30ème jour : la splendeur de la Résurrection. - Hozana

30ème jour : la splendeur de la Résurrection.

30ème jour : la splendeur de la Résurrection.

 

« De mort, il n’y en aura plus » (Ap 21, 4)

 

Méditons avec saint Jean de la Croix

Ce qui se passe de l’autre côté, quand tout pour moi
aura basculé dans l’Éternité… Je ne le sais pas ! Je
crois, je crois seulement qu’un grand Amour
m’attend. Je sais pourtant qu’alors, pauvre et
dépouillé, je laisserai Dieu peser le poids de ma vie.
Mais ne pensez pas que je désespère… Non, je crois,
je crois tellement qu’un grand Amour m’attend.
Maintenant que mon heure est proche, que la voix
de l’Éternité m’invite à franchir le mur, ce que j’ai
cru, je le croirai plus fort au pas de la mort. C’est vers
un Amour que je marche en m’en allant, c’est vers
son Amour que je tends les bras, c’est dans la vie que
je descends doucement. Si je meurs ne pleurez pas,
c’est un Amour qui me prend paisiblement. Si j’ai
peur… et pourquoi pas ? Rappelez-moi souvent,
simplement, qu’un Amour m’attend. Mon
Rédempteur va m’ouvrir la porte de la joie, de sa
Lumière. Oui, Père ! voici que je viens vers toi
comme un enfant, je viens me jeter dans ton Amour,
ton Amour qui m’attend.


Dans ma vie

La vraie Vie, celle qui ne déçoit pas, ne trompe
pas, c’est la vie du Ciel. Toute notre existence
ici-bas devrait être tournée vers la
considération de cette réalité. Trop souvent
nous nous accrochons farouchement à nos
petits privilèges terrestres en oubliant la
grande masse de ceux qui ne peuvent en
bénéficier. Et si finalement nous décidions de
n’agir que pour le ciel plutôt que pour un petit
confort d’ici-bas ? Notre existence n’en serait-elle
pas radicalement transformée ? Et celle de
ceux qui nous entourent aussi ? 


Témoin du jour le Christ enfant

Dans la crèche, l’Enfant Dieu est le plus vulnérable
des êtres. Un rien peut suffire à terminer son
existence terrestre. Sans les hommes, il est à la merci
de la mort. Dans tous les faibles, les démunis, les
sans-voix, les non-nés, il y a le visage et la présence
du Christ Enfant qui attend que nous le
reconnaissions et que nous lui portions secours. 

 

Intention

Pour tous les personnels de santé qui se dévouent
dans les hôpitaux au service des plus faibles.


Ma prière

Ô Dieu, fais que tous nous rejetions la tentation
d’être « comme des dieux » qui décident de la vie
humaine, et que nous puissions accepter la vie avec
révérence comme un don suprême du Créateur.

Prière  pour  les  enfants morts  sans  baptême

Ô Jésus qui avez dit : « Nul ne peut entrer dans le Royaume des cieux, s’il ne renaît de l’eau et de l’Esprit Saint » (Jn 3, 5) ;
Ô Dieu qui avez dit : « Une femme oublie-t-elle son petit enfant, est-elle sans pitié pour le fils de ses entrailles ? Quand bien même les mères oublieraient, Moi, je ne t’oublierai pas » (Is 49, 15) ;
Et encore : « Laissez les petits enfants venir à Moi ; ne les empêchez pas, car c’est à leurs pareils qu’appartient le Royaume de Dieu » (Mc 10, 14) ;
Vous qui êtes mort pour nous les êtres humains, afin de nous arracher à la damnation éternelle ;
Vous qui voulez que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité (cf. 1 Tm 2, 4) ;
Vous qui donnez à chaque personne de pouvoir être associé à votre mystère pascal (cf. GS 22) ;
Vous qui avez lié votre grâce à vos sacrements, mais qui n’êtes pas lié par vos sacrements (cf. CEC 1257) ;
Vous qui n’échouez pas dans vos projets, et qui êtes l’unique Sauveur :
Regardez avec miséricorde et avec bonté tous ces enfants qui n’auront pas pu recevoir la grâce du baptême d’eau et qui vont mourir aujourd’hui ;
Les enfants morts par suite d’une mystérieuse fausse couche ;
Les enfants supprimés d’une manière ou d’une autre par l’avortement ;
Les enfants morts après leur naissance, mais que leurs parents auraient voulu faire baptiser ;
Tous les enfants morts sans baptême avant d’avoir atteint l’âge de raison.
Donnez-leur la grâce de la justification, et donc la vie éternellement bienheureuse.
Étendez pour eux le privilège que vous avez donné jadis au prophète Jérémie, ou encore à saint Jean-Baptiste.
Nous vous en supplions par l’intercession de votre Mère la Vierge Immaculée, et par l’intercession des saints Innocents.

(Si c’est le père ou la mère de l’enfant qui récitent la prière, ils peuvent ajouter :)
Et nous, son père et sa mère, nous vous confions spécialement N. (donner le prénom que vous avez choisi pour votre enfant) : donnez-lui, Seigneur, la grâce du salut que nous désirons pour lui, et qu’il n’a pas pu obtenir par le baptême sacramentel.

tirée du livre "le salut des enfants morts sans baptême" édition Artège, sed contra, Dom Pateau, Père Abbé de Fontgombault.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

25 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Marie-Thérèse
place Quincy-Voisins, il y a 2 mois
En Union de prières - Amen -
Jeannette
place Paris France, il y a 2 mois
Oui Père, voici je viens vers Toi comme un enfant, je viens me jeter dans ton Amour, ton Amour qui m'attend. Joie Céleste coule dans l´âme de chaque homme suscitant le désir profond d'accomplir le bien qui édifie et révèle la splendeur de la Création. Notre Dame de Guadelupe , tendre maman du Ciel, revêtez de votre manteau de protection la Vie des fragiles petits. Merci
Hélène
place Aix-en-Provence, il y a 2 mois
La vie est un don de notre créateur et personne n'a le droit de l'interrompre. Prions pour que le monde en prenne conscience et la respecte. Merci pour ces 30 jours de prière à tous. Amen
Marie-Anne
place Pays de la Loire, il y a 2 mois
En partage le merveilleux témoignage entendu lors d'une soirée « Pétales de Roses »à la Roche sur Yon le 6/10/2016, porteur de VIE c'est le cas de le dire! Témoignage d’une religieuse de la communauté des Béatitudes, communauté organisatrice. Il y a plusieurs années, cette religieuse est passée par une véritable « crise de FOI.. » Elle remettait son engagement, sa vie consacrée en cause et le malaise, le mal être s’installaient de plus en plus. Alors qu’elle était présente pour une soirée Pétales de Roses dans une ville française, qu’elle était jusqu’à penser que « tout ça n’était que mascarade » , qu’elle prenait sur elle en essayant de garder « bonne figure », dans l’église il y avait un couple, marié depuis plusieurs années et qui témoignait de sa souffrance de ne pas pouvoir avoir d’enfants. La religieuse se dit : « j’ai refusé d’avoir des enfants pour me consacrer à Dieu, et eux mariés ne peuvent pas en avoir, c’est quand même incroyable, alors Mon Dieu si au moins ce soir ma présence peut être utile, au moins que ça soit pour eux, je vais prier pour eux. » Ce qu’elle a fait… Peu de temps après, elle a appris son départ pour les Etats Unis. Elle s’est installée là bas dans une communauté et le temps a passé. A nouveau, une soirée « Pétales de roses » à organiser. Elle allait mieux, mais ce n’était pas encore ça. Elle témoigne ce soir là de ce qui s’était passé en France environ un an avant. Que sa « crise de FOI » au moins serve pour la bonne cause ! sans savoir ce que ce couple était devenu, elle n’avait pas de contacts. Une semaine plus tard, contre toute attente, au courrier, un petit faire-part qui annonçait la naissance de Jeanne… Mais une semaine plus tôt elle avait été entendue dans l’église par un homme pour qui le témoignage a résonné et il a pensé à son dentiste marié depuis 14 ans sans enfants. Il s’est dit qu’après tout pourquoi ne pas porter ce couple dans la prière et demander à Thérèse d’intercéder. Dans les mois qui suivent, il est amené à consulter le dentiste qui lui annonce : «Nous sommes enceintes.. » (en Amérique ils disent toujours NOUS). Le monsieur répond : « C’est une très bonne nouvelle, j’ai prié la Petite Thérèse pour ça.. » Ce à quoi le dentiste répond : « c’est ma mère qui a prié Thérèse ! ». Le monsieur prend la réflexion un peu en travers de la gorge et se tait. Les mois passent, sans nouvelles et nouvelle soirée Pétales de roses. Surprise…le dentiste arrive accompagné de sa femme et des jumeaux ! Il y a beaucoup d’humour là haut.. Ils témoignent… et dans l’église une femme… sa fille ne peut pas avoir d’enfants… Un mois plus tard juste un mois, la nouvelle éclate, sa fille est enceinte. Elle en témoignera…. Et ça fait des années que ça dure. Alors ce 6 octobre 2016 le témoignage a nouveau a été entendu, répété... Le message était fort, et cette petite religieuse terminera en rappelant que Dieu est Amour, Dieu est BON, que même au plus intime d’une véritable crise , TOUT porte ses FRUITS… et depuis de nombreuses années, il n’en fini pas de pleuvoir des bébés…
Marie-Anne
place Pays de la Loire, il y a 2 mois
"Ce qui se passe de l’autre côté, quand tout pour moi aura basculé dans l’Éternité… Je ne le sais pas ! Je crois, je crois seulement qu’un grand AMOUR m'attend!" Un Grand AMOUR m'attend.. Un Grand AMOUR nous attend... On ne pouvait pas terminer ces 30 jours de prières, de méditations avec plus FORT message! Ce magnifique texte de St Jean de la Croix me bouleverse à chaque fois. Alors oui... "C’est vers un Amour que je marche en m’en allant, c’est vers Son Amour que je tends les bras, c’est dans la VIE que je descends doucement. Si je meurs ne pleurez pas, c’est un AMOUR qui me prend paisiblement." Ainsi soit-il. MERCI Guadalupe, MERCI à chacune et chacun pour cette communauté porteuse de VIE.
Jeannette
place Paris France, il y a 2 mois
Amen AU GRAND AMOUR DE L'ETERNEL