Méditer l'Assomption à la lumière de la Théologie du Corps - Hozana

Méditer l'Assomption à la lumière de la Théologie du Corps

Maeja

Méditer l'Assomption à la lumière de la Théologie du Corps

contacts1933 membres

ActiveLe 15 août, c'est la fête de l'Assomption de Marie avec son corps et son âme. A partir de cette date et durant 9 jours nous méditerons sur ce que cet événement nous dit du corps.

contacts1933 membres

ActiveLe 15 août, c'est la fête de l'Assomption de Marie avec son corps et son âme. A partir de cette date et durant 9 jours nous méditerons sur ce que cet événement nous dit du corps.

Du 15 août au 23 août 2019 - Chaque jour

J'aime, j'invite mes amis

2578 partages
Copier le lien

L'Assomption 

On nomme ainsi l'ascension de Marie au ciel connue par la tradition chrétienne. Cette fête est à distinguer de l'Assomption, l'Ascension de Jésus au ciel, qui, elle, est relatée dans les évangiles.

L'Assomption est mentionnée par un texte reçu très anciennement dans toutes les Églises, le Transitus Mariæ (ou voyage de la sainte Vierge Marie). Il montre Marie s’éteignant dans la paix à Jérusalem sur le mont Sion, les Apôtres se rassemblant autour d’elle pour faire le service funèbre et l’emmener dans la vallée du Cédron où une tombe neuve l’attend. C’est là que Jésus vient en personne prendre charge de sa Mère qu’il élève au Ciel corps et âme.

L’Orient et l’Occident chrétiens ont eu des approches différentes de ce mystère que les Grecs appellent « Koïmèsis » (traduit par Dormition), tandis que les latins ont plus mis l’accent sur la deuxième phase du processus : sa montée en gloire. Est-elle morte et ressuscitée comme Jésus ? Ou a-t-elle directement rejoint le Ciel, sans passer par la mort, comme on l’a pensé au Moyen Âge ?

En 1950, Pie XII proclame solennellement le dogme de l'Assomption mais ne précise pas la manière dont elle a été glorifiée. L’Assomption, avec ou sans Dormition, est donc la conclusion nécessaire de la vie de la Vierge Marie. C'est le dernier précisé des dogmes concernant Marie (l'avant-dernier étant l'Immaculée Conception définie en 1854). 

La fête du 15 août, qui semble venir de Jérusalem, est également très ancienne. Elle est célébrée dans toutes les Églises d’Orient comme dans l’Église latine bien avant la proclamation de 1950.  C'est ainsi que Louis XIII fait de l'Assomption la fête nationale du royaume de France pour remercier pour la grossesse inattendue de sa femme, Anne d'Autriche. Notre-Dame de l’Assomption est d’ailleurs proclamée patronne principale de notre pays par le pape Pie XI le 2 mars 1922.  

 

La théologie du corps

La "Théologie du Corps" est la vision intégrale de la personne humaine - corps, âme et esprit - développée par le Pape Jean Paul II. Comme il l'explique, le corps humain a une signification précise ; il porte des réponses aux questions les plus essentielles de notre existence : le sens de la vie, la vie après la mort, l'amour, la sexualité, le mariage, la pureté...la vocation du corps.

Jean-Paul II a consacré 129 catéchèses du mercredi, entre 1979 et 1984, à répondre à ces questions et de nombreuses autres. Ses réflexions s'appuient fortement sur les Écritures, principalement sur les Évangiles, les lettres de Saint-Paul et la Genèse.

Elles développent une vision de l'homme vraiment positive - loin du manichéisme ou de la crainte du corps que la société prête parfois, à tort, à l'Église. Pour cela, Jean-Paul II évoque l'homme originel, "au commencement", tel qu'il a été créé et voulu par Dieu, avant de décrire l'homme tel qu'il est aujourd'hui, après le "péché originel", et le plan de Dieu pour son avenir. Il montre ensuite comment les vocations du mariage et du célibat éclairent notre identité et notre appel à vivre de l'amour de Dieu.

George Weigel, biographe de Jean-Paul II, a qualifié ces enseignements datant du début de son pontificat de "bombe à retardement théologique", affirmant qu'ils portent le changement théologique le plus profond que l'Église ait connu depuis des siècles sur "chacun des thèmes majeurs du Credo".  


 Marie, prophétesse du corps

Cette neuvaine vous propose donc de méditer le mystère de la Vierge montée au Ciel à la lumière de la théologie du corps. Marie illustre parfaitement la glorification du corps par la Grâce et la plus haute réalisation de son appel. Prenons là donc comme exemple afin qu'elle nous fasse toucher du doigt le fabuleux plan de Dieu sur la sexualité et nous rendent ces vérités sensibles. Alors, nous pourrons dire au Père "Rassasie-nous de ton amour au matin, que nous passions nos jours dans la joie et les chants !" (psaume 89,14)

 

Programme de la neuvaine 

  • Jour 1 - Marie, Ressuscitée 
  • jour 2 - Marie, Vierge
  • Jour 3 - Marie, Femme conjugale
  • Jour 4 - Marie, Médiatrice
  • Jour 5 - Marie, Mère de  l’Écoute
  • Jour 6 - Marie, Mère de l’Église et de l'Humanité
  • Jour 7 - Marie, Épouse du Saint Esprit
  • Jour 8- Marie, Reine 
  • Jour 9 - Marie, canal de la Grâce




  • Ressources pour le contenu de la neuvaine 


Prière de la communauté

La Consécration à Marie, Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

Je vous choisis, aujourd'hui ô Marie, en présence de toute la cour céleste, pour ma Mère et ma Reine. Je vous livre et consacre, en toute soumission et amour, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi, et de tout ce qui m'appartient, sans exception, selon votre bon plaisir, à la plus grande Gloire de Dieu, dans le temps et l'éternité. Ainsi soit-il.

Priez dès maintenant avec cette communauté en cliquant sur "je prie"

contacts1933 membres
loader
Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies