évangile (Mt 22, 15-21)

En ce temps-là, les pharisiens allèrent tenir conseil pour prendre Jésus au piège en le faisant parler. Ils lui envoient leurs disciples, accompagnés des partisans d'Hérode : « Maître, lui disent-ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le chemin de Dieu en vérité ; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n'est pas selon l'apparence que tu considères les gens. Alors, donne-nous ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer l'impôt à César, l'empereur ? » Connaissant leur perversité, Jésus dit : « Hypocrites ! pourquoi voulez-vous me mettre à l'épreuve ? Montrez-moi la monnaie de l'impôt. » Ils lui présentèrent une pièce d'un denier. Il leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? » Ils répondirent : « De César. » Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »

Entrée dans la prière :

Seigneur, je veux entrer dans cette prière, dans la vérité pure, sans mélange et hypocrisie, avec un discours des lèvres et un autre du cœur. Envoie ton Esprit de Vérité afin de purifier mon âme de tout mélange avant de te parler.

Méditation :

En Jésus, il y a un temps pour tout, pour tendre la joue, être couronné d'épines, chercher la brebis perdue, et il y a, aujourd'hui, un temps pour dire la vérité à ses ennemis.

Qu'est-ce-qui Le fait aujourd'hui basculer dans la sévérité, c'est, Il le dit très ouvertement, l'hypocrisie et même l'endurcissement dans l'hypocrisie. Elle est signifiée par l'alliance des pharisiens, qui se veulent purs de tout ce qui n'est pas la Loi de Dieu, avec leurs ennemis, partisans d'Hérode et collaborateurs du pouvoir en place.

Il y a un péché qui n'est pas pardonné, c'est cet endurcissement dans l'hypocrisie qui, au nom du bien, fait le mal : devant elle, Jésus n'a aucune miséricorde .

Contemplation et prière :

Donne moi, ô Jésus, de prendre très au sérieux le danger d'hypocrisie qui menace mon âme. Je t'aime et je t'adore parce que tu es la Vérité, je te demande par-dessus tout le don de crainte, afin que mon âme ne soit entachée d'aucune autre alliance que la tienne.


Résolution :


Écouter mon âme et être aux aguets des hypocrisies grandes ou petites qui l'entachent.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader