JOur 3 - Le Seigneur nous surprend toujours

JOur 3 - Le Seigneur nous surprend toujours

Méditation

Les songes, en effet, ont conduit Joseph dans des aventures qu'il n'aurait jamais imaginées. Le premier déstabilisa ses fiançailles, mais le rendit père du Messie ; le second le fit fuir en Égypte, mais il sauva la vie de sa famille. Après le troisième, qui annonçait le retour dans sa patrie, le quatrième lui fit encore changer ses plans, le ramenant à Nazareth, là même où Jésus allait commencer l'annonce du Règne de Dieu. Dans tous ces bouleversements, le courage de suivre la volonté de Dieu se révéla donc vainqueur. Il en est ainsi de la vocation : l'appel divin pousse toujours à sortir, à se donner, à aller plus loin. Il n'y a pas de foi sans risque. C'est seulement en s'abandonnant avec confiance à la grâce, mettant de côté ses propres programmes et son propre confort, qu'on dit vraiment “ oui ” à Dieu. Et chaque “ oui ” porte du fruit, parce qu'il adhère à un dessein plus grand, dont nous n'apercevons que des détails, mais que l'Artiste divin connaît et porte en avant, pour faire de chaque vie un chef-d'œuvre. En ce sens, saint Joseph représente une icône exemplaire de l'accueil des projets de Dieu. Mais le sien est un accueil actif : jamais défaitiste ou qui abandonne, il « n'est pas un homme passivement résigné. Il est fortement et courageusement engagé » (Patris corde, n° 4). Puisse-t-il aider chacun, particulièrement les jeunes en discernement, à réaliser les rêves de Dieu pour eux ; puisse-t-il inspirer l'initiative courageuse de dire “ oui ” au Seigneur, qui toujours surprend et jamais ne déçoit !

Message du Pape François pour la 58ème Journée mondiale de prière pour les vocations.



Texte biblique :  1 Corinthiens 1, 25-31

Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes. Aussi bien, frères, considérez votre appel : il n'y a pas beaucoup de sages selon la chair, pas beaucoup de puissants, pas beaucoup de gens bien nés. 

Mais ce qu'il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre les sages ; ce qu'il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre ce qui est fort ; ce qui dans le monde est sans naissance et ce que l'on méprise, voilà ce que Dieu a choisi ; ce qui n'est pas, pour réduire à rien ce qui est, afin qu'aucune chair n'aille se glorifier devant Dieu. 

Car c'est par lui que vous êtes dans le Christ Jésus qui est devenu pour nous sagesse venant de Dieu, justice, sanctification et rédemption, afin que, comme il est écrit, celui qui se glorifie, qu'il se glorifie dans le Seigneur.



Réflexion : rue Lucena

Il savait qu'il allait devoir travailler dur et peiner pour que cet endroit qu'il avait trouvé rue Lucena, pour y accueillir les pauvres et les malades, ressemblât à un hôpital comme celui dont il avait rêvé. Mais il ne manquait pas d'enthousiasme.

Avec l'aide de bienfaiteurs, il put acquérir l'essentiel pour débuter : quelques couvertures et des nattes à mettre par terre en guise de lit pour commencer. Il avait également besoin d'ustensiles pour arranger la maison, des casseroles pour chauffer la nourriture et la servir… et tant d'autres choses.

Plusieurs médecins et chirurgiens de la ville s'offrirent pour l'aider et vinrent généreusement assister les pauvres de Jean, stupéfaits par l'ordre et la charité qui brillaient dans sa maison. Au fur et à mesure que les aides augmentaient, il mit un malade dans chaque lit et les divisa selon leur maladie. C'était insolite à l'époque et cela stupéfia les connaisseurs, plus encore que le reste du monde.

Cette simple maison était le début de quelque chose qui ne pouvait pas attendre : le jour même où il loua les locaux de la rue Lucena naquit ce qui allait devenir l'Ordre hospitalier qui porte son nom.

(Et Dieu devint Frère, vie de saint Jean de Dieu, Valentín A. Riesco Álvarez)



Prières du jour : Prions pour tous les collaborateurs de l'Ordre Hospitalier de Saint-Jean-de-Dieu. 

  •     Pour tous les agents de nos centres, pour que, remplis de la puissance de     l'Esprit Saint, ils puissent manifester par leur travail et     témoigner de l'hospitalité que nous a laissée saint Jean de Dieu. Prions.

        
  •     Pour tous les bénévoles de l'Ordre, afin qu'ils vivent avec compassion et gratuité leur engagement au service des personnes. Prions.

        
  •     Pour tous les bienfaiteurs qui collaborent aux projets de l'Ordre dans le monde. Aide-les dans leurs besoins. Prions.

        
  •     Pour tous ceux qui sont proches de saint Jean de Dieu et qui se sentent unis spirituellement à notre Ordre, pour que nous puissions continuer à partager, découvrir et approfondir l'Évangile de la Miséricorde. Prions.

        
  •     Pour les frères et sœurs agrégés à l'Ordre Hospitalier de Saint-Jean-de-Dieu, pour qu'ils puissent être des témoins de     l'Évangile et des valeurs de notre Institution. Prions.



Tomo un minuto para meditar todas estas cosas en mi corazón (Lucas, 2:19)

2 comentarios

"Que sus conversaciones sean siempre agradables y oportunas, a fin de que sepan responder a cada uno como es debido". Colosenses 4:6

loader

Semaine de prière pour les vocations 19-25 avril 2021